• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les juges ont-ils pris le pouvoir ? Entretien avec l’avocat Régis de (...)

Les juges ont-ils pris le pouvoir ? Entretien avec l’avocat Régis de Castelnau

Dans ce dialogue avec l'essayiste et chroniqueur Grégory Roose, Régis de Castelnau présente son nouveau livre, Justice politique, dans lequel il dénonce la dérive du coprs judiciaire depuis trente ans.

A l’heure où les questions judiciaires occupent un espace médiatique toujours plus important, toutes les études démontrent pourtant que l’opinion publique se défie désormais de la Justice.
Que s’est-il donc passé  ? Bien sûr, la pénurie des moyens explique en partie cette image de service public à l’abandon. Mais, selon Régis de Castelnau, cette défiance prend d’abord racine dans la perte flagrante par la magistrature de sa neutralité au profit d’un exercice politique de sa mission.

 
En analysant les trois dernières décennies, il montre comment la justice pénale, renonçant à son impartialité, a accepté de devenir un instrument intervenant directement dans le champ politique. Castelnau détricote, pièce par pièce, la plupart des grandes affaires politico-judiciaires récentes et révèle leurs mécaniques cachées. Enfin, il démontre comment les différents dispositifs mis en place par François Hollande ont permis à la haute fonction publique judiciaire, en disqualifiant François Fillon, d’assurer l’arrivée à l’Élysée d’Emmanuel Macron. Et de devenir ensuite une des pièces essentielles de son exercice du pouvoir.
 

Tags : Justice




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • vote
    JL 27 janvier 11:32

    Une petite diversion en ces temps de dictature sanitaire ?


    • vote
      sls0 sls0 27 janvier 12:37

      La justice :

      Un parquet aux ordres et des magistrats indépendants.

      Le parquet ça me rappelle d’un hélico dans l’Himalaya.

      La magistrature veut s’émanciper du pouvoir, c’est normal, officiellement ils sont indépendants.

      Ca saute du coq à l’âne, ça ressemble assez à un mille feuilles argumentaire. J’arrête à 25 minutes.

      L’interviewer n’est pas neutre donc c’est plus de la propagande que de l’information.


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 27 janvier 12:53

        @sls0

        "Ca saute du coq à l’âne, ça ressemble assez à un mille feuilles argumentaire. J’arrête à 25 minutes. L’interviewer n’est pas neutre donc c’est plus de la propagande que de l’information."

        C’est dommage, parce que c’est à la fin que ça devient un peu intéressant (sur la formation des magistrats). Quand à l’interviewer, il ne dit quasiment rien. (Je ne regarde presque jamais une vidéo de débat ou d’entretien par le début, je commence par piocher au milieu pour voir le style. Le début est souvent brouillon et inutile.) 


      • 2 votes
        Tchakpoum Tchakpoum 27 janvier 13:01

        @sls0

        L’interviewer n’est pas neutre donc c’est plus de la propagande que de l’information.

        Régis de Castelnau est un ancien membre du parti communiste (accessoirement ce n’est pas un débutant, il connait très bien la magistrature et ses moeurs) Et il discute, normal, tranquille avec Grégory Roose, un ancien FN, selon vous (pas vérifié, m’en fous).

        Mais Chienchien Pissepartout ne comprends pas, il est perdu. Vous êtes retraité de la STASI ?


      • vote
        sls0 sls0 27 janvier 13:09

        @Tchakpoum
        L’interviewer


      • 1 vote
        Tchakpoum Tchakpoum 27 janvier 13:21

        @sls0

         ? Oui ?

        C’est le mot STASI qui vous fait disjoncter ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès