• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les traces de la Grande Guerre

Les traces de la Grande Guerre

La première guerre mondiale ne fut pas seulement un affrontement titanesque entre deux coalitions d’Etats, elle fut également le moment de bouleversements essentiels des sociétés humaines.

Jacques Sapir, Laurent Henninger et Frédéric Rousseau débattent dans « Russeurope express » sur Sputnik France des traces que cette guerre a laissé sur nos sociétés sur le plan économique, militaire, social, sociétal, symbolique et moral.

 

-La modification des paysages : la reconstruction des régions dévastées du nord et de l’est de la France qui va donner un style particulier à plusieurs villes. Les Français d’aujourd’hui vivent encore parmi les reliques architecturales, de la guerre 14-18.

 

-Le développement de la société des moteurs : les innovations technologiques impulsées par la guerre vont entrainer une modernisation de l’appareil industriel qui va faire émerger la prise de conscience de l’importance de la force mécanique. Cette mécanisation de la société sera sans doute l’emprunte la plus forte de la première guerre mondiale sur nos civilisations.

 

- L’entrée massive des femmes sur les marchés du travail urbain et l’éclatement des spécialisations entre hommes et femmes dans de nombreux métier : la mobilisation des forces humaines pour mener cette guerre qui fut totale était titanesque. En France, elle a englobé 41 % de la population masculine et 62 % de la population des travailleurs valides. Face à cette ponction, les femmes sont devenues un indispensable soutien à l’effort de guerre, elles remplacent alors les hommes dans les champs comme dans les usines. Les femmes ont toujours travaillé, seulement elles vont travailler encore plus du fait de l’absence des hommes et surtout elles feront des travaux de force jusqu’alors réservé aux hommes. Ce phénomène amorce un changement dans la société et sur les représentations sur la place des hommes et des femmes. Avant la fin de la guerre, les femmes se mobilisent pour leurs droits et manifestaient pour améliorer leurs salaires trop bas et leurs conditions de travail, de nombreux analystes y voient là les débuts du féminisme.

-La planification de l’économie : la guerre de 1914 confronte les économies à un défi d’envergure. En effet, certaines productions industrielles doivent être intensifiées pour soutenir l’effort de guerre. L’ensemble des participants sont confrontés à une crise économique grave, résultant des caractéristiques mêmes de la guerre moderne et de la « révolution dans les affaires militaires » qui conduit à une consommation de munitions absolument extraordinaire et qui finit par créer une pénurie qui prend de court tous les belligérants. En réaction seront introduites massivement ,sous l’empire de la nécessité , de nouvelles méthodes de production comme le Taylorisme mais aussi le fordisme , qui aboutiront de proche en proche à l’émergence d’une économie planifiée qui atteindra son apogée en Allemagne mais qui sera aussi bien présente en France ( la logique de mobilisation industrielle donnera naissance au courant dit « planiste » en France après la guerre et qui persistera jusque dans les années 70 ), en Grande Bretagne et même aux Etats unis. Cette expérience de la militarisation de l’économie aura une influence considérable sur les dirigeants bolchéviques qui vont plus s’inspirer des méthodes de planification mises en place par l’Allemagne que des textes de Marx, de la seconde internationale ou des thèses d’Avril. Une partie des techniciens qui avaient organisé la planification de l’économie de guerre allemande sont d’ailleurs allés travailler en Russie entre la fin 1918 et le début 1919.

Les idées de politiques industrielles et de planification qui ont marqué le XXème siècle et qui perdurent encore aujourd’hui sont directement issues de la première guerre mondiale.

 

-La protection sociale : en raison de la mobilisation extensive de l’industrie et de la participation des sociaux-démocrates aux gouvernements, se dégage progressivement l’idée que l’Etat doit imposer aux patrons un minimum de mesures sociales pour les travailleurs. Les syndicats sont reconnus pour la première fois comme des acteurs sociaux de plein droit.

 

-La propagande de guerre  : la guerre qui est totale va durcir les représentations symboliques de façon antagoniques. La logique ami /ennemi va imprégner toute la société et la propagande de guerre va devenir omniprésente.

 

-La brutalisation et l’ensauvagement de la société : l’idée que la vie humaine n’a pas un prix élevé va se répandre, tuer n’est plus rien. Avec les nouveaux armements qui se déploient pleinement pendant cette guerre, la guerre a pris une dimension totalement différente de ce qu’on a vu pendant des siècles, ces nouveaux armements vont introduire une dimension inhumaine à la guerre. Certains analystes font de cette guerre la matrice des totalitarismes. Le fascisme italien par exemple est le produit des comportements issus de la première guerre mondiale, une grande partie de ses militants sont des anciens combattants et sont soudés par une fraternité de souffrance reçue et donnée.

Tags : Société Histoire Guerre Jacques Sapir




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    pegase pegase 21 novembre 12:40

    Ah l’odeur de la mélinite, les picrates .. nostalgie smiley

    "Mélinite" était l’appellation commerciale de l’Acide picrique, un explosif très puissant (plus que le TNT), qu’il était possible de stabiliser simplement avec de l’eau — en trempant la charge dans l’eau par exemple celle ci n’étant pas dissoluble dans l’eau ...

    C’est une invention française, la plupart des obus de la grande guerre étaient chargés à la mélinite ... 



    https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_picrique

    Les vieux obus stockés au sec peuvent dégager des éléments chimiques extrêmement instables appelés "picrates", c’est vraiment dangereux, si vous en avez dans votre grange (sait on jamais, il y a des fous), un bon conseil, ne les touchez pas et téléphonez au service de déminage de la sécurité civile ...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Picrate

    https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_168975


    • 1 vote
      Zatara Zatara 21 novembre 19:03

      les raisons auraient été bien plus intéressante... m’enfin..



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès