• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Menace sur nos neurones : scandale & révélations

Menace sur nos neurones : scandale & révélations

Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, autisme... Ce sont des maladies qui surgissent quand les neurones sont endommagés.

 
Les scientifiques l’ont démontré : les maladies neurodégénératives se préparent déjà dans le ventre des mères, devenues aujourd’hui, malgré elles, des « mamans toxiques ». Ensuite, tout au long de notre vie, d’incessantes agressions chimiques et physiques font des ravages parmi nos neurones. Un cocktail neurotoxique explosif qui met en cause une kyrielle d’industries : aluminium dans l’eau, mercure dans nos bouches, PCB et pesticides dans nos aliments, solvants et particules ultrafines dans l’air, etc.
 
Ces substances parfaitement identifiées et documentées par les scientifiques, pourraient être bannies de notre environnement si une véritable politique de prévention était menée.
Au moment où ce type de maladie a été déclaré “cause nationale” en France, l’enquête événement de Marie Grosman et Roger Lenglet accuse : malgré les connaissances scientifiques la prévention est gravement négligée. 
Etudes et investigations rigoureuses à l’appui, les auteurs démontent le mécanisme d’un “effet d’aubaine” ignoble en faveur de l’industrie pharmaceutique et proposent des solutions face à cette crise sanitaire.
 
Lire l’introduction, le sommaire, etc, sur le site des éditions Actes Sud
 

Tags : Environnement Livres - Littérature Politique Société Santé Recherche Scandale Santé menacée Citoyenneté Science et techno Pollution Lobby




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 35 votes
    René de Sescendres René de Sescendres 7 septembre 2011 17:54

    Rien de nouveau, mais

     - Les gens s’en foutent

     - Le gouvernement s’en fout

     - Les lobbies industriels sont là


    • 1 vote
      histoirdR 12 septembre 2011 22:50

      Pas d’accord avec le premier item : ce n’est pas vrai qu’il n’y a "rien de nouveau". La plupart des gens pensaient que l’Alzheimer était une maladie due à la vieillesse, alors que ce livre montre que la vieillesse n’est qu’une condition d’amplification de la probabilité et non une cause, tout comme les cancers du poumon et de la plèvre avec l’amiante, sauf qu’ici ce n’est pas l’amiante qui est en cause mais d’autres substances en synergie, comme le mercure, l’aluminium, les médicaments neurotoxiques, etc.


    • 14 votes
      Mick Bosquet Mick Bosquet 7 septembre 2011 19:20

      pas du tout convaincu par ce procédé de vente d’un énième livre sur les peurs des occidentaux riches et bien portants.
      ca m’a tout l’air de grosses foutaises.

      dans leur livre, ils ont des preuves scientifiques irréfutables, lesquelles on ne saura pas.
      dans leur livre, ils dénoncent, ils nomment même les responsables politiques, lesquels on ne saura pas.
      dans leur livre, il y a des solutions individuelles et collectives, lesquelles on ne saura pas.

      tout ceci c’est pour vendre un bouquin.
      Cette mentalité de cacher l’information est dépassée, ça ne marche plus, désolé.
      on est dans le XXIème siècle, faut de la sincérité, faut dire les vrais infos.


      • 1 vote
        perlseb 8 septembre 2011 19:18

        Tout à fait, on peut appeler cela de la miséro-phagie. Ou comment certains cherchent à profiter de la misère des autres pour s’enrichir eux (à ce jeu, il est finalement très juteux que la misère augmente de plus en plus pour leur plus grande richesse personnelle !).
        .
        Si on veut être sincère, il faut être désintéressé : ce qui signifie ici publier son livre en pdf sur internet librement accessible. Je trouve finalement que c’est de la publicité obscène.


      • 20 votes
        Martina Wachendorff 9 septembre 2011 10:00

        Bonjour, je suis l’éditrice, chez Actes Sud, du livre. Pour faire une telle enquête, les auteurs ont travaillé pendant plusieurs années. Il ne s’agit pas d’un scoop qu’on lance gratuitement sur internet afin que les gens s’affolent mais de donner les preuves d’un malfonctionnement. A vous d’agir ensuite. Nous, l’équipe d’Actes Sud, nous avons aussi travaillé sur ce livre, et la vidéo provient en effet de notre site pour vous informer que ce livre existe. Pour avoir toutes les infos, il faut l’acheter car les auteurs vivent de ça (et croyez-moi, ça ne rapporte pas gros...). Sur notre site, vous pouvez déjà lire un petit peu du livre et je vous invite d’aller dans une librairie. Sur place, vous pouvez gratuitement vous faire une opinion plus juste de ce travail - si jamais le sujet vous intéresse. Je pense que les gens concernés, les familles des malades, ne voient pas les choses comme vous. C’est tout de même scandaleux que la prévention est négligée. Si on s’y mettait tous, on pourrait baisser le nombre des malades, mais quand on lit votre commentaire, on a l’impression que nous voulions juste dénoncer. Non, il faut agir, et vite.
        Bien cordialement
        Martina Wachendorff/Actes Sud


      • 1 vote
        perlseb 9 septembre 2011 16:01

        Il y a à mon avis une petite incohérence à propos de l’argent. Si on a besoin de d’argent pour lutter contre les pratiques qui nous rendent malades (produits phytosanitaires, ondes électromagnétiques,...) alors la partie est perdue d’avance face aux lobbies qui achètent nos dirigeants corrompus pour mettre en place ces produits dangereux.
        .
        Le problème de fond est, comme toujours, un problème d’oligarchie = d’absence de démocratie. C’est la cause des causes, comme dit E. Chouard. Aussi, tant que notre constitution ne sera pas changée, on ne pourra pas espérer grand chose avec des hommes égoïstes et facilement corruptibles.
        .
        Pour les solutions individuelles, à chacun de préférer cultiver son potager (mais c’est plus salissant que de travailler dans un bureau), et à chacun de ne pas acheter de gadgets riches en ondes (téléphones portables,....), mais on n’est pas à la mode du coup.


      • 3 votes
        ffi 8 septembre 2011 15:17

        En ce qui concerne l’autisme, cela est faux, factuellement. Je connais des femmes qui ont un enfant autiste, mais ceux qui suivent ne le sont pas.


        • vote
          histoirdR 12 septembre 2011 23:04

          Les auteurs montrent, études internationales à l’appui, que les foetus d’une mère sont exposés différemment aux toxiques selon les périodes de contamination de celle-ci, les "fenêtres de vulnérabilité" de l’embryon au moment où elle avale des neurotoxiques... Ce qui fait que les enfants d’une même génitrice exposés en apparence aux mêmes conditions ne le sont forcément en réalité, sans compter les synergies occasionnelles qui changent selon l’âge de la mère au moment de sa gestation, les médicaments ou les intoxications qu’elle métabolise au moment du premier enfant et du deuxième. Les études scientifiques citées par le livre font valoir ces différents éléments, c’est même la base de la toxicologie aujourd’hui. C’est un énorme travail. 


        • vote
          Latigeur Latigeur 9 septembre 2011 15:15

          Pour ce qui concerne l’Alzheimer et les démences assimilées :

          L’augmentation des cas répertoriés est due : 
          1 -au vieillissement de la population puisque même s’il existe des cas précoces, la fréquence d’apparition de ces maladies augmente fortement avec l’âge, ce sont d’ailleurs les femmes( dont l’espérance de vie est plus importante) qui sont les plus nombreuses à présenter ce type de troubles.On peut comprendre que lorsque les personnes mouraient plus tôt, les diagnostics étaient plus rares pour ce type de maladie.
          2 -à un meilleur dépistage :"Depuis une dizaine d’années, peu d’avancées ont eu lieu sur la thérapeutique. En revanche, la détection de la maladie d’Alzheimer s’est affinée. Dans la majorité des cas, les médecins arrivent, face à un faisceau d’arguments, à un diagnostic certain."

          Nous ne disposons pas de chiffres de comparaison entre des populations exposées et des populations non exposées qui pourraient d’établir un lien causal entre ces maladies et aux causes évoquées par les deux auteurs.
          Il faut donc relativiser les assertions développées dans cette vidéo.

          • vote
            Tatanka 23 septembre 2012 12:12

            L’augmentation du nombre de cas est tel que ces 2 facteurs ne peuvent être seuls incriminés. D’ailleurs celui de la vieillesse n’est en rien opposé à ce que disent les auteurs du livre car les causes environnementales de ces maladies sont cumulatives ou mettent longtemps à se manifester ne les rendant visibles qu’à un certain âge.



          • 3 votes
            histoirdR 13 septembre 2011 00:55
            Tout ce que vous dites sur le vieillissement de la population, les progrès du dépistage et l’absence de démonstration scientifique sur les causes correspond très précisément ce que le livre déconstruit élément par élément, pour en montrer les insuffisances et pour révéler comment s’est mis en place ce système de représentation devenu un véritable "obstacle épistémologique". Ce dernier apparaît sous un éclairage cruel en examinant les très nombreuses études en toxicologie, en toxico-embryologie notamment, et en épidémiologie (cette dernière ne se résumant pas aux quelques études que l’on cite le plus communément, dont Paquid). La question à présent est de savoir si vous lirez ce livre avant de réitérer indéfiniment vos arguments.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès