• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Perversions Sexuelles & Pédophilie promues par l’éducation nationale, (...)

Perversions Sexuelles & Pédophilie promues par l’éducation nationale, l’ONU & l’OMS

L'heure est grave, très grave ! Il faut se réveiller !

Va-t-on permettre de parler de masturbation infantile précoce à des enfants de maternelle, de décrire des positions de pénétration vaginale à des collégiens âgés de 12 ans, de leur expliquer encore à l’âge de 12 ans comment se pratique la sodomie et pourquoi les acteurs de films pornographiques éjaculent hors du vagin de leur partenaire ?

Sans parler de certains textes prétendument littéraires, et étudiés en classe, qui décrivent en long en large et en travers des scènes de fellation… Quel est le sens véritable de tout cela ? Et surtout, quel en est le but ?

Ce programme constitue une intrusion violente dans le développement affectif de l’enfant et du jeune et n’a rien à faire à l’Ecole. Il est pourtant obligatoire dans tous les établissements de l’Éducation nationale, qu’ils soient publics ou privés. 

Il ne faut pas s’étonner si dans le monde un enfant sur quatre a subi des violences physiques, une fille sur cinq et un garçon sur treize des violences sexuelles, un enfant sur trois des violences psychologiques (Enquête Hillis citée par l’OMS 2016).

Cela ne peut que s’accroître, augmenter les cas de pédophilies et d’incestes, déjà de plus en pus fréquents, fortement induits par les images pornographiques qui circulent partout et dont les jeunes sont saturés.

VIDEO : 

Ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UCrHf6LY5af-Y0ecPb_rKNFQ

Sources : 

1. La chaîne d'Ariane Bilheran : https://www.youtube.com/channel/UCikCehojFg_CI-v3r__hBtg/videos
Standards pour l’éducation sexuelle en Europe :
https://www.sante-sexuelle.ch/wp-content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf

2. Ariane Bilheran sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ariane_Bilheran
L'homme à l'origine de la révolution sexuelle et des droits sexuels de l'ONU (institut Kinsey et Siecus) - Alfred Kinsey : Pédophilie et Révolution Sexuelle : https://www.youtube.com/watch?v=PZjHZ5OzCGU

3. La video du Docteur Maurice Berger : https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/l-etat-veut-il-promouvoir-la-74622

4. La vidéo de Marion Sigaut sur les droits sexuels : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=aKwuZ4fe9IU
L'article du professeur Henri Joyeux : https://professeur-joyeux.com/2017/09/22/letat-veut-promouvoir-pedophilie-lecole/

Tags : Education Santé menacée Pédocriminalité Sexualité




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Emma Joritaire 22 décembre 2017 17:09

    "Quel est le sens véritable de tout cela ? Et surtout, quel en est le but ?"

    La poursuite de la "libération" sexuelle.

    Après la reconnaissance du mariage homosexuel et de l’homoparentalité - qui, il y a à peine quarante ans, auraient été reconnus, l’un comme la folie absolue, la seconde comme la perversion absolue - suivront la PMA puis la GPA, et s’ensuivra, tout "naturellement", la lutte pour l’abaissement de la majorité sexuelle, englobant l’initiation aux pratiques sexuelles et l’éducation à la consentance.


    • 2 votes
      Parce que c'est Notre Projeeeeeet ! JE BOYCOTTE YOUTUBE (#WorldPeaceNow*) 23 décembre 2017 14:08

      @Tous

      Bonne vidéo, mais dommage que l’auteur ait oublié de mettre les liens vers les documents officiels de l’OMS et de l’IPPF !

      Les voici (trouvés sur la chaîne d’Ariane Bilheran) :

      Standards de l’OMS pour l’éducation sexuelle en Europe : https://www.sante-sexuelle.ch/wp-content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf

      Déclaration des droits sexuels de l’IPPF : https://www.ippf.org/sites/default/files/ippf_sexual_rights_declaration_pock et_guide_french.pdf


    • 2 votes
      wendigo wendigo 22 décembre 2017 17:52

       Quand on pense que d’ici quelques années, avec un simple touché rectal on saura si le petit dernier a bien fait ses devoirs, ou qu’une simple analyse salivaire nous informera si une gamine de primaire a révisée son orale .... que de progrès, que d’avancées.
       Et qui sait, avec de la chance et du labeur, peut être verrons nous dans nos vieux jours, les jeunes gens s’enculer dans la rue, sous les hourra et viva d’agents de police heureux de voir la paix sociale ainsi exprimée ....
      Je comprend mieux que des écoles portent le nom de pierre Perret  !


      • 1 vote
        bob14 bob14 23 décembre 2017 08:48

        On donne trop d’importance aux déviances sexuelles..pour la simple raison que les gouvernants sont eux même dans cette déviance...Un monde gouverné par des ANORMAUX !


        • 1 vote
          sls0 sls0 23 décembre 2017 13:40

          J’ai pris les mots sodomie, fellation du texte de l’article et j’ai essayé de les trouver dans les standards d’éducation mis en lien.

          Ils n’y sont pas, désolé. Quand on ment on évite de mettre en lien le texte incriminé avec lequel le mensonge est décelable.
          ONU et OMS une réserve à pervers, ok, c’est inscrit dans leur charte et pour l’embauche une condamnation pour pédophilie dans le CV c’est un plus. Quand on voit les rédacteurs des standards, ce sont de pédopsychiatres, éducateurs et sexologues dont on sait que les examens pratiques c’est de jouer à touche pipi avec des mômes.

          Je suis un peu binaire aujourd’hui, je vais employer le OU.
          1)Les organismes tel que l’ONU et l’OMS sont des nids à pervers.

                  OU

          2) Ils y a de gros pervers qui font de la projection et qui projettent le pourri qui est en eux sur d’autres qui eux oeuvrent au bien d’autrui.
          Chacun est libre de choisir, personnellement il y a de fortes probabilités que ce soit le 2.

          Chez moi c’est 11 à 15% de mineures enceintes, il est temps que cette information arrive, un minimum d’information et ça descend à zéro. C’est le cas dans mon entourage verbal et celui de ma chère et tendre qui est médecin.


          • 2 votes
            Zatara Zatara 23 décembre 2017 13:47

            @sls0
            J’ai pris les mots sodomie, fellation du texte de l’article et j’ai essayé de les trouver dans les standards d’éducation mis en lien.

            regarde la vidéo, histoire de voir les arguments, avant de pondre ton éternel inversion accusatoire dés qu’il s’agit de cul avec des jeunes....


          • 1 vote
            Parce que c'est Notre Projeeeeeet ! JE BOYCOTTE YOUTUBE (#WorldPeaceNow*) 23 décembre 2017 14:04

            @sls0
            Trouvé !

            Standards de l’OMS pour l’éducation sexuelle en Europe : https://www.sante-sexuelle.ch/wp-content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf

            Déclaration des droits sexuels de l’IPPF : https://www.ippf.org/sites/default/files/ippf_sexual_rights_declaration_pock et_guide_french.pdf



          • vote
            Belenos Belenos 23 décembre 2017 14:31

            @Zatara
            Pouvez-vous donner un exemple de quelque chose que vous ne trouvez pas bien dans ce texte, et nous expliquer pourquoi ?


          • vote
            Zatara Zatara 23 décembre 2017 14:58

            @Belenos

            vous avez 15 minutes ?

            Ariane Bilheran, docteur en psychopathologie et auteur du livre "L’imposture des droits sexuels", disponible sur Amazon, nous livre son analyse sur les "l’éducation sexuelle" d’après le texte de référence "Standards pour l’éducation sexuelle en Europe" :

            https://www.youtube.com/watch?v=NjAunurjtvw


          • 1 vote
            sls0 sls0 23 décembre 2017 16:07

            @Zatara
            On évite de mettre du texte avec du faux si on veut motiver pour visionner la vidéo.

            Là je me suis dit menteur coté texte, la vidéo certainement du pervers projeteur.

            Lire, interprêter et traduire avec le pourri que l’on a dans la tête, ça ne m’attire pas de trop le pervers projeteur.


          • 1 vote
            sls0 sls0 23 décembre 2017 16:20

            @JE BOYCOTTE YOUTUBE (#WorldPeaceNow*)
            Vous avez trouvé c’est bien, prière d’indiquer les endroits que je fasse remonter le problème chez les éditeurs de pdf.

            Deux éditeurs différents, rien de trouvé avec les deux.

            Au fait le lien que vous avez mis c’est celui qui est déjà dans le texte de l’article.

            Il y a quelques mois un autre pervers projeteur avait déjà attaqué ce texte ce qui fait que je l’avais déjà lu avec application.


          • 1 vote
            Zatara Zatara 23 décembre 2017 16:42

            @sls0
            On évite de mettre du texte avec du faux si on veut motiver pour visionner la vidéo.

            Là je me suis dit menteur coté texte, la vidéo certainement du pervers projeteur.

            Lire, interprêter et traduire avec le pourri que l’on a dans la tête, ça ne m’attire pas de trop le pervers projeteur.

            .mais quel con..... c’est le texte écrit par l’auteur même de la vidéo, ça vient de sa chaine.... et allons y pour le zatara pervers.... t’es un abruti, s1s0, un spécimen tout en haut de la Gauss des abrutis....


          • 1 vote
            Zatara Zatara 23 décembre 2017 16:50

            @sls0
            sous la vidéo en question (si t’avais pris le temps de la regarder au lieu de me faire un procès en perversion, ce qui venant de toi, est juste hilarant) :

            Ariane Bilheran, docteur en psychopathologie et auteur du livre "L’imposture des droits sexuels", disponible sur Amazon, nous livre son analyse sur les "l’éducation sexuelle" d’après le texte de référence "Standards pour l’éducation sexuelle en Europe", visible à cette adresse web : https://www.sante-sexuelle.ch/wp-cont...

            Ce document, non validé par la communauté internationale des psychologues de l’enfance/pédopsychiatres, ni des spécialistes du traumatisme psychique, s’impose aux français par le biais de l’infiltration idéologique, sans que les français ne soient informés ni au courant du contenu réel de ce qu’il est prévu "d’enseigner" aux enfants à partir de la naissance.

            Est-ce "complotiste" de s’appuyer sur les textes officiels et de les mettre en lumière ? Est-ce "complotiste" de réclamer un débat national, avec des experts de la protection de l’enfance, des psys de l’enfance et du trauma, sur cette question de la prévention sexuelle des mineurs ?

            Est-ce "complotiste" de trouver vraiment étrange voire totalitaire que nous soient imposés des textes que les français n’ont jamais validés, concernant l’éducation de leurs enfants, et qui sont pris comme base de référence sur plusieurs sites officiels ?

            Exemple de référencement de ce document en France, parmi de très nombreux autres :

            http://www.cres-paca.org/arkotheque/c...

            https://www.reseau-canope.fr/outils-e...

            L’action de professionnels de santé en France :

            http://pros-contre-educsex.strikingly...

            La pétition :

            http://petitionpublique.fr/PeticaoLis...


          • 1 vote
            Parce que c'est Notre Projeeeeeet ! JE BOYCOTTE YOUTUBE (#WorldPeaceNow*) 24 décembre 2017 00:42

            @sls0

            Tu crois vraiment qu’une personne comme Ariane Bilheran s’amuserait à falsifier des PDF pour appuyer ses dires ?

            Pourquoi tu ne vas pas toi-même les télécharger directement sur les sites officiels de l’OMS (la version longue) et de l’IPPF et comparer les deux ? Fainéantise ?

            En fait ça ne t’intéresse pas, tu ne veux pas savoir la vérité, tout ce qui t’intéresse c’est de troller, donc à l’avenir évite de poster tes commentaires stupides et inutiles, tu te ridiculises en permanence sur ce site, tout le monde se rend compte que tu n’as aucun argument et aucune crédibilité.

            Ariane Bilheran est une personne très sérieuse et très rigoureuse : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ariane_Bilheran

            Tout le contraire de toi apparemment.

            Facile de critiquer quand on ne fait rien.


          • vote
            Mister hyde 24 décembre 2017 11:52

            @sls0

            Etrange cette façon que tu as slso de venir ramener ta fraise dés que ça parle de pédophilie...les internautes que tu vois ici s’offusquer du problème , ne sont pas la à spéculer sur différentes "preuves" qui ne tiendrait que par rapport à certaines analyses subjectives ou à certains éléments douteux, on te parle et te montre des textes officiels, que veux tu de plus ?! tu trouve ça normal d’apprendre à des gamines comment sucer des mecs à même pas 10 ans ?! tu trouves ça normal sans déconner ?! et parlé de sodomie à cet âge la , ça aussi ça te parait normal ?! et j’ai pourtant couché vraiment très tôt , je suis pas un coincé du cul , personne n’a jamais eu besoin qu’on nous mettent dans la tête comment faire à cet âge la et puis bon il me semble pas que beaucoup d’adolescents pratiquent la sodomie, il y a même beaucoup d’adultes qui ne l’ont jamais pratiqué. Alors quel est l’intérêt d’apprendre cela à des gosse hein , tu m’expliques stp toi qui a l’air de trouver ça normal ?! voyons dit moi ce que tu en penses stp. Pourquoi apprendre à des gamins la sodomie alors que la plupart ne le pratiqueront jamais de tte leur vie ?!, alors voyons explique moi l’intérêt d’apprendre cela à des gamins ? tu crois pas qu’on devrait leur apprendre la compassion , le respect de l’autre etc.. plutôt ?, pourquoi apprendre des choses si inutiles et futiles à des enfants , voyons explique moi stp. Trouve moi une seule raison factuelle d’apprendre la fellation et la sodomie a des gamins pour leur développement personnel, je t’écoute ?merci.


          • 3 votes
            Belenos Belenos 24 décembre 2017 18:02

            @Mister hyde
            "on te parle et te montre des textes officiels, que veux tu de plus ?! tu trouve ça normal d’apprendre à des gamines comment sucer des mecs à même pas 10 ans ?! "

            Pourriez-vous nous montrer quels sont les textes officiels qui "recommandent d’apprendre à des gamines comment sucer des mecs à même pas 10 ans" ? (Les textes officiels eux-mêmes s’il vous plaît, pas des vidéos montrant des gens qui expriment leur indignation à ce sujet). 


          • vote
            Mister hyde 24 décembre 2017 19:29

            @Belenos

            Suivez les liens de l’auteur, et celui de boycott youtube. Le sujet a déjà été traité ici par je ne sais plus quel auteur, je n’ai pas le temps en ce moment, dsl. Si vous ne trouvez pas , j’essaierais de vous trouver cela quand j’aurais un peu plus de temps.Bonne soirée.


          • 2 votes
            sls0 sls0 25 décembre 2017 18:32

            @Mister hyde
            Je ramène ma fraise quand je tombe sur des personnes qui projettent le mauvais qui est en eux sur autrui.

            Sur agoravox, du projeteur ça ce trouve assez souvent sur ce style d’article, ça attire pas mal de branques habituellement.

            Donc il ne faut pas s’étonner de ma présence sur ce genre d’articles.

            C’est donc une cause première la pédophilie qui attire les branques mais je ne m’intéresse qu’aux branques.

            J’ai aidé quelques personnes à se reconstruire après les dégâts dus à l’inceste, c’est dans ce contexte que j’ai remarqué une plus grande présence de projeteurs. Sur agoravox il y a des chances que ce soit le même. Dans la vie de tout les jours les projeteurs la ferme rapidement car rapidement reconnu comme projeteur. Ici c’est derrière un écran assez anonyme.

            Si je parle de projeteur ce n’est pas pour jeter la pierre, c’est simplement pour que certains se posent des questions par rapport à leur aboiements. J’existe dans la vie normale, je n’ai pas à exister à tout pris sur un forum et avoir raisin a tout prix.


          • vote
            Zatara Zatara 25 décembre 2017 19:39

            @sls0
            mais voui, ma petite victime, sont tellement vilains ces projeteurs pervers qui font rien qu’à t’embêter...

            ""c’est pas moi qui voit et me laisse draguer par la gamine, c’est vous qui voyez le mal, bande de vilains projeteurs pervers jaloux qui aimeraient que des gamine de 14 ans sautent sur leurs genoux...""




          • 4 votes
            Belenos Belenos 23 décembre 2017 13:58

            Tout est mélangé dans cette vidéo puisque c’est une compilation de différentes vidéos qui ne disent pas la même chose, et qu’il faudrait examiner séparément. Ce genre de rillettes, c’est parfait pour produire des commentaires partant dans tous les sens et ne menant nulle part ! On pourra toujours prendre plaisir à s’insulter... 


            • 2 votes
              Belenos Belenos 23 décembre 2017 14:08
              Non, l’ONU ne veut pas légaliser la pédophilie et imposer des « droits sexuels »

              • 2 votes
                Belenos Belenos 23 décembre 2017 14:20

                Quant aux "droits sexuels" dans le texte de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé, il s’agit de ceci :

                "« Les droits sexuels s’inscrivent dans les droits humains déjà reconnus par les législations nationales, les instruments internationaux relatifs aux droits humains et autres textes bénéficiant d’un large consensus. Ils incluent le droit pour chacun-e, sans aucune contrainte, discrimination ou violence : • de jouir du meilleur état de santé sexuelle possible, grâce notamment à l’accès à des services

                23 OMS (2006), p. 10 24 OMS (2004), p. 21 médicaux spécialisés en matière de santé sexuelle et reproductive ; • de demander, d’obtenir et de transmettre des informations ayant trait à la sexualité ; • à une éducation sexuelle ; • au respect de son intégrité physique ; • au choix de son partenaire ; • de décider d’avoir une vie sexuelle active ou non ; • à des relations sexuelles consensuelles ; • à un mariage consensuel ; • de décider d’avoir ou de ne pas avoir d’enfants, au moment de son choix ; • d’avoir une vie sexuelle satisfaisante, agréable et sans risque. L’exercice responsable des droits humains exige de chacun qu’il respecte les droits des autres. »25 Même s’il ne s’agit pas d’une définition officielle, nous l’utilisons comme référence dans ce document, parce que ses éléments sont largement acceptés en Europe et qu’elle inclut explicitement le droit à l’information et à l’éducation. Relevons que certains des droits susmentionnés sont clairement des droits d’adultes et ne s’appliquent pas aux enfants et adolescents. Il est évident, p. ex., que le droit à un mariage consensuel ou le droit de décider d’avoir ou de ne pas avoir des enfants ne les concerne pas." 


              • 2 votes
                Belenos Belenos 23 décembre 2017 14:23
                Déclaration des droits sexuels de l’IPPF 

                Article 1 Le droit à l’égalité, à l’égale protection devant la loi et à
                n’être soumis à aucune discrimination sur la base de son sexe, sa
                sexualité ou son genre
                Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en
                droits, et doivent bénéficier d’une égale protection devant la loi
                contre toute discrimination fondée sur leur sexe, leur sexualité ou
                leur genre.
                Article 2 Le droit à la participation pour tous, sans distinction de
                sexe, de sexualité ou de genre
                Toute personne a droit à un environnement qui lui permette de
                contribuer et de participer de façon active, libre et riche de sens
                dans les dimensions civiles, économiques, sociales, culturelles et
                politiques de la vie humaine, et ce, à l’échelon local, national et
                international. Cette contribution et cette participation favorisent la
                réalisation des droits humains et des libertés fondamentales.
                Article 3 Le droit à la vie, la liberté, la sécurité de la personne et à
                son intégrité corporelle
                Toute personne a droit à la vie, à la liberté et à ne pas être soumise
                à la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et
                dégradants, cela dans tous les cas et en particulier pour des raisons
                de sexe, d’âge, de genre, d’identité de genre, d’orientation sexuelle,
                de situation de famille, d’antécédents et/ou de comportement
                sexuels, réels ou supposés, et de statut VIH/sida. Toute personne
                a aussi le droit d’exercer sa sexualité sans être soumise à des
                violences quelconques ou à la coercition.
                Article 4 Le droit au respect de la vie privée
                Toute personne a le droit de ne pas subir d’immixtions arbitraires
                dans sa vie privée, sa famille, son domicile, ses documents ou sa
                correspondance. Toute personne a le droit au respect de sa vie
                privée, ce qui est essentiel à l’exercice de son autonomie sexuelle.
                Article 5 Le droit à l’autonomie et à la reconnaissance devant la loi
                Toute personne a le droit d’être reconnue devant la loi et a droit
                à la liberté sexuelle. Cela implique pour chacun l’opportunité
                d’exercer le contrôle sur ce qui touche à sa sexualité, de décider
                librement de ce qui touche à sa sexualité, de choisir ses partenaires
                sexuels, de chercher à explorer son potentiel et faire l’expérience
                du plaisir sexuel, ce dans un contexte de non discrimination et
                en tenant pleinement compte des droits d’autrui et des capacités
                évolutives de l’enfant.
                Article 6 Le droit à la liberté de penser, d’opinion et d’expression ;
                et le droit à la liberté d’association
                Toute personne a le droit d’exercer sa liberté de pensée, d’opinion
                et d’expression en matière de sexualité, d’orientation sexuelle,
                d’identité de genre et de droits sexuels, sans intrusions arbitraires
                ni limitations fondées sur des croyances culturelles, sur l’idéologie
                politique dominante ou sur des notions discriminatoires d’ordre
                public, de moralité publique, de santé publique ou de sécurité
                publique.
                Article 7 Le droit à la santé et de bénéficier des progrès de la science
                Toute personne a le droit de jouir du meilleur état de santé
                physique et mentale susceptible d’être atteint, ce qui comprend les
                déterminants de santé et l’accès aux soins de santé sexuelle pour
                la prévention, le diagnostic et le traitement de toute prévention,
                problème ou pathologies sexuels.
                Article 8 Le droit à l’éducation et à l’information
                Toute personne, sans discrimination aucune, a droit à l’éducation
                et à l’information nécessaires et utiles à l’exercice de sa citoyenneté
                dans les sphères privées, publiques et politiques.
                Article 9 Le droit de choisir de se marier ou non, de fonder et planifier une famille et de décider d’avoir ou non des enfants, quand et comment
                Toute personne a le droit de choisir de se marier ou non, de
                fonder ou non une famille, de décider d’avoir ou non des enfants,
                de décider librement et en toute responsabilité du nombre de
                ses enfants et de l’espacement des naissances, et ce dans un
                environnement où les lois et politiques reconnaissent la diversité
                des formes de famille, y compris celles non définies par la
                descendance ou le mariage.
                Article 10 Responsabilité et réparation
                Toute personne a droit à des mesures et recours éducatifs,
                législatifs, judiciaires et autres, qui sont efficaces, adéquats,
                accessibles et appropriés afin de veiller et d’exiger que ceux qui
                ont le devoir de faire respecter les droits sexuels leur rendent des
                comptes. Ceci implique la capacité à surveiller la mise en œuvre
                des droits sexuels et l’accès à une réparation pleine et entière par
                restitution, compensation, réhabilitation, satisfaction, garantie de
                non-répétition et tout autre moyen.

                • 2 votes
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 14:25

                  Comme ça, on pourra critiquer ou dire du bien en se référant au texte. 

                  Qui est contre l’un de ces 10 articles et pourquoi ?


                • 1 vote
                  Zatara Zatara 23 décembre 2017 15:21

                  @Belenos
                  l’article 2 ne veut absolument rien dire....ou au contraire, on peut tout lui faire dire.

                  l’article 5 se base sur le statut de personne. Or qu’est ce qu’une personne ? et qu’est ce que signifie "selon les capacités évolutives de l’enfant" ? ce ne serait donc pas une question d’âge ? la belle affaire

                  article 7, qu’est ce que " l’accès aux soins de santé sexuelle"  ? qui détermine le degré de santé sexuelle  ?

                  article 8  Toute personne, sans discrimination aucune, a droit à l’éducation et à l’information nécessaires et utiles à l’exercice de sa citoyenneté dans les sphères privées, publiques et politiques.

                  donc, potentiellement : les enfants devront apprendre dés leurs plus jeunes âges toutes les formes sexualités (sans aucune discrimination)

                  Article 9 : "de décider librement et en toute responsabilité du nombre de ses enfants et de l’espacement des naissances"

                  je ne suis pas d’accord sur ce principe mais c’est sur un autre plan

                  et ce dans un environnement où les lois et politiques reconnaissent la diversité des formes de famille, y compris celles non définies par la descendance ou le mariage.

                  je ne comprend pas cette tournure....

                • 1 vote
                  sls0 sls0 23 décembre 2017 16:13

                  @Zatara
                  Lisez le texte sans à priori.

                  Là vous passez tout au filtre du pervers qui est en vous ensuite vous faites de la projection.

                  C’est du biais cognitif sans plus. Il est vrai que c’est plus difficile à le voir chez soi que chez le autres.

                  Mensuellement je vais sur biais cognitifs.com pour ma piqûre de rappel.


                • vote
                  Zatara Zatara 23 décembre 2017 16:29

                  @sls0
                  Là vous passez tout au filtre du pervers qui est en vous ensuite vous faites de la projection.

                  pauvre vieille m....de croupi... tu connais l’expression, le diable se cache dans les détails. Tu connais le passé des écologistes allemands des années 70/80 et la littérature qui va avec ? Tu connais le vocabulaire et la syntaxe particulière propre à enfumer dans des bouquins pseudo scientifique ou certains textes de loi ? Tu m’insultes en me traitant de pervers, toi, l’ami des gamines de 14 ans, marié à une femme de plus de 30 ans sa cadette ? put... de dégénéré


                • vote
                  Zatara Zatara 23 décembre 2017 16:33

                  @sls0
                  regarde la vidéo que j’ai mis en lien un peu plus haut pour Belenos au lieu de t’ériger en pseudo sage sud américain. Et si ça te suffit pas, je te rappelle au passage que tu n’est pas dispensé de Georges Brassens


                • 1 vote
                  Zatara Zatara 23 décembre 2017 16:37

                  @sls0
                  au passage, toujours émerveillé de voir comme tu réponds toujours présent sur ago dés que ça sent la pédosexualité.... pour le reste, un post par ci, un post là....


                • 2 votes
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:13

                  @Zatara
                  "Tu m’insultes en me traitant de pervers, toi, l’ami des gamines de 14 ans, marié à une femme de plus de 30 ans sa cadette ? put... de dégénéré"

                   smiley Bon, ma prophétie sur les insultes qui allaient pleuvoir se réalise rapidement mais j’avoue que c’était facile à prévoir même sans l’aide de Météo-France.  smiley


                • 3 votes
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:18

                  @Zatara

                  "y compris celles non définies par la descendance ou le mariage.

                  je ne comprend pas cette tournure...."

                  La loi peut vous reconnaître un lien familial (donnant droit à une visite à l"hôpital par exemple) avec le fils adoptif de votre compagne même si vous n’êtes pas mariée avec elle. Vous comprenez mieux ? 

                • vote
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:26

                  @Zatara

                  "article 8  Toute personne, sans discrimination aucune, a droit à l’éducation et à l’information nécessaires et utiles à l’exercice de sa citoyenneté dans les sphères privées, publiques et politiques.

                  donc, potentiellement : les enfants devront apprendre dés leurs plus jeunes âges toutes les formes de sexualités (sans aucune discrimination)"


                  Non, l’extrapolation que vous faites n’est pas du tout contenue dans l’article. On ne peut pas même l’en déduire. L’article veut dire, par exemple (et ce n’est qu’un exemple), qu’on ne peut pas invoquer la religion d’une famille pour interdire à une fille de recevoir un enseignement scientifique sur la reproduction, même si sa famille voudrait lui faire faire croire que les enfants naissent dans les roses et les choux puis qu’ils sont apportés aux parents par une gentille cigogne. 


                • vote
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:36

                  @Belenos
                  l’article 5 se base sur le statut de personne. Or qu’est ce qu’une personne ?

                  Faut-il vraiment que je vous l’explique ?? Vous n’avez jamais lu aucun article de loi de votre vie où il était question d’une personne ??? Qu’est-ce qu’un article, c’est quoi un "statut", que signifie "se baser" ? Le dialogue va être difficile...   smiley (Ah mais c’est quoi un dialogue ? Et un forum ? Et c’est quoi Internet ?) 

                  "Qu’est ce que signifie "selon les capacités évolutives de l’enfant" ? ce ne serait donc pas une question d’âge ?"

                  Si l’article avait donné un âge vous lui auriez sans doute reproché de ne pas plutôt tenir compte capacités évolutives de l’enfant. 

                  "la belle affaire"

                  De quelle belle affaire parlez-vous ? C’est déjà les soldes de Noël ? Ne parlez pas par sous-entendus comme si nous étions l’un en face de l’autre, Zatara, je ne vois pas vos expressions faciales ni n’entends vos intonations, donc je ne peux pas devinez ce que vous voulez dire avec des trucs du genre "la belle affaire". Ecrivez clair. 


                • vote
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:44

                  @Zatara
                  "article 7, qu’est ce que " l’accès aux soins de santé sexuelle"  ? "

                  Quel est le mot dans ce groupe de 4 mots et 3 articles dont le sens vous échappe ?

                  "qui détermine le degré de santé sexuelle  ?"

                  Probablement un plombier ou un électricien, ou éventuellement un trapéziste du cirque Bouglione. A quel autre professionnel diplômé pourrait-on confier la mission d’évaluer la santé d’une personne ? (Ah désolé, j’ai utilisé le mot "personne", dont vous ignorez le sens...)


                • vote
                  Zatara Zatara 23 décembre 2017 21:45

                  @Belenos

                  * Faut-il vraiment que je vous l’explique ?? Vous n’avez jamais lu aucun article de loi de votre vie où il était question d’une personne ???

                  une personne peut recouvrir un être humain de 0 jusqu’à l’âge adulte... comme ça peut recouvrir quelqu’un de majeur.... donc oui, j’aurai aimé, étant donné qu’il s’agit de sexualité (et parce que ça coule source en conséquence) que l’âge soit mentionné à propos de la "personne"...

                  * Qu’est-ce qu’un article, c’est quoi un "statut", que signifie "se baser" ? Le dialogue va être difficile...    (Ah mais c’est quoi un dialogue ? Et un forum ? Et c’est quoi Internet ?)

                  vous savez très bien que le langage juridique n’a pas forcément le même signifié que le langage courant. Si vous voulez me prendre pour un con,y’a de quoi faire mais pas la-dessus

                  * "Qu’est ce que signifie "selon les capacités évolutives de l’enfant" ? ce ne serait donc pas une question d’âge ?"

                  -Si l’article avait donné un âge vous lui auriez sans doute reproché de ne pas plutôt tenir compte capacités évolutives de l’enfant.

                  Non, on a, du reste déjà discuter de l’âge légal il n’y a pas si longtemps... et surtout, vous ne répondez pas à la question...

                  la belle affaire = la bonne blague


                • vote
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:47

                  @Zatara
                  "@sls0 au passage, toujours émerveillé de voir comme tu réponds toujours présent sur ago dés que ça sent la pédosexualité."

                  Si on disait une fois pour toutes que nous sommes tous des juifs allemands roux pédophiles, ça permettrait de faire l’économie de ce genre de message ? 


                • vote
                  Zatara Zatara 23 décembre 2017 21:50

                  @Belenos
                  pour le reste, voyant vos réponses et n’ayant eu aucun retour sur la vidéo qui explique clairement en quoi les mots utilisés sont biaisés dans le cadre de proposition visant à mettre en place des cours sexuel dés le primaire, aucun intérêt de continuer. Sauf si vous voulez que ça finisse comme avec l’autre con.


                • vote
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:55

                  @Zatara
                  "une personne peut recouvrir un être humain de 0 jusqu’à l’âge adulte... "

                  C’est toujours le cas et c’est évidemment le cas ici puisque dans l’article en question on donne l’exemple d’un "enfant".

                  "comme ça peut recouvrir quelqu’un de majeur.... "

                  Non, jamais. Pour ça il y a d’autres mots : un adulte, ou une personne majeure, une personne capable, etc. L’enfant est évidemment une personne et j’imagine mal un article de loi ou une formule juridique qui le nierait !! Que pourrait-il être s’il n’était pas une personne !? 


                • vote
                  Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:59

                  @Zatara
                  Je ne sais pas de quelle vidéo vous parlez, donc je vais voir de quoi il s’agit. 

                  En tout cas, je n’ai pas besoin d’une aide à la lecture pour comprendre un texte aussi simple ! Et je n’y trouve rien à redire. 

                  Il faut comprendre les phrases... pas les interpréter. Si vous imaginez que ce sont des diables qui les ont écrites, évidemment, vous allez y voir toutes sortes de diableries. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès