• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > PMA pour toutes : cheval de Troie de la GPA et de toutes les innovations (...)
#39 des Tendances

PMA pour toutes : cheval de Troie de la GPA et de toutes les innovations procréatives à venir

Pour débattre de procréation artificielle, Géopolitique Profonde a invité Marie Gomes Da Cunha, docteur en philosophie, chargée de cours en philosophie à l'université Bordeaux Montaigne et à l'université de Bordeaux et membre du comité d’éthique du CHU de Bordeaux. L'émission fait suite à celle réalisée avec Clément Jimenez, professeur des universités et praticien hospitalier dans le service chirurgie, gynécologie et médecine de la reproduction du CHU de Bordeaux. Il est également l'ancien Directeur général du laboratoire Eylau-unilabs spécialisé dans la procréation médicalement assistée. Ces deux émissions sont de la plus haute importance. 

Tags : GPA Transhumanisme PMA




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 6 votes
    paulau 3 février 12:58

    La PMA pour toutes ne doit pas être vu que du point de vue de l ’enfant mais prendre en compte l ’ ensemble de la vie de celui que l ’on veut mettre au monde. En effet être enfant est un moment de la vie, l ’enfant va devenir adulte, on n’est pas enfant pour toujours. Le jouet reste jouet toute sa vie, la peluche reste peluche, l’enfant, lui, porte un avenir autre que celui de sa condition d’enfant. Il va devenir un adulte.
    Dans ces conditions les notions de "désir d’enfant", de "droit à l’enfant", ne valent rien face à cela. L ’ adulte, ancien enfant né de PMA, vivra soixante-dix années, quatre vingt ans ou plus. Nous serons alors loin, très loin, dans le temps du "besoin d’amour parental d ’un enfant, amplement satisfait par les soins aimants d’un couple de lesbienne comblé par sa venue", pour plagier les partisans de la PMA pour toutes. Cet enfant devenu adulte vivra loin de la "joie d’avoir été désiré" que mettent en avant les pro PMA . Dénué de filiation sûre, cet adulte vivra dans le doute de risquer de coucher ou d’avoir couché avec sa sœur ou son frère, et toute relation qu’il entamera sera chargée de ce point d’interrogation. Il ne pourra jamais dire : " papa".
    Cet adulte vivra face au mur de l’opacité de son origine.
    Ses parents "créateurs" disparus, il n’aura, pour remonter en amont de sa "création" que la béance et le néant à scruter. Il aura été un produit conçu par caprice, par le seul caprice aveugle d’une femme ou d ’un couple de femmes, entichés de leur propre bonheur d ’avoir un enfant , sans songer à l ’adolescent puis à l ’adulte qu ’il va devenir et qui va vivre un drame : il ne peut connaître son origine.



    Malheureusement, si la PMA est votée, le problème de la GPA sera posé. C ’est ainsi qu ’ ont progressé les revendications des lobbies pro-homosexuels : d ’abord le PACS durant la discussion duquel on affirme qu ’il est dédié à ceux qui " ne peuvent ni ne veulent se marier " , qu ’il n’ annonce donc en aucune manière le mariage pour les homosexuels. Puis le mariage homosexuel, camouflé sous l ’appellation " mariage pour tous" , arrive . Au cours des débats on nous précise bien qu ’il n’est pas question de permettre la PMA pour les couples de lesbiennes. Aujourd’hui la PMA pour les lesbiennes et les femmes seules arrive. On peut donc être sur que la GPA sera demandée.

    Cette GPA consiste à convier les femmes pauvres à louer leur utérus afin que les couples d ’hommes des pays riches puissent avoir un enfant. Enfants qui seront orphelins de mère, qui ne pourront jamais dire "maman". Toute leur vie ils seront confrontés à cette béance.

    Les lobbies homosexuels, et ceux qui les écoutent , nous préparent une drôle de société : des enfants sans père ou mère, des femmes qui louent leur corps, auxquelles on arrache " le fruit de leurs entrailles" . Vraiment une drôle de société.

     


    • vote
      Buk100 3 février 14:40

      @paulau

      " Dénué de filiation sûre, cet adulte vivra dans le doute de risquer de coucher ou d’avoir couché avec sa sœur ou son frère, et toute relation qu’il entamera sera chargée de ce point d’interrogation "

      C est pas un peu tiré par les cheveux ? Ou un poil tordu ?



    • vote
      louis 3 février 14:53

      @Buk100
      Je n’en suis pas si sur que vous , le taux d’infertilité augmentant sans cesse , ces risques deviendront de plus en plus grands si l’on n’y prend garde , alors limitons nous a la PMA médicale .


    • 1 vote
      ezechiel ezechiel 3 février 22:20

      Les projets de loi sur la PMA et de la GPA (qui va bientôt suivre) représentent l’aboutissement de l’idéologie progressiste visant la destruction de la structure familiale catholique, qui a constitué le socle fondateur de notre civilisation européenne pendant près de deux millénaires.

      Ayant réduit quasiment à néant le dogme catholique, la vie humaine n’est plus considérée comme Sacrée, l’enfant reste sans protection contre les progressistes soumis à Mamon qui ont désormais la possibilité de marchander les corps, et de réduire l’enfant à un simple objet que l’on peut acheter sur Internet.

      Vous pouvez déjà aujourd’hui acheter un enfant pour 39 700 euros (gamme premier prix sans option) sur Internet.

      En Inde par exemple, le marché de la GPA est estimé à un milliard d’euros par an.

      "Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon."
      Matthieu 6:24



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès