• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Saint-Valentin : faut-il en finir avec le couple ?
#98 des Tendances

Saint-Valentin : faut-il en finir avec le couple ?

Frédéric Taddeï reçoit :

  • Thérèse Hargot : essayiste, thérapeute de couple et sexologue, co-fondatrice de SÈME, une entreprise dédiée au « lovecare »
  • Pascal Lardellier : professeur des universités en sciences de l'information et de la communication à l’université de Bourgogne
  • Gérard Neyrand : sociologue, professeur émérite à l'université Paul Sabatier, Toulouse III.
  • Julia Palombe : comédienne, essayiste

Tags : Société Enfance Droits de l’homme Femmes Sexualité Sociologie




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    Mélanippe 15 février 13:18

    Valentin signifie qui est fort. Et n’a rien à voir avec amoureux. Pourquoi dit-on : TOMBER amoureux, TOMBER enceinte. Alors que ceux-ci au contraire de vraient nous élever ; C’est à cela qu’on reconnaît le veritable amour : il nous ouvrent au autres, nous élèvent.... Quand un femme tombe enceinte (qui rime avex confinement), elle est moins disponible pour son mari.... C’est un grand classqie. Au siècle passé, il y avait soit le bordel ou les maîtresses qui paliaient... les seuls véritables couples qui tiennent ne sont n’ont pas ceux qui son tombés amoureux, mais ceux qui avaient un projet commun qui symbolisait le fruit de leur amour grandissant et pas déclinant à l’idée du tiers en plus. Alors là, les hommes restent et supportent une certaine abstinence parce qu’il est aussi dans la filiation : c’est le fruit de NOTRE amour.. Il est vrai qu’ils sont très rares... le bordel où la fuite intense dans le boulot... Le véritable amour doit autant être sexuel que platoniques. Aimer l’autre pour ses qualités personnelles et pas uniquement pour son sex appeal. Ce sont les plus solides... 


    • vote
      Sentero Sentero 16 février 11:49

      @Mélanippe

      Au siècle passé, il y avait soit le bordel ou les maîtresses qui paliaient

      Dans un milieu restreint... en France le bordel ou les maitresse ne concernaient pas la grande majorité des Français (encore paysans surtout, ouvriers, petits employés...) donc il faut faire attention ne ne pas simplifier en projetant sur toute une population les usages d’un groupe d’autant plus si la littérature de cette époque a peut-être sur-représenter certains comportements...


    • vote
      Mélanippe 15 février 13:22

      Le couple, c’est deux. Avec un projet qui ne doit pas nécessairement être un enfant : c’est trois ou un triangle. Plus solide sur ses bases...et même 4,5,6,7 et bien plus. Alors, c’est IMMENSE... Le couple c’est fermé. Une relation pour porter des fruits doit être ouverte aux autres...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès