• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Un autre regard sur les réfugiés : Geoffrey Oryema †22 juin 2018

Un autre regard sur les réfugiés : Geoffrey Oryema †22 juin 2018

Écoutez ça :

 

Geoffrey Oryema était un musicien de renommée internationale. Ce que l'on sait moins, c'est son parcours de vie particulier, accidenté, heurté , dont la genèse date de 40 ans quand il devint tragiquement un migrant aux yeux du monde. Avec un regard très personnel posé sur son expérience, Goeffrey nous a offert un conte musical autours de la vision de son parcours de vie. Chanteur conteur poète est fervent défenseur de la cause des migrants et des enfants soldats à l'échelle internationale.

Geoffrey est mort le mois dernier. (D'où quelques petites différences au texte de référence /source TEDx Lorient.)

 

Que dire de plus sur les messages que nous laisse ce monsieur ?

 

Pour nous Français que les réfugiés de toutes origines et de toutes époques sont bien sûr les bienvenus. Toutefois celà n'est guerre évident pour tout le monde. C'est pourquoi l'expérience d'Oryema répond tellement à l'actualité européenne d'aujourd'hui, à ces bâteaux encore chargés de migrants que nos "élites" forcent à tourner en rond sur la Méditerranée... !

Georffrey est décédé le 22 juin et c'est comme si personne ne s'en était aperçu. Le seul média français lui ayant rendu hommage, c'est TV5, un peu comme si cela n'intéressait que les étrangers. (LeMédia du 23 juin en a parlé tout de même un peu aussi.)

Que les réfugiés, qu'ils soient politiques ou même économiques peuvent nous apporter énormément tel celui-ci qui a fait bien plus que seulement « s’intégrer » vu qu’il a été « quelqu’un » au lieu de se contenter d’être un « rien » (au sens macronien de ces qualificatifs.)

Les malheurs de tous relèvent de la même source, c'est à dire des méfaits d'un capitalisme désormais débridé et mondialisé. Les misérables venus de loin ne sont coupables de rien et s'il font peurs c'est parce qu'ils rendent visible ce que nous ne voulons pas voir c'est à dire notre servitude prélude à notre propre déchéance.

 

Source

 

Hommage TV5

 

(son principal tube /diaporama)

 

(autre tube /image)

 

(chanson /beau diaporama)

 

(vidéo-concert « Les enfants-soldats »)

 

Et d'autres encore...

 

Tags : Musique Migrants




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 3 votes
    albert123 4 juillet 11:29

    D’un exemple vous faites une généralité.


    on dirait d’ailleurs l’argumentaire des bourgeois des beaux quartiers qui de l’immigration ne connaissent que les intellectuels et les artistes, en oubliant bien évidement que le gros des troupes n’a pas de talent particulier, ni même une éducation suffisante pour s’adapter au vivre ensemble à la française.

    bref nous vendre le haut du panier ultra minoritaire pour nous fourguer du cassos et de la racaille en puissance c’est on ne peut plus malhonnête.

    d’autant plus qu’on peut aussi, si on poursuit votre argumentaire, parler de la famille Luaka dont la France (mais pas la gauche suicidaire) se passerait bien volontiers de sa présence

    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 4 juillet 14:43

      Cet africain a compris ce qui plaisait aux blancs. C’est un bounty.


    • vote
      Croa Croa 4 juillet 19:31

      À albert123,

      Le « gros des troupes » qui « n’a pas de talent particulier » peut toujours répandre du goudron ou balayer la rue et nous sommes souvent bien content de les avoir sous la main. Que ça fabrique aussi du « cassos » relève d’autres causes que le fait que ces gens soient là et nous n’avons pas attendus qu’ils débarquent pour ça car même les français de souches peuvent devenir « cassos » lorsque la politique confisque une part des emplois auxquels tout le monde devrait avoir droit. 


    • 1 vote
      PumTchak PumTchak 4 juillet 20:02

      @Croa

      Le noir qui fait le sale boulot que les français ne veulent pas faire, c’est fini ça, on est en 2018.

      Voilà à quoi ressemble aujourd’hui un balayeur de rue et un éboueur

      Je regrette par contre comme vous cette indifférence du mainstream à l’égard de cet artiste. Au moins, lui, il composait ce qu’il chantait. Pas comme Jauni avec lequel on nous fait iéch encore alors que ça fait plus de 6 mois qu’il est mort.


    • vote
      albert123 5 juillet 08:49

      @Croa

      Le taux de chomage m’indique que nous n’avons pas besoin de faire venir des travailleurs issus de l’immigration hormis pour faire baisser les salaires.

      Et comme nous ne voulons pas acceuillir snowden ou assange, la notion de réfugiés politiques est un faux nez,

      Conclusion le discours pro migratoire est celui des idiots ou des esclavagistes modernes


    • vote
      Croa Croa 5 juillet 09:48

      À albert123,

      Mon discourt n’est pas pro-migratoire mais réaliste. Les esclavagistes sont ceux qui nous dirigent et cet esclavagisme est subit par ceux qui arrivent comme par ceux qui sont déjà là. C’est là le résultat d’une politique économique voulue par ceux qui en profitent, c’est à dire quelques milliardaires.
      *

      Bon, je sais que je ne vais pas te convaincre d’une nécessaire solidarité avec les migrants mais au moins saurons-nous être d’accord sur un truc : IL NE FALLAIT PAS VOTER MACRON !

      (Si t’es d’accord tu plusses smiley )


    • vote
      albert123 5 juillet 18:14

      @Croa

      "Mon discourt n’est pas pro-migratoire mais réaliste"

      réaliste en quoi ? Nous sommes déjà dans un contexte de chômage de masse, la question migratoire est perçu négativement par 67 % de la population française et les cas réels de réfugiés politiques sont rejetés par les même gouvernements qui nous en font des tonnes avec leur humanisme de supermarché.

      et ça c’est la perception lucide et froide du réel.

      "Les esclavagistes sont ceux qui nous dirigent"

      et ceux qui nous dirigent sont pro migrants, donc les pro migrants sont soit des idiots utiles à ceux qui nous dirigent soit des esclavagistes.

      "je ne vais pas te convaincre d’une nécessaire solidarité avec les migrants"

      il n’est pas question de solidarité mais de charité bien ordonnée qui commence par soi même et les siens 

      Face à un phénomène migratoire massif, invasif, inassimilable et source de criminalité et de paupérisation d’un peuple avec lequel je partage une langue et une culture riche et complexe je ne vois aucune raison d’être solidaire de ce mouvement migratoire qui nous est imposé et qui détériore encore un peu plus l’unité de ce pays au profit d’autres puissances étrangères.

      "au moins saurons-nous être d’accord sur un truc : IL NE FALLAIT PAS VOTER MACRON !"

      oui mais bon c’est sans grand intérêt, l’accord et le consensus ne m’apportent rien


    • 1 vote
      ldv07 ldv07 4 juillet 23:57

      Merci, j’ai beaucoup apprécié Geoffrey Oriéma il y a quelques années, je ne savais pas qu’il était décédé recemment.


      • 1 vote
        manolo79 5 juillet 23:13

        tout est dit, merci Albert123.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès