• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

CLOJAC

CLOJAC

Un peu Maori (ici on dit Ma'ohi) par ma grand-mère, je suis revenu en Polynésie sur un voilier, finissant par me fixer à terre après avoir visité de nombreuses îles. Consultant international dans une autre vie, la retraite m'autorise à renouer avec une passion de jeunesse longtemps mise entre parenthèses : L'ethno-anthropologie. Pratiquée sur place tout naturellement, mais aussi en portant sur la métropole le regard distancé d'un observateur extérieur souvent surpris, parfois amusé ou agacé, mais jamais indifférent.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 96 0
1 mois 0 31 0
5 jours 0 8 0


Derniers commentaires




  • 12 votes
    CLOJAC CLOJAC 27 janvier 07:43

    @Laconicus

    "Cependant, au-delà de la plaisanterie, la question de savoir si des communautés religieuses différentes pourraient reconnaître dans un même individu providentiel le personnage sacré annoncé par leurs diverses traditions respectives n’est pas insensé. "

    C’est une question intéressante. Et si on la débarrasse de toute incidence théologique, et si on oublie les gurus cosmoplanétaires à la mandarom, on aboutit aux théories de Carl Jung sur les archétypes et l’inconscient collectif.
    Une nébuleuse à la frontière de la psychiatrie et de la paléo-anthropologie.

    Les diffusionnistes ont relevé de nombreuses coïncidences dans des croyances éloignées dans le temps et dans l’espace, le déluge, la lumière solaire, le sauveur, la communion, les âmes immortelles, les sacrifices réels ou symboliques, les lois divines inspirées par une entité surnaturelle (ou extraterrestre ?) et les prophètes qui sont des chamanes avec un public élargi, comme les religions sont des sectes qui ont recruté trop d’adeptes.

    Y a-t-il une structure mentale ou une faille, une faiblesse structurelle chez de nombreux humains les poussant à imaginer ou accepter sans discuter des dieux et des prophètes et à s’en remettre à leur bienveillance ? A espérer un homme providentiel (même structure mentale en politique) qui va les sauver ?
    Parce qu’ils ont un besoin atavique de croire, inscrit en eux, venu du fond des âges.
    Les croyants ont sans doute besoin de cette béquille pour avancer dans la vie…
    La prière n’est-elle finalement que la pensée magique pour tous, encadrée par des roublards manipulateurs et cupides ? 

    De façon anecdotique, quand j’étais à Pangim, sur l’autel privé habituel qu’on trouve dans beaucoup de foyers indiens, Ganesha trônait à côté de Brahma, Vishnu, Shiva, Agni, et quelques autres, Bouddha et… Le crucifié !
    La métaphysique basique de ces gens simples se résumait à ceci : " la vie est tellement difficile qu’on n’a jamais trop de dieux pour se protéger du mauvais sort."
    Le syncrétisme est beaucoup plus répandu qu’on ne croit, en Afrique aussi et en Océanie.
    Pour moi, l’histoire des religions, c’est comme les théories marxistes léninistes, je n’arrive pas à gober une seule de leurs assertions. 



  • 10 votes
    CLOJAC CLOJAC 27 janvier 04:28

    @Super Cochon

    "Charles De Gaule voulait Collaboré avec les Nazi,"

    Commence par apprendre l’orthographe avant de débiter tes inepties.
    Juste par curiosité, tu as arrêté tes études après avoir triplé la sixième ?
    Ou on t’a transféré directement du CM1 à l’ IME ?



  • 8 votes
    CLOJAC CLOJAC 27 janvier 03:37

    @Conférençovore

    " C’est Jésus qui combattra al daajjal. Le personnage du madhi est d’ailleurs confondu avec Jésus pour certains exégètes"

    Et à part ça, ils n’y a aucune démarche messianique dans leurs superstitions ?
    Quand ils espèrent leur salut du rabbi Yeshua Ben Joseph !
    Sinon, j’attends avec impatience votre prochain post dans lequel vous expliquerez que l’imam caché des chiites est une réincarnation de Bouddha.  smiley



  • 8 votes
    CLOJAC CLOJAC 26 janvier 19:47

    @Super Cochon

    "pour eux ce n’étaient pas une occupation allemande , mais une véritable libération !"

    ABSURDE ! ............. Les traîtres étaient une infime minorité, parce que les rares germanophiles et admirateurs du NSDAP étaient aussi des patriotes.
    La détestation du Boche était encore plus forte que l’antisémitisme.

    Les traîtres étaient en diminution constante vu que beaucoup allèrent se faire tuer en URSS, tandis que les Résistants les éliminaient dès qu’ils en avaient repéré un. 
    Sinon les collabos pouvaient être répartis dans 3 catégories non étanches :

    1/ les niais qui croyaient que "le vainqueur de Verdun" allait les protéger, et même qu’il avait peut-être passé des accords secrets avec De Gaulle.
    Ceux-là se réveillèrent à partir de 1942
    2/Les opportunistes (parmi eux beaucoup d’anciens élus et de fonctionnaires) qui voyaient dans l’occupation un possibilité de relancer leur carrière.
    Ceux-là jouèrent parfois le double-jeu ou devinrent des Résistants en juin 44.
    3/ Les crapules qui profitaient de la situation, aussi bien commerçants du marché noir et prêteurs sur gages que délinquants devenus miliciens pour pouvoir continuer leurs activités criminelles impunément, on les appelait aussi les profiteurs de guerre.
    Ceux-là prirent la poudre d’escampette en 45, quand ils ne pouvaient pas "se racheter" en livrant leurs complices, comme tous les truands du monde.

    Mais, globalement, l’immense majorité des Français s’est comporté comme la bande d’écouillés qu’ils étaient, allant dans le sens du vent, en collabos passifs, essayant de survivre sans trop de casse, tout en attendant que ça passe.
    On peut imaginer que lorsque la dictature islamo-mafieuse prendra le pouvoir, vous vous comporterez comme vos ancêtres. 



  • 9 votes
    CLOJAC CLOJAC 26 janvier 18:49

    @Conférençovore

    " "messianique", en aucun cas. "

    Et le mahdi attendu des sunnites et le retour de l’imam caché des chiites, qui viendront assurer le triomphe de leurs superstitions respectives, c’est quoi ? 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris


Les thèmes de l'auteur






Palmarès