• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Conférençovore

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2019
  • Modérateur depuis le 13/10/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 1264 1155
1 mois 7 166 242
5 jours 1 13 51
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 14 12 2
1 mois 4 4 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Conférençovore 7 avril 13:25

    "que les secours n’ont pas réanimer"

    Cette formulation laissant entendre que ceux-ci n’auraient pas tenté de réanimer la victime étant malheureuse, je corrige : il manquait évidemment (le verbe réanimer n’est pas au participe passé... c’est évident mais bon...) le "pu" entre l’auxiliaire et l’infinitif. Il allait de soi bien évidemment que les secours tentassent tout pour secourir cet homme comme, gloire à eux, ils le firent, font et feront toujours.



  • 3 votes
    Conférençovore 7 avril 13:11

    @yoananda2 Je ne suis pas en désaccord avec ce que tu as écrit présentement et précédemment mais, en effet, en anglais on dit "let the past, be the past". En amour, Brel chantait "tout peut s’oublier, qui s’enfuit déjà". C’est tricky, je sais... mais en gros, c’est une façon de te dire que ton grief, partiellement, fait sens. " Partiellement" parce que je pense que la notion du pardon centrale dans la chretienneté est incomprise, y compris par les Chrétiens eux-mêmes. Il ne s’agit en aucun cas de tendre l’autre joue à l’assaillant pour qu’il te défonce la tronche une deuxième et énième fois. Il s’agit de mettre fin à un cycle mais il est évident que cela n’est possible qu’avec l’assentiment de l’assaillant. Gandhi disait la même chose de la rupture de ce cycle lors de la partition sanglante de l’Inde.

    Le catholicisme dévoyé n’est pas à l’origine de la couillemollisation des Blancs. Nous pêchons surtout par absence de pragmatisme. Nous nous sommes collectivement refusés à hiérarchiser bien et mal (dans le catholicisme c’est une frontière limpide... raison centrale pour laquelle tu te trompes je pense... j’ai foutu ça entre parenthèses alors que c’est le fond... bref, putain de pudeur helleno-catholique comme ne dirait pas l’autre lol), refusés à observer avec un micro et un macroscope nos vices et vertus, nos potentiels et limites, génies et errements. Le catholicisme béat a joué un rôle dans cette glissade anthropologique, la vie vue comme une vallée de larmes, le fatalisme face à un absolu, etc, c’est évident, mais je pense que c’est bien davantage le consumérisme hyper-individualiste (qui ravage d’ailleurs d’autres contrées qui n’ont jamais été influencée par cette religion) qui n’a pas de réponse pratique à la logique des fourmis. En un sens, La Fontaine nous a averti.

    L’autre aspect qui nous distingue est que, et c’est de l’ordre de l’intuition pure, ce mal, protéiforme, est probablement nécessaire.



  • 7 votes
    Conférençovore 7 avril 12:26

    @Al(lahu)(ak)bar Je vois défiler en modération tes articles et franchement c’est risible : "les miracles scientifiques du coran", "pourquoi l’islam est la vérité", etc., je n’exagère même pas. Entre deux " articles " de propagande (qu’il m’arrive de plusser d’ailleurs, oui, je suis favorable à ce que les islamettes dans ton genre déroulent leur tapis) tu nous colles un truc "social", histoire de... c’est pathétiquement amusant. smiley

    Tu es un islamiste et je te conchie publiquement. Que ce soit bien clair. Je le fais parceque tu fais partie de ces muz qui nient les évidences et ne condamneront jamais leurs collègues par solidarité ethno-tribalo-religieuse. Ton premier reflexe sera toujours d’attaquer (et traquer si tu en avais les moyens) le messager plutôt que de répondre aux faits. Et non, je ne confonds pas ton profil* oavec celui d’autres musulmans.

    A partir de là, de la sincérité que je prétends incarner (et peut-être que je me trompe, auquel cas je veux bien l’admettre à condition de le démontrer) n’a que faire de tes accusations minables et victimaires. Tu es un soumis, et bien’ davantage au sens littéral que théologique ; sur ce, bonne journée.

    * il existe d’ailleurs des subdivisent...



  • 1 vote
    Conférençovore 7 avril 06:37

    Juste pour étayer le propos ci-dessus :

    ". A un passant qu’il croise, il demande s’il est maghrébin. L’homme répond qu’il est français et continue sa route. Après l’avoir dépassé, Abdallah Ahmed-Osman se retourne et le poignarde dans le dos avant de poursuivre son errance dans les rues de Romans-sur-Isère. Il aperçoit un homme sorti ouvrir ses volets et fond sur lui en lui assénant ­plusieurs coups de couteau. L’homme meurt sous les yeux de son fils de 12 ans."

    (Le Monde)



  • 3 votes
    Conférençovore 7 avril 06:28

    Factuellement, s’agissant de la demi-décennie noire française, cette comparaison n’a aucun sens. On peut parfaitement estimer que le christianisme a été le boulet de l’Europe durant des siècles. On peut également estimer qu’il en va de même pour le judaïsme ces deux derniers siècles. Maintenant dans les faits, il n’existe pas de chrétiens ou de juifs qui se mettent à vous égorger, vous et 6 autres personnes, apparemment* sans raison, apparemment au hasard*, dans votre village alors que vous allez acheter une baguette. Cette nocence létale du quotidien est l’exclusivité de certains adeptes d’un certain culte. On peut toujours partir dans les abstractions ensuite mais on doit au moins s’entendre sur cette évidence (ou alors il y a effectivement une "fracture des représentations" comme dirait maqouille).

    * "apparemment" parce que en réalité ce sont des choix délibérés : Thierry, Julien et pas Samir et Chang. Les victimes sont ciblées parce qu’elles sont ce qu’elles sont, à savoir des autochtones. Pour les assaillants, l’amalgame est évident : européen = chrétien (au moins de culture). Et ils ont raison : il n’y a que 2 ou 3% max de convertis à l’islam. Il suffit d’aller dans n’importe quelle mosquée pour constater que les adeptes sont à quasi 100% d’origine afro-maghrébine (éventuellement asiatique). En tuant des autochtones, les assaillants tuent donc bien des mécréants et le pire est qu’ils assument bien de le faire mais nous ne parvenons même pas à concevoir leur haine à notre endroit (et pour cause, elle n’a aucun sens). Parfois, quand la victime est typée méditerranéenne, l’assaillant mahométan a un doute et pose la question (Bataclan, Villejuif, etc) mais l’important et l’immense non-dit, j’insiste, est que les victimes sont délibérément choisies pour ce qu’elles sont et incarnent. Tout le monde ou presque feint de ne pas le remarquer mais la réalité est que ces attentats sont racistes : ils ciblent quasi exclusivement deux groupes (parmi leurs 4 types de cibles SYSTEMATIQUES) que sont les chrétiens et les Européens (/blancs), sachant qu’il y a recoupement des deux.

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès