• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Conférençovore

Conférençovore

Des articles de fond, de temps en temps, des chaînes YT à mon sens intéressantes, des billets d'humeur...

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2019
  • Modérateur depuis le 13/10/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 76 2391 2501
1 mois 5 96 255
5 jours 1 18 46
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 65 61 4
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    Conférençovore Conférençovore 1er août 05:26

    Donner raaaahhhh



  • 2 votes
    Conférençovore Conférençovore 1er août 05:25

    @Candaule in the wind
    "Et ton fils aura lui aussi cette impression à vie. Un père définitivement loser."

    On a a tous compris que ton combat était de démolir JR en le mettant face à ses contradictions, errements, inepties et autres retournements de veste. Par contre il est moralement assez peu reluisant de s’en prendre à sa famille. JR a là-dessus raison : tu es (moi aussi) un pseudo et rien de plus. Donnez publiquement des leçons à quelqu’un en les agrémentant d’attaques personnelles impliquant des proches à lui et le tout sous pseudo est objectivement sale sur un plan moral et annihile toute pertinence de l’attaque. Elle pousse même à s’interroger quant aux fondements de tes propres motivations : Robin t’a-t-il emprunté un livre qu’il ne t’a jamais rendu ? 



  • vote
    Conférençovore Conférençovore 30 juillet 21:19

    @Jean Ducoin
    "Heureusement qu’au départ, on parlait de l’intérêt d’avoir un, ou des outils de qualité."

     smiley
    Oui, on a dévié mais... pas tant que cela en réalité. Pourquoi sommes-nous en insécurité ? Parce que des bouddhistes Suédois nous agressent au quotidien, nous roulent dessus ou nous kalashent parce qu’on a critiqué le design du meuble Tchöpfückhën de chez Ikéa ? Soyons sérieèux. Nous savons très bien qui remplit nos prisons, qui harcèlent les femmes dans la rue, qui donnent des coups de couteau de la paix, etc, etc, etc.

    "De manière très réductrice, je vais dire qu’en mettant les gens en situation précaire, on réveille les instincts de survie"

    "Réductrice" n’est pas le le bon mot : "biaisée" est le bon. De plus en plus d’études démontrent qu’il n’y a pas de lien entre précarité et criminalité. Récemment il y en a une importante en Scandinavie et une autre en Fr. L’argument matérialiste ne tient pas. En revanche, je comprends ce que tu veux dire et c’est assez vrai : la mise sous tension des gens augmente nécessairement l’intensité de leurs réactions. 

    "Cela dit, quand vous dites que nous sommes d’accord à propos des Muz, ce n’est pas la cas. Je suis neutre pour l’aspect religieux, ou la foi, et plutôt à l’aise avec le monde méditerranéen."

    Ok, j’ai mal compris alors. Moi je ne suis absolument pas neutre. L’islam est une orthopraxie qui a ses vertus mais... chez eux. Chez nous, c’est une catastrophe, une régression civilisationnelle patente et une source d’emmerdes à tous les points de vue tout simplement parce qu’un bon musulman est un musulman qui respecte ses commandements, la façon islamique de vivre et que cette façon de vivre, cette façon de penser", de se comporter sont juste aux antipodes des nôtres. Rien n’est compatible avec l’islam et cela se vérifie partout et depuis 14 siècles. 

    " Les signes avant la fin des temps sont assez conformes avec ce qu’on constate aujourd’hui, en particulier dans le Coran."

    Je rejoins yoananda (j’ai plusieurs version du coran chez moi, plusieurs recueils de hadiths, des tafsirs, les bio... je prétends un peu maîtriser le sujet pour ce qui est du sunnisme en tout cas). Le coran est un bricolage de traditions chrétiennes, juives et zoroastriennes avec une réécriture intégrale de certaines pour y faire rentrer de force une légitimité notamment via la filiation prétendue ismaélienne de leur prétendu prophète. Le coran traite très peu d’eschatologie : ce sont les exégètes (dont la plupart sont postérieurs de 2 ou 3 siècles minimum). Les haddiths (je connais bien Boukhary et son disciple, Muslim mais moins d’autres comme Abu Daoud donc si je me trompe...) traitent essentiellement de droit (héritage, droit marital, contractuel, etc), de pratique (sachant que ce point est quasi absent du coran... comment prier par exemple), etc. 

    Je crois que ce truc de "la fin des temps" est surtout une inclination très judéo-centrée liée à un relatif déclin de l’Occident ("relatif" parce que... nous restons encore à la pointe dans pratiquement tous les domaines en réalité). Les pop de pays comme la Malaisie, l’Indonésie, l’Inde et quantité d’autres ne s’inscrivent absolument pas dans cette perspective. Quant à certaines pop de certains pays comme la plupart d’Afrique, d’Asie centrale ou du MO, c’est simple : ils sont juste dans un immédiat.



  • 1 vote
    Conférençovore Conférençovore 29 juillet 18:13

    @Jean Ducoin
    "qu’en beaucoup d’endroits de France, la situation s’est dégradée, en partie par corruption,"

    Je ne crois pas. La situation s’est dégradée parce que la qualité de la pop a brutalement chuté et qu’en face... bah on a un Etat qui est adapté à des Européens mais pas à... d’autres qui, dans leurs pays d’origine, se tiennent à carreau parce que leur pouvoir est, lui, autoritaire (pour ne pas dire totalitaire). C’est le principal pb de la France et de l’Europe de l’Ouest.
    Mais nous sommes d’accord sur le fait que les muz sont faibles : ils n’ont globalement que le ventre de leurs femmes à nous opposer même si ce n’est pas rien pour autant. La démographie fait en partie l’histoire et nous assistons à une colonisation, chez nous, phénomène inédit dans toute notre histoire (à moins de remonter au 7-8ième siècle dans le sud). Ce n’est pas un pb secondaire. Ce n’est pas le groupe humain qui pose le plus de pb ceci dit mais c’est bien cette imiigration extra-européenne souvent islamique qui fait que les Français quittent ces zones où ils ne sont plus majoritaires parce que ces zones ne sont plus françaises. 
    Je suis également installé dans un havre de paix mais je sais déjà que cela ne durera pas. Il y a des villages à côté du mieux où l’on voit désormais des individus (100% des jeunes hommes africains) se balader toute la journée en vélo. Le but des gens qui nous dirigent ? Nous en mettre partout, qu’on le veuille ou non.
    Je n’ai rien contre ces gens mais... rien pour non plus. Nous ne savons rien d’eux. De nombreuses études montrent qu’une proportion écrasante des mineurs mentent sur leur âge ; on a même vu un mineur de 28 ans inscrit dans un collège... µAlors sur quoi d’autres mentent-ils ? Leur passé ? Et puis quel est le projet (c’est une question rhétorique) ?

    Sans transition, je vois le couteau comme un outil multi-tâche. Dans une confrontation rapprochée ou contre plusieurs, je préfère en avoir un que rien. Des éclaboussures, il y en a désormais quasi partout. Il ne faut surtout pas se leurrer... les choses ne vont pas s’améliorer, alors autant avoir une stratégie globale même si je suis d’accord que l’évitement reste la meilleure de toutes.
    En parlant de havres de paix, il n’y a pas si longtemps de cela, des coins très préservés comme le pays basque, la Bretagne, des villes comme Bordeaux ou Tours étaient vraiment tranquilles. En très peu de temps, cela a changé... 



  • vote
    Conférençovore Conférençovore 29 juillet 05:25

    @Jean Ducoin
    "Néanmoins, et heureusement, pour l’heure, cette pratique de la lame est un peu moins courante que ce qu’elle ne le fût, en France. 

    Il me semble que vous faites souvent des projections négatives sur le futur, à tort ou à raison d’ailleurs."


    J’essaie de me baser sur les données actuelles, les tendances, l’état du capital social, la démographie. Je compare avec ce qu’était la France il y a qq décennies et la pente que nous suivons. J’observe également les communautés qui se sont formées sur notre territoire, leurs dynamiques, atavismes, rancoeurs (pour certains membres), le niveau d’hostilité, etc et quand j’y ajoute les irrémédiables problématiques à venir (notamment celle des ressources, la fin de l’Etat providence et ses conséquences ,etc), en effet les projections me semblent assez peu optimistes. Cela étant, il y a 30-40 ans je n’imaginais pas une seconde qu’un prof se ferait décapiter par un réfugié, que la cathédrale de Nantes serait incendiée par un clando Rwandais à qui le diocèse aurait confié les clés ou qu’un prêtre octogénaire serait égorgé en pleine messe (entre autres joyeusetés). J’étais plutôt optimiste même si j’ai vu comment avait basculé un pays calme comme l’Algérie qq années avec une décennie de boucherie. 
    Donc, oui, les projections sur le futur de la France envahie ne me semblent pas géniales mais il est également possible que je me trompe...

    "Ce qui serait très provocateur et inutile, si je devais me rendre au marché aux champignons avec, non ?"

    Chez moi, l’insécurité est quasi inexistante (encore qu’il est déjà arrivé à un proche d’être emmerdé chez lui, sur sa propriété et par des gens qui n’avaient rien à y faire et qui étaient en train de le voler et heureusement qu’il était équipé...) mais j’ai aussi vécu dans un endroit de France où elle était quotidienne. Encore une fois, il faut bien avoir connaissance de la loi  et surtout bien avoir conscience de l’hostilité de l’Etat français (ou plutôt la caste qui en a pris le commandement) tout particulièrement et je dirais, exclusivement, envers les autochtones et en parallèle le privilège accordé par défaut aux autres. Partant de là, on s’adapte, on s’organise, dans la légalité bien entendu. L’autre "option" est de subir... ce que font la plupart des Français. Cela termine généralement par des fleurs et des bougies déposées sur des trottoirs et puis des slogans creux et enfin... l’oubli et le pardon accordé automatiquement à des gens qui ne le demandent même pas.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité