• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Djam

Djam

Un point d’interrogation

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 370 0
1 mois 0 46 0
5 jours 0 6 0


Derniers commentaires




  • vote
    Djam Djam 25 septembre 13:02

    @La mouche du coche
    Oui, on peut effectivement se poser cette question pertinente, car... si JP Dubois a réussi ce tour de force de notre époque d’aliénation généralisée à vivre le plus clair de son temps sans cette aliénation "travail", il faut aussi prendre en considération l’exigence d’un réel talent d’’écriture et d’imaginaire au-delà de la "méthode pour pondre un livre en un mois".

    Je n’ai jamais lu du JP Dubois et pour me répondre à cette question, je vais lire son dernier livre... bien que d’une façon générale je pense aussi que de lire la presse et les romans et fictions modernes est, pour le coup, une vraie perte de temps de vie !

    Cet homme me plaît bien dans sa revendication à être "paresseux" car, pour ma part, j’ai compris l’urgence de ne jamais travailler 5 jours sur 7, voire aujourd’hui bien davantage, pour un quelconque patron. J’ai mis au point une méthode qui a très bien fonctionné toute ma vie. On dira que le mois de travail d’écriture de Dubois est chez moi tout simplement morcelé en toutes petites tranches de temps...

    Vivre sa vie c’est effectivement disposer de tout son temps pour ça. L’aliénation que la presque totalité des humains réclame pour simplement avoir le droit de survivre ne cesse d’étonner. Le système à réussi ce tour de force inouï en confisquant étape après étape tous les moyens normaux et directs permettant à un homme de subvenir seul à sa vie. L’objectif était de rendre tout homme sur cette planète isolé, fragile, sans ressource personnelle disponible et donc obligé de devenir l’esclave de cette ultra minorité qui ne fout rien hormis surveiller les courbes de ses profits virtuels.

    Il n’est pas normal "d’aller travailler chaque jour" dans un bureau, une usine, une institution ou un labo quelconque. Le travail est la plus grosse arnaque de tous les temps modernes, sachant que l’idéologie de la modernité et de son corollaire religieux le "Progrès", n’ont pas été entamé hier ni à l’ère industrielle mais bien longtemps aux temps antiques...



  • vote
    Djam Djam 22 septembre 16:11

    J’ai écouté cet homme jusqu’au bout. Une bonne partie est tout à fait intéressante. Je mettrai cependant un gros bémol.

    En effet, cet homme a lui-même conceptualisé des hypothèses qu’il dit basées sur l’acceptation des données de la science. Nous sommes donc là encore, et malgré sa précaution oratoire, dans une série de croyance dont celles que fabrique la science. Car ce n’est pas parce que la science pond des études (toujours artificielles parce que réalisées en labo et par reproduction) et des statistiques (outil toujours erroné pour dire le réel) qu’elle est dans le vrai. La science fait même souvent des montages de données, des arrangements mathématiques et des suppositions hypothétiques de faits réorganisés pour pouvoir asséner ses "vérités".

    L’interrogé a certainement raison sur les suppositions du comportement humain mais les mythologies qu’il considère comme fictions inventées par arrangement ne sont en aucun de simples contes. Ils viennent de la nuit des temps et sont simplement des façons réécrites chroniquement pour tenter de rappeler la réalité cosmique.

    Et dernier handicap, de mon point de vue, dans le développement de la vision de cet homme. Il ne prend jamais en compte la dimension religieuse justement. Je ne parle pas de ces religions actuelles, monstrueux avatars dévoyés représentés par 3 monothéismes nulles en matière de vérité, mais de LA religion primordiale qui, elle, est toujours active en-deça de nos agitations et scientisme prétentieux. Ce qui se produit dans le monde n’est pas le résultat de l’évolution car sur ce point, l’interrogé est dans la méconnaissance grossière.

    Le temps n’est pas linéaire, l’évolution non plus. Le Darwinisme est une pure théorie, fausse car indémontrable depuis longtemps. Les "spécialistes" le savent très bien mais comme tout a été structuré à partir de cette croyance hallucinante, ils ne peuvent pas remettre tout ça en cause... trop risqué pour leur carrière. Les grands changements climatiques n’ont que faire des activités humaines, ils se produisent à cause des manifestations cosmiques inimaginables dans le cours du temps. Darwin a pondu sa théorie en considérant que les choses se développaient tranquillement sans gros événement. L’archéologie démontre sans ambiguïté que des cataclysmes monstrueux ont dévasté plusieurs fois la terre. Il n’y a pas d’évolution progressive comme l’affirme Darwin ou ses adeptes, mais des ruptures, des arrêts nets, des disparitions complètes, des surgissements mystérieux dans le vivant. Rien n’est linéaire.



  • 3 votes
    Djam Djam 22 septembre 01:06

    @Qiroreur
    C’est sûr que si vous demeurez là à juste commenter sans bouger votre séant pour vous rendre compte in situ de quoi il retourne dans ce parti, alors effectivement le % ne montera pas des masses...

    C’est tout le problème des gens qui commentent en permanence, qui critiquent ceux qui agissent mais qui, bien entendu, ne font rien...



  • vote
    Djam Djam 21 septembre 11:29

    Il a raison ce jeune Julien sur les JO... même si, effectivement, on a à faire avec un rêveur de gauche qui n’existe plus depuis longtemps.

    Il les a cités, et c’est bien, mais pour ceux qui veulent prendre le temps de comprendre, voici les ouvrages des auteurs cités :

    Le football, une peste émotionnelle de Jean Marie BROHM et Marc PERELMAN
    Les intellectuels et le football, Montée de tous les maux et reculs de la pensée de Marc PERELMAN

    Ils expliquent et démontrent pourquoi et comment le sport mondialisé et financiarisé, les JO en tête, sont le "grand stade barbare" d’une post modernité totalement malade, violente, imbécile et mortifère. Les sportifs dans ce cirque nauséabond ne sont que les esclaves d’un système qui voue une adoration très inquiétante au veau d’or et aux pires régressions humaines...

    Les deux ouvrages sont édités par Les Editions de la Passion. Une trentaine de pages pour chaque fascicule. Coût : 5 €
    Très accessible !



  • 1 vote
    Djam Djam 21 septembre 11:13

    Ahhhhhh comme elle est efficace l’orchestration de la terreur.... bientôt un pays entier sous globe de verre blindé avec caméras partout pour surveiller le troupeau ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès