• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Djam

Djam

Un point d’interrogation

Tableau de bord

  • Premier article le 26/07/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 702 6
1 mois 0 12 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires




  • 4 votes
    Djam Djam 3 juin 23:53

    @Hijack ...
    "Les G.J ... on, en majorité négligé l’UPPR, car ils n’y croyaient pas ... que c’est F.A qui a tendu la main à maintes reprises aux G.J, qu’il soutient tjrs."
    Heu... pas sûr... je pense que les GJ ont ignoré l’UPR parce qu’ils sont comme une large majorité des français : totalement contaminés par l’UE. L’idéologie européiste occupe tellement l’espace du bla bla médiatique et politique depuis des années que cette aberration s’est incrustée dans les bas fonds des cerveaux. Allez donc ensuite expliqué qu’on s’est fait enflé en grandes largeurs...
    Les GJ réclament un peu plus de fric pour... tenez-vous bien, payer leurs factures !!! C’est-à-dire qu’ils ne réalisent même pas que les 2/3 des factures qui nous tombent sur le rab suite au "progrès" des "outils de la modernité" sont en réalité des besoins artificiels imposés par le choix de société.
    La plupart des occidentaux ne se pose même pas question de savoir si le modèle occidental ne serait pas un gigantesque délire basé sur une économie totalement malsaine et une mise en esclavage dont la dimension est planétaire.
    Non... les pas contents se contentent de réclamer moins d’impôt et quelques euros en plus ! C’est dire si l’aliénation est profonde. On réclame juste que les cordes soient un petit moins serrées, mais on ne cherche pas à dénouer les cordes et s’en servir pour pendre les mafieux de ces gouvernances au service de leurs propres intérêts particuliers et des multinationales qui financent leur campagne de charlots.



  • vote
    Djam Djam 3 juin 23:42

    @Mao-Tsé-Toung
    Ben... il suffit de relire (ou lire ?) 1984 et la Ferme des Animaux, et vous trouverez la liste que JL communique...



  • 7 votes
    Djam Djam 3 juin 10:21

    Le Fexit est à l’évidence la seule et unique solution pour sauver le pays. Toute personne qui a pigé le mécanisme mortel de l’UE et des traités, sont évidemment plus au fait que les béats européistes qui ne réalisent pas qu’ils sont adeptes d’une religion dont les dogmes font des ravages.

    Cela dit, les UPRistes se trompent sur un point majeur : non, les français ne voteront jamais un Frexit. Pour une simple raison que la majorité française a intégré l’illusion européenne et surtout, parce que cette majorité est devenue trouillarde jusqu’à la caricature. Il suffit de lui raconter les contes pour enfants sur le thème "Rôôôôôôhhhhh la la !!! si on sort on sera tout seul dans le cosmos, perdu à tout jamais" pour que cette majorité tremble et s’agenouille devant la déesse Europa.



  • 1 vote
    Djam Djam 1er juin 13:13

    La brochette de tartufes plus ou moins sympas sur cet énième plateau où ça blablate pendant plus d’une heure pour ne rien dire d’autre que ce que l’on entend en France depuis l’arrivée d’autres tartufes dans le rôle de président du pays.

    Des décennies qu’on entend ad nauseam des intellos, dont la culture demeure très discutable par ailleurs tant elle est "spécialisée", l’alerte au fascisme, populisme (cet autre manière de taxer un mouvement nationaliste du pire) et à la régression.

    Sont-ils conscients d’être en boucle ? Savent-ils qu’ils ânonnent, qu’ils ruminent des poncifs en matière d’analyse politique ? A l’évidence, non. Ces gens posent, ils déroulent leur analyse d’un air docte pour les uns ou faussement "cool" pour les autres.

    Les uniques gagnants dans ce cirque intellectuelle pathétique et bien pensant ce sont les médias. Et ça écrit des livres dans un monde où 90 % des gens ne lisent plus ! Ceux qui lisent sont avec des Gavalda, Foenkino, Levy, Musso et autres Vargas... des bouquins qui ne laisseront que la poussière de leur vacuité.

    Les Todd, Viard et consort sont destinés à quelques politiciens (pour à leur tour poser dans les médias et citer quelques phrases techniques), quelques passionnés de la compréhension de l’époque et à leurs collègues "analystes politologues et bla bla bla".

    Ils auront beau agiter leur fesses sur des fauteuils de plateau télé, postillonner dans des micros de radios bien alignées, publier à perte chez des Editeurs tout aussi bien pensants, le monde occidentale est en phase finale et le vivant ne tergiverse jamais avec ses effondrements structurels ontologiques.

    Les nationalistes (ou populistes) ont bon dos. Ils permettent à ses nains de la pensée de pavaner dans le trou noir des télés déjà mortes.



  • 3 votes
    Djam Djam 30 mai 00:06

    Décidément, curieux personnage que ce Onfray...

    La plupart de ses analyses séduisent parce qu’il convoque systématiquement le bon sens populaire, les philosophes dont la philosophie épouse ses valeurs "de gauche" ou l’aberration évidente d’un capitalisme devenu religion indépassable et obligatoire. Mais jamais Onfray ne va au-delà. Il devrait creuser ses recherches dans d’autres directions comme celle des origines idéologico-religieuses et messianiques du Nouvel Ordre Mondial.

    Funeste dessein et destin, le N.O.M est un projet mondial qui n’est pas né avec le Traité de Rome mais bien plus tôt 16ème/17ème siècle. Onfray aurait tout intérêt à découvrir les énormes enquêtes archi détaillées et documentées réalisées puis publiées par Pierre Hillard (entre autres)... Certes, Hillard est un catholique assumé et sincère et son travail vise à débusquer par où et comment l’Eglise a été infiltrée pour être pervertie par l’intérieur (vieille tactique des pervers), mais on apprend au passage que l’objectif de ce lent travail de destruction intérieur est avant tout l’avènement de fameux Nouvel Ordre Mondial.

    Le NOM ne peut advenir que s’il accouche d’un Nouvel Homme. Et l’on comprend beaucoup mieux l’autre long et pernicieux travail de déconstruction des nations et des valeurs de la vieille Europe et, plus grave, de ses cultures, de son histoire et de sa spiritualité.

    Onfray est bloqué dans son logiciel d’anar de gauche proudhommienne. Il ne parvient pas à dépasser ce petit bout du moteur. Il prend soin par la même occasion d’être bien en paix avec les sionistes obsessionnels qui hurle au loup hitlérien dès que l’on évoque l’incroyable tolérance (ou le j’m’en foutisme ?) envers la politique illégale et criminelle d’Israël.

    Critiquer, oui... mais juste là où il faut... ne dérangeons surtout pas les gros manipulateurs de l’histoire, gardiens de la pensée autorisée par la même occasion.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



Articles les plus lus de cet auteur

  1. A quoi sert "L’Affaire Benalla" ?



Palmarès