• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Odal GOLD

Odal GOLD

I am what I am

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 344 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Odal GOLD Odal GOLD 18 juillet 02:24

    @Toutatis
     
    Je vois les choses un peu comme Soljenitsyne.
     
    La valeur principale du Signe du Poisson serait l’Amour. Hier, au ,nom de l’Amour chrétien (car le signe des chrétiens est le Poisson), il y a eu l’Inquisition.
     
    La valeur principale du Signe du Verseau (qui est l’ère vers laquelle on va) serait la Tolérance : on le voit bien déjà aujourd’hui dans la dialectique des politiques (les politiques sont des gens mi-truands mi-curés, il ne faut jamais les croire, mais bon...)
     
    Demain, au nom de la Tolérance, il y aura des Inquisitions, notamment du genre idéologique de celle décrite dans ce film.
     
    In-Sectes. Et sous leur regard courroucé.
     



  • vote
    Odal GOLD Odal GOLD 29 mai 21:33

    @Cascabel

     
     
    Vous dites :

    Le tatouage en tant que tel n’a rien de moderne, au contraire même.

    Les sociétés primitives et traditionnelles y ont souvent recours. D’ailleurs le tatouage en occident fait référence à la société primitive, tribale, et non à la modernité proprement dite.

    Exact.

    Mais disons, qu’il y a des tatouages plus ou moins visibles...

    >> https://www.odalgold.com/tatoo-a-lencre-bleue-dessinee

     

     

     



  • vote
    Odal GOLD Odal GOLD 6 janvier 18:12

     

    Et si nous étions moins intelligents qu’il y a 2 000 ans ?

     

    D’après une étude américaine, le pic de l’intelligence humaine a été atteint entre 2 000 et 6 000 années auparavant et depuis, nos facultés n’auraient cessé de se réduire.

     

    En savoir plus sur www.atlantico.fr



  • 1 vote
    Odal GOLD Odal GOLD 4 janvier 18:49

    « Une expérience de la temporalité, avons-nous dit ? Effectivement, être courageux reste la clé de l’espace-temps. La découverte de ses courbures. Le courage ou le nom moral de la relativité. L’art de créer des trous de vers et de découvrir la singularité gravitationnelle. Une expérience de l’étrangeté avec soi-même ? Ou l’étrangeté de ce soi que l’on atteint si rarement ? C’est sans doute cela, le goût de la mort et du courage.

     (…) Il s’agira bien d’être soi, dans l’entre-deux de la jeunesse et de la vieillesse, aux confins de l’absence d’âge, il s’agira bien d’être éternellement sois, un homme courageux. Un homme qui a le sens de l’éternité parce qu’il sait gouter la mort. Le courage ou l’absence de ruse. Le courage ou le rendez-vous avec la raison qui ne ruse plus. Elle s’adresse à nous, seule, nue dans sa rationalité insuffisante. Résolue enfin à la simplicité. Elle sait le parcours de ce qui reste à parcourir. »

    Cynthia Fleury

     
    >> https://www.odalgold.com/lady-gaga
     
    >> https://www.odalgold.com/ainsi-je-singe-les-homo-divins



  • 1 vote
    Odal GOLD Odal GOLD 4 janvier 18:46

     

    « Comment reprendre courage ? Comment nourrir le courage pour qu’il ne vous quitte plus ? J’ai perdu le courage alors même que je voyais la société dans laquelle je vivais être sans courage. J’ai glissé avec elle. Glissé en elle. Me mêlant chaque jour à cette négociation du non-courage. Là, il n’y a pas d’eau. Seulement la corrosion. C’est Naples et ses ordures. Nous vivons dans des sociétés irréductibles et sans force. Des sociétés mafieuses et démocratiques où le courage n’est plus enseigné. Mais qu’est-ce que l’humanité sans le courage ? »

     Cynthia Fleury

     

    Même constat que Hiéronymus....Cynthia Fleury, elle me parait souvent intéressante et dans le vrai, justement

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès