• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Tuco

Tuco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2018
  • Modérateur depuis le 23/07/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 58 180
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 17 17 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    Tuco Tuco 24 août 2018 16:18

    @Yaduboulo

    Ce que l’on vient vous expliquer, en long, en large, et en travers (...), c’est justement que la psychanalyse n’est pas apte, contrairement à ce que ces défenseurs prétendent, à constituer une source viable de recherche de quoique ce soit qui touche à l’humain, faute d’avoir prouvé de manière valide qu’elle en était capable.

    Mais je commence à comprendre qu’avec vous, il ne sert à rien d’argumenter, de présenter des arguments épistémologiques valides. Cela ne sert absolument rien. Les gens qui manient l’épistémologie et la logique contre la psychanalyse, le font à bon droit, ne vous déplaise, et ne prétende pas résoudre tous les problèmes scientifiques, comme le leurs enseignent précisément l’épistémologie et la logique. Par contre, ces deux disciplines peuvent apporter des certitudes sur les prétentions de tels ou tel autres corpus théorique à être doté de pouvoirs descriptifs.

    Les sciences de la Nature, si et seulement si elles sont scientifiques, ne peuvent apporter aucune certitudes, ni rendre les scientifiques orgueilleux, comme vous dites, par contre la logique et l’épistémologie fondée sur la logique comme celle de Karl Popper, peut apporter des certitudes sur ce qui prétend avoir une valeur descriptive objectivement démontrable.

    C’est votre choix de rester sourd, et d’éluder les arguments que l’on vous soumet, et de feindre, qui plus est, l’ouverture d’esprit. Mais c’est aussi le mien, de choisir de plus vous répondre, et de douter fortement de votre ouverture esprit ainsi que de votre aptitude à la discussion critique. 

    Bonne continuation quand même.



  • vote
    Tuco Tuco 23 août 2018 19:22

    Je profite de l’occasion d’écrire, "en dernier", pour répéter ceci :

    1. Je ne suis en aucune façon, un "sataniste", ou je ne sais quel "adorateur de Satan", ou de Baphomet, en l’occurrence, etc., etc.

    2. Je suis croyant, je crois en Dieu, je suis de religion catholique, et même si je connais des auteurs qui pensent avoir démontré l’absurdité d’une telle croyance, j’ai toujours ma foi en Dieu, même si je ne suis pas un pratiquant régulier.

    3. Je crois dans les valeurs du Bien. La Vérité, l’Amour, la Vie, le Courage, l’Honnêteté, etc. Et je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais avoir honte, ou me sentir ridicule de l’écrire.

    Ce clip tentait de mettre en exergue ce qui est pour moi diabolique dans l’invention de l’arme atomique, arme de destruction massive, dont hélas, comme chacun le sait, l’être humain a déjà fait usage, à deux reprises, contre ses semblables, au Japon. Diabolique, parce que je pense que si nous recommencerions à l’utiliser dans un conflit généralisé, il y a toutes les chances pour que cette fois, l’Humanité n’y survive pas. Je pense aussi que tout ce qui tend à donner une puissance illimitée à l’être humain, ou cette impression de toute puissance, n’est pas fait pour lui. Et enfin, je pense qu’il relève de la volonté du Diable, plutôt que Dieu lui-même, le fait d’avoir pu parvenir à réaliser et à mettre en oeuvre des telles choses. L’être humain a donc été plus inspiré par le Diable que par le Bien pour réaliser et mettre en oeuvre l’arme atomique.

    Pour le pétrole, c’est la même chose. De façon encore très imagée, bien entendu, j’identifie, comme d’autres d’ailleurs, le pétrole, au "sang du diable". La découvertes de ses infinies possibilités a, certes, entraîné la Révolution Industrielle et tous les changements que l’on connaît aujourd’hui, mais... à quel prix ? Et comme pour l’arme atomique, le jour où nous n’aurons plus ce "sang", et si nous n’avons pas trouvé d’autres alternatives, je crains que ce soit aussi la fin de l’Humanité.







Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès