• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

poetiste

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 356 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    poetiste 26 octobre 2011 14:01

    Marché de dupes :
    L’amalgame politico religieux voit à tous les coups le religieux, la croyance aléatoire l’emporter. Le printemps arabe qui demande une bouffée d’air frais, démocratique, risque fort de se faire récupérer par des hommes de la lettre de l’Islam plus que de l’esprit des droits de l’homme.
    Que répondons-nous à ce printemps ? Quelle aide apportons-nous ? Pas grand-chose et de plus nous exportons une démocratie par la force, ce qui est on ne peut plus paradoxal.
    D’un autre côté, comment voulez-vous voir la neutralité de la laïcité admise quand la religion et la politique se compromettent ensemble , ce qui est rédhibitoire à toute démocratie ?
    la société civile s’est faite avoir, la dictature d’un seul devient dictature théocratique. Islam et démocratie : quadrature du cercle, mission impossible. C’est la charria qui se pointe, la morale de l’inquisition que nous avons connue, côté catholique dans le passé.
    Mettre en avant une morale théocratique, c’est toujours dans l’intention de s’y trouver une place avantageuse dans la distribution du pouvoir, une place facile quand on parle au nom du tabou religieux avec ses sacralisations arbitraires et ses interdits. Des politiques qui parlent au nom de Dieu ne peuvent être que des imposteurs mais c’est une bonne couverture en un monde de croyants inconditionnels.
    Le printemps arabe ressemble à un automne aux prémices d’un rude hiver.



  • 1 vote
    poetiste 24 septembre 2011 10:16

    Non, Jean Valjean, la "donzelle" n’est pas dans le sens unique, c’est de l’info scénario qui suggère et déclenche des réactions. elle n’est pas une "thénardier".
    Elle a suscité en toi l’esprit d’impartialité, tout à ton honneur. Dire qu’elle n’aurait pas pensé à la réciprocité des responsabilités, c’est un procès d’intention.
    Elle a un certain don Mademoiselle "donzelle". Elle ne provoque pas la haine facile des intervenants sur agoravox mais de bons sentiments si j’en juge par ta réaction.
    On dirait même qu’elle met la barre un eu plus haut : je m’en réjouis.
    Donzelle est une bienfaitrice de l’interactivité quand celle-ci aurait tendance à réveiller plus de mauvais sentiments faciles que des bons, plus constructifs.
    Cordialement.



  • 1 vote
    poetiste 20 septembre 2011 13:54

    je voudrais te dire Helleworth que ça fait trois quarts de siècle que je suis sur la planète et que j’ai connu deux guerres. Ma grand-mère, née en 1864, en avait connu trois. Et je ne confonds pas ce que l’on dit ou ce que l’on écrit avec le courage ou la lâcheté que l’on peut avoir en temps de guerre.
    Là, la théorie et la pratique ne se rejoignent pas du tout, on est étonnés. j’ai vu des lanceurs de pierres raser les murs en 39/45 et en Algérie. Quand on écrit et que l’on risque d’être lus, on ne peut dire n’importe quoi et tu ne crois pas que les médias à sens unique(sans interactivité) nous bassinent déjà assez avec cette affaire DSK ?
    Et pendant que l’on perd du temps sur une histoire de cul jetée en pâture au peuple, les gros pleins sous s’occupent de ton salaire qui part en fumée aux Bahamas. La guerre est désormais économique et psychologique. On enfume les petits,on les distrait, on leur vend du rêve et des histoires qui les occupent.
    Gros pleins de sous et médias sont complices dans cette intox et nous, on s’envoie des noms d’oiseaux dur ce site : diviser pour régner, c’est gagné !
    Basta DSK ! Passons aux choses sérieuses, laissons faire Tristane Banon, elle n’a pas besoin de ces pierres virtuelles qui n’atteignent pas le prévenu.
    NB : Ce n’est pas parce que on est devant un écran d’ordinateur qu’il faut se prendre pour Némésis ou Superman et invectiver tout le monde.
    Crois-moi, il y a mieux à faire avec la liberté du NET,du plus constructif. Faut pas louper cette chance là, ne pas en faire un jeu(ou le jeu du "je").
    Cordialement.



  • vote
    poetiste 20 septembre 2011 12:42

    je savais que j’allais faire réagir les partisans de la lapidation et qu’ils reprendraient bien encore une pierre. Je n’approuve pas le viol bande de naves, vous n’avez rien compris au film.
    Helleworth, tu ne me trouves pas mauvais bougre et me demandes de réfléchir. Merci, c’est après réflexion que je pose la question de la violence d’un seul individu suscitant tant de violence verbale chez mille autres.
    Cette violence verbale traduit bien une violence en vous et se retourne contre vous. Dites-moi : est-ce que vous gueulez souvent sur la route quand vous êtes gênés de circuler ? Eh bien là, c’est la même chose.
    Non seulement je ne suis pas mauvais bougre mais je n’aime pas les moutons loups qui hurlent avec les loups. Elle est navrante cette histoire de DSK mais que ça ne réveille pas en vous des attitudes agressives et des jugements à l’emporte pièce.
    Thérace : Collabo pétainiste. Pauvre pomme ! Mon père a fait quatre ans de Verdun et il préférait Pétain aux Nivelle et Mangins car il "économisait les hommes". Ce n’est pas pour ça que j’ai approuvé le pseudo gouvernement de Vichy. T’as vraiment envie de me coller une étiquette ; elles ne collent pas sur moi.
    Allez ! Je vous offre encore une pierre ? En temps de guerre, vous l’auriez lancée sur DSK ou sur une femme rasée et humiliée. Permettez-moi de douter de votre sainteté parfaite.



  • vote
    poetiste 19 septembre 2011 13:56

    Les acharnés.

    Tous ces juges et procureurs occasionnels qui écrivent ici n’ont de cesse que de crier haro sur le bouc émissaire. Ils ont en tête un tribunal à jugement en temps réel et ils éprouvent de la jouissance à jouer ce rôle fictif mais une jouissance virtuelle. DSK est libéré, la justice quelle qu’elle soit en a décidé ainsi.

    Je trouve ces juges amateurs plus « pathétiques » que DSK lui-même. Ils nous feraient regretter la liberté qu’ils ont à intervenir librement, à pouvoir s’exprimer. Ils ne se posent pas la question de la pertinence de leurs propos, ils mêlent leurs voix à celle de la horde des loups qui sont des loups pour l’homme. Ah ! Quelle jouissance !

    Ils n’ont aucune notion de ce qui les pousse à réagir comme ça en prenant la place de l’innocent violé qui crie sa souffrance. Ils se sont fait violer par DSK ces gens à la conscience claire et pure, à les entendre. Ah ! Les pauvres petits !

    Voilà le moment venu où l’interactivité sur le net se fait plus minable que la communication des médias habituels, reproduisant tous ses travers en les caricaturant.

    Ca ne fait pas dans la dentelle un petit juge amateur entre la poire et le fromage, ça déverse sa bile et ça vous en ressert encore. Heureusement qu’ils ne sont pas au pouvoir les bougres !

    Ils me rappellent les résistants de la dernière heures en 45 qui frappaient les femmes qui avaient eu des échanges avec des soldats Allemands et les rasaient, les dénudaient, les enchaînaient, les promenaient sur les routes de leur honte occultée.

    Ils nous feraient croire que l’usage de la liberté ne leur convient que pour condamner, que la moindre réserve sage et intelligente leur est impossible.

    Allez ! Continuez de frapper DSK mais sans moi. Vous reprendrez bien encore une pierre, allez ! La honte ne doit pas rejaillir sur vous ; vous, vous êtes parfaits. Mais si, mais si, ne faites pas le modeste, votre vie est magnifique et c’est bien pour ça que vous reprendrez encore une pierre, virtuelle qui n’atteindra jamais son but, votre jugement ne salit que vous-même.

     

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès