• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Qiroreur

Qiroreur

Images et mots.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2016
  • Modérateur depuis le 30/06/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 83 3161 3304
1 mois 6 115 205
5 jours 0 19 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 959 763 196
1 mois 10 9 1
5 jours 4 4 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Chris Dave - On s’accroche...

Chris Dave - On s’accroche...

Pfou...

748 visites 10 sep. 2017 | 6 réactions | Qiroreur  



Derniers commentaires




  • vote
    Qiroreur Qiroreur 21 octobre 00:22

    @yoananda
    Les mesures fiscales ou éco sont importantes pour les épargnants, les CSP+ et c’est cela qui explique le report du vote Fillon vers Macron (là-dessus je suis d’accord avec MaQ, c’est évident). En revanche pour les petites gens qui rament au quotidien avec leur salaire de smicard, leur chômage de temps en temps (ou de longue durée), le mec de 50 ans qui a encore 15 ans à faire pour arriver à une retraite qu’il sait minable et qui s’est fait lourder de son usine, la femme qui enchaîne les ménages et les jobs chez mc do, le jeune qui commence sa vie active avec 1 ou 2 ans de galères... pour tous ces gens qui n’ont en plus pas les moyens de partir de leur quartier devenu invivable, il est clair que la situation générale, leur environnement dégradé pèse bcp. 

    35% c’était, compte-tenu de la situation (100% des médias radicalement opposés, certains étant ouvertement des militants anti-FN et d’autres ouvertement macronistes, une candidate mauvaise, une ligne politique pas claire, le côté sulfureux du parti derrière, etc.) en soi énorme et le signe que quelque chose ne va pas. MLP et JLM sont les deux représentants des Français qui s’estiment trahis et dégoûtés. Leur coeur de cible est un peu différent (l’un c’est plus les fonctionnaires, l’autre les déclassés du privé, etc.) mais même chez JLM, on retrouve 30% de gens qui pensent que l’Islam est incompatible. Et encore une fois, l’Islam est juste un sujet parmi un autre plus large, et non, les gens, surtout les petites gens, ne pensent pas qu’à leur portefeuille en votant parce qu’ils savent aussi très bien que ce n’est pas le politicard n’est pas leur employeur qui leur rajoutera 200€ sur la fiche de paye à la fin du mois. La preuve, les ouvriers votent majoritairement FN (et hier coco) et pourtant le FN ne leur propose pas grand chose (ils devraient massivement voter JLM ou LO ou le NPA... si c’était le cas) à part un peu de protectionnisme. La question du vote et des préférences est plus complexe que cela à mon avis.



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 20 octobre 19:30

    @maQiavel
    " Ils s’imaginent qu’avec un discours radicalement anti-islam, ceux qui parmi ces 70 % ont préféré voter Macron au second tour seraient allé vers MLP , ça n’a aucun sens. "

    Perso je n’attribue pas la défaite à Philippot (et j’assume sans aucun soucis être un anti-Islam, ça c’est assez clair il me semble). La défaite est multi-factorielle. Evidemment le côté extrême-droite réac du parti pour partie fondé est un repoussoir (je dis depuis longtemps que l’une des priorités serait de délepéniser, de supprimer ce nom de FN, etc. même si ça ne suffira pas et qu’à mon sens le mieux est de s’écarter de ce parti définitivement) joue à plein. Mais, je le répète, 100% des MSM sont anti-FN et tu sais le poids que cela a. Même le plus extrême sur l’échiquier des journalistes MS ne peut pas dire qu’il vote MLP, faute de quoi il serait grillé... voilà l’ampleur de la terreur intellectuelle dans ce pays. Parmi les 35% du second tour, bsp ne le diraient jamais à un collègue de bureau. 

    Mais il y a d’autres causes, comme la médiocrité des cadres, celle de la candidate, celle d’une campagne qui a été ratée, d’un prog insuffisant... c’est un tout. Parmi les 70% d’anti-Islam en France, effectivement il y en a une moitié qui, au moment, de glisser le bulletin se refuse à concrétiser le vote pour d’autres raisons (la question monétaire pas claire, l’absence de proposition, la peur de l’isolement de la France... on leur a tellement vendu que nous n’étions rien sans l’UE...). Cela étant je maintiens que la candidate a été mauvaise y compris sur ce thème immigration-insécurité (l’Islam n’en est qu’une composante pour les gens, et elle ne le serait pas si l’Islam de 2017 était le même que celui il y a 30 ans... ça aussi cela a changé la donne).



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 20 octobre 19:12

    @maQiavel
    "C’est tout, il ne propose rien d’autre, c’est à cette conclusion que l’amène sa vision décliniste"

    Ah mais ça je suis bien d’accord. Il le dit régulièrement à ceux qui lui demande : il estime que nous ne sommes pas d’accord sur le constat et que de toute façon ce n’est pas son rôle de proposer. Il n’est pas un politique. Mais pour ce qui est des propositions il en a qd même exprimé qq unes : interdire le voile dans l’espace public par exemple. 

    "A quoi cela aurait servit électoralement que le FN passe tout son temps sur ces thématiques ( ce qu’il a fait d’ailleurs dans ses différents meetings )."

    Tu confonds les meeting où il y a déjà des convaincus et les apparitions télé où il faut convaincre de nouveaux votes ; Et là je suis désolé mais non, MLP en a fait assez peu. Elle aurait enfoncer le clou, porter des accusations légitimes envers toute cette classe politique qui fricote avec l’AS et le Qatar et laisse se propager cette idéologie. Ils ont de graves responsabilités dans les centaines de mort de ces dernières années. Perso, je ne l’ai pas bcp entendu sur ce thème. Les Français ayant une mémoire depoisson rouge, il eut été opportun de rappeler ce que furent les années Noland en terme complaisance avec cette religion, en terme de politique ext (et à quel point elle a été désastreuse)... il y avait, je le répète, un boulevard. Certes ce n’était pas suffisant mais c’est tout de même ce qui a marqué les gens (l’insécurité, l’immigration, etc. il suffit de regarder les 10 thèmes qu’ils voulaient voir aborder pour comprendre à quel point c’était important pour eux) et ce que dit le FN depuis des décennies sur ce thème s’est révélé exact, qu’on soit pro ou anti-FN. 

    "Dans les sondages sur les priorités des français, la lutte contre l’islam en tant que corpus idéologique n’en fait pas partie. ce n’est pas parce que 40 % des sondés estiment que la pratique de la religion musulmane est incompatible avec les valeurs de la société française..."

    D’abord je fais te faire une réponse zemmourienne. Je déteste que l’on psychiatrise l’autre. Parler "d’obsession" relève de ce procédé. Ensuite, la lutte contre l’Islam est une partie d’un tout qui s’appelle "immigration de masse". Que cela te plaise ou non, les gens font une corrélation entre immigration, religion, insécurité et absence de "vivre-ensemble" que nos élites nous vendent pourtant depuis les années 80. Et ils n’ont pas d’obsession, ne sont pas fous ou que sais-je d’autre. Ils ont des raisons de le penser. MLP au second tour (et en tête largement fin 2016...) n’est pas un événement qui n’a aucune raison. Rappellons que ce parti est vomis par 100% de la classe médiatico-politique. On peut me sortir l’argument fallacieux du "oui, mais ils passent bcp dans les médias", mais ça ne tient pas : déjà c’est bien moins que d’autres et ensuite c’est systématiquement pour se faire démonter. 

    Ensuite, tu as mal lu ton lien. Il est dit que 40% des gens estimes que l’Islam est compatible (et non incompatible). Donc si, il y a bien 60-65% de personnes qui pensent que l’Islam est incompatible avec la Rép et qu’il y a trop d’étrangers (ça monte à davantage selon les sondages mais c’est le chiffre qui revient en permanence et si on fait un peu de sociologie et que l’on retire les arabos-musulmans on arrive en réalité à bien davantage). On en trouve 30% dans la FI (eh oui !), 84% chez LR et presque 50% au PS (qui l’aurait cru il y a 20 ans)... Evidemment, je ne te dis pas que c’est LE sujet mais il est certain qu’il compte bcp pour des raisons dont tu refuses manifestement d’admettre l’étendue. La réalité est qu’il ne fait pas bon vivre en France dans tout un tas de zones d’un pays que bcp de gens ne reconnaissent plus. Bien entendu le chômage, le logement, la santé, etc. sont des sujets également importants et la lutte contre l’Islam ne peut pas constituer la base d’un prog, mais le sujet préoccupe (à raison, c’est mon opinion) fortement les gens, d’autant plus qu’il a été nié pendant des décennies. 



  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 20 octobre 18:06

    @maQiavel
    "je ne suis même pas certain qu’il finisse son mandat,"

    Tu nous la joue Jovanovic sur ce coup-là... smiley


    "Il ne dit pas que l’euro a aggravé cette crise, il dit qu’il n’a pas protégé contrairement à ce qu’affirment certains des partisans de l’euro."

    Je n’ai pas entendu cet argument, en même temps je situe les économistes à peu près au même niveau que les astrologues. On notera ici que Drac ne se mouille pas bcp une fois de plus... ça m’a un peu déçu, on ressort de là avec comme seule réponse : tout est possible... bon, j’aurais pu le faire aussi à ce tarif (PAF : 2€ pour les adhérents, 3€ pour le public, le tout filmé avec un smartphone pour faire des économies... comme c’est un peu le thème smiley )


    ", en France avec ses élites qui fantasment sur le couple franco-allemand, le cout du maintient de l’euro est colossal et incomparable au cout que pourrait avoir une sortie de cette zone monétaire."

    Il faut dire que ce fétichisme de nos zélites repose sur les peurs des épargnants qui sont archi-convaincus qu’une sortie de l’€ équivaudrait à leur ruine. J’ai déjà essayé d’en discuter avec certains, c’est juste impossible. Pour eux, l’€ est une sorte de gri-gri pour les sous-sous dans leur po-poche... Aucun argument n’a de prise sur eux, à tel point que Sigmund aurait pu en faire le sujet d’une de ses arna... euh étude sur l’hystérie. Et ils ont en plus les jeunes urbains du tertiaire et qui bénéficient de la mondialisation pour les soutenir dans leur obstination. Sinon, oui, le patronnât allemand joue sa carte plein tube... et pendant ce temps-là le petit peuple allemand se paupérise et l’état des infrastructures se dégrade en Allemagne. Ils défendent leurs intérêts et effectivement, c’est l’jeu ma pauvre Lucette...



  • 2 votes
    Qiroreur Qiroreur 20 octobre 13:45
    "Imaginons que Macron se plante, il se passe quoi après ?"
    Simple, il y aura un Wauquiez (ou un autre) qui avec l’aide des médias incarnera artificiellement un renouveau éco en plus d’un discours pseudo-protectionniste pseudo-patriotique et pseudo-autoritaire face à la crise identitaire générée par l’immigration de peuplement. Le système ne manque pas de ressource et peut compter sur une apathie des masses manipulables à souhait. Il suffit de maintenir le Français juste au-dessus de la ligne de flottaison et cela suffit pour le faire s’accrocher à n’importe quoi d’autre qu’un "populisme" conspué. Mais au train où vont les choses, Macron sera vriassemblablement réélu en 2022. Avec un peu de croissance, un discours (faussement mais c’est pas grave) ferme s’agissant de l’insécurité et quelques rodomontades envers les allemands et autres pourvoyeurs de travailleurs détachés, une tentative fictive de renégo des traités, cela suffira amplement.

    Une dimension qui n’est pas abordée ici (faiblement avec l’évolution des pop européenes vs africaines et la pyramide des âges allemandes) c’est justement cette dimension démographique : globalement, les papy-boomers vont claquer et le poids de leurs retraites qui justifient le sauvetage à tout prix des banques et autre fonds de pension va s’amenuiser. Il se pourrait donc que la masse de travailleurs à bas coût qui va déferler sur l’Europe contentera largement les investisseurs spéculateurs pour réagir à la concurrence du 1/3 et 1/4 monde. La réponse du gouvernement actuel est précisément de ponctionner (de manière soft) davantage ces retraités "riches" via la CSG afin de rééquilibrer la redistribution des richesses au détriment d’eux vers les générations des actifs actuels qui vraissemblablement auront une retraite faible, faute de cotisants et faute d’avoir leurs trimestres. Et il est évident que ce ne sont pas les travailleurs pauvres et à bas coût qui pourront payer ces retraites avec leurs cotisations faibles. Bref, quoi qu’il arrive ce sont bien les retraités aisés qui vont financer la perte d’activité d’une Europe désindustrialisée. Et en cas de couac c’est les 1400 Mds d’€ d’épargne de ces gens qui seront sollicités. Macron et ses patrons lorgnent déjà dessus (et pas du tout sur les centaines de mds qui sont stockés dans les paradis fiscaux... ça, il n’en est jamais question, à aucun moment... même Sarko faisait au moins semblant à ce sujet.)

    Il y a un autre truc qui m’échappe : Drac explique que la zone € n’a pas permis d’échapper à la crise de 2008. Pourtant ce qui s’est passé c’est que les emprunts toxiques ont été achetés par nos banques les déstabilisant. Donc € ou pas, la situation du too big to fail et leurs prises de position foireuses (celle des grandes banques et assurances européennes) a fait qu’il était impossible d’échapper à cette crise. 

    La solution du fédéralisme budgétaire parait très peu probable (Drac n’y croit pas vraiment) en ce sens où l’Allemagne ne financera jamais le dév de l’Europe du Sud. Ils ont déjà des oursins dans les poches s’agissant de la Grèce sacrifiée.... qui peut imaginer qu’ils sauveraient l’Italie ? En outre, pour les EUA les pbs de l’Europe sont devenus secondaires par rapport aux BRICS. Cela intéresse leurs grandes cie (TAFTA, CETA...) parce que cela reste un marché important mais on voit bin la tendance : L’Angleterre est sortie (sans jamais rentrer vraiment) et les EUA vont probablement s’en désinteresser face à la menace de l’ogre Chinois et demain Indien en poussant malgré tout au maintien de l’€ qui les arrange bien. La solution idoine (pour la classe dominante en Europe) est bien celle d’un sauvetage de l’€ en attendant une hypothétique Europe politique. L’intérêt de la classe dominante c’est le dumping social (le cas de l’Autriche sanctionnée pour sa réforme anti-dumping est éloquent), c’est le tout-marché où ils sont gagnants (puisque pouvant s’offrir l’éducation de qualité pour leurs enfants, la sécurité, la santé privée, etc.). Quant aux peuples, le Français tout du moins, il ne souhaite pas l’explosion de l’€. Un politique qui leur vendra la survie de cette monnaie remportera les suffrages. Macron est tranquille pour les 10 ans qui vient (à moins d’un choc majeur entre temps). 
    L’autre scénario qui tient la route est une division de l’Europe entre nord et sud, avec entre les deux les pays de l’est qui vont intéresser nos voisins russes.

    Quoi qu’il en soit, nous allons avoir un déferlement de pop du sud depuis des pays qui sont déjà incapables de gérer leurs peuples (manque de terres arables, de ressources en eau, famines, épidémies, etc.) qui dans les 20 ans à venir sera sans précédent dans l’histoire de l’humanité. A mon sens, c’est plus cela (les bouleversements climatiques et démographiques) qui va déstabiliser l’Europe plutôt que des questions purement monétaires, de tx d’intérêts... le vrai défi de l’Europe e d’une partie du monde est celui-là. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès