• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Jean Robin contre Fantômette

Jean Robin contre Fantômette

Je ne suis là que pour réagir aux propos dérisoires et fantastiques de Jean Robin.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 664 0
1 mois 0 70 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 13 mai 08:21

    Quelle liberté fondamentale disparue ? La liberté de raconter les pires conneries complotistes ou de jouer au Jean-rebelle virtuel ? Ce site, bourré de sachants, en est l’illustration suprême.

    La liberté comme Chalençon de se prendre pour un général et de se répandre sur les réseaux sociaux, comme le dernier des débiles boutonneux immatures ? 

    Des généraux style Jean Robin, des sachants butés, des Jean-rebelles virtuels = voilà nos contemporains. Un ramassis de débiles.



  • vote
    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 12 mai 19:25

    @maQiavel

    Ce problème entre terre et mer définit la France et est passionnant. Il est actuel autant sous Louis XVI (où nous gagnons par la mer, La Motte-Piquet, Suffren), sous Louis XV (où nous perdons sur terre, en Allemagne et nous perdons du coup nos possessions coloniales, 1763), sous Louis XIV (là aussi, victoires et défaites sur terre, une floraison de grands marins : Jean Bart, Duguay-Trouin).

    Même encore aujourd’hui, le nationalisme se divise entre "marins" et "terriens", entre ceux qui misent sur notre dernier "empire maritime" (les souverainistes en général) et les racialistes qui se concentrent sur le (soi-disant) noyau originel du peuple français...



  • 1 vote
    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 12 mai 15:57

    A Cayenne le débile mental ! Ca lui apprendra à dire des conneries à tort et à travers.



  • vote
    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 12 mai 11:23

    @ged252

    Vous voyez l’histoire comme un continuum moral, ce que fait Abauzit du reste... Dans la formation militaire, beaucoup de transformations ont eu lieu au XVIIIe siècle. Napoléon était spécialiste en artillerie, arme qu’il a fini de dégager des conventions rigides des armées de métier royales, les fameuses batailles rangées sur terrain dégagé, très meurtrières... Napoléon a mis en mouvement tout ça, lui a donné un sens, a pratiqué l’attaque surprise, le choix du meilleur terrain, la feinte, la percée des lignes ennemies par la cavalcade... il était tellement novateur qu’il a engrangé toutes ces victoires.

    Je ne sous-estime pas la valeur de l’armée royale, continuellement améliorée au cours du siècle (fusil Gribeauval, 1765) mais dès la Révolution, la désorganisation, l’indiscipline furent totales... Ce n’est pas Napoléon qui a tout réorganisé mais le Comité de salut public et particulièrement Carnot, préposé aux armées. Il y avait une armée nationale à former, ce qui n’était pas le cas avant. Carnot conçut une armée où la promotion à la valeur était possible. Certes, Napoléon a eu en main une nouvelle armée, nombreuse et révolutionnaire dans son esprit (les volontaires, les sous-officiers notamment), ce qui constituait une force morale de tout premier plan. Mais il est entouré d’ailleurs d’une nouvelle génération d’hommes (Jourdan, Hoche). Il est le plus politique de tous ces soldats. Son génie tactique, son oeuvre administrative, politique n’en sont pas moins diminués. Il a rompu avec l’anarchie révolutionnaire, la gabegie financière, les haines religieuses... bref, il a ramené la paix à l’intérieur tout en étant constamment menacé à l’extérieur car il représentait toujours la Révolution.

    Je ne suis pas zemmourien et je trouve que Napoléon eut dû se contenter de la rive gauche du Rhin, ne pas chercher à dominer politiquement l’Europe puisque nous la dominions culturellement déjà. Toute sa politique était néanmoins condamnée par la défaite des Français sur mer (Aboukir, 1798 ; Trafalgar, 1805). Une fois les Français éliminés de la mer, il était impossible de battre les Anglais. Notre seule chance de battre durablement les Anglais était la mer, comme pendant la guerre d’Amérique. Napoléon n’a pas parié là-dessus. 



  • vote
    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 11 mai 19:52

    @ged252

    Napoléon est le prototype de l’homme rebelle au divin, un homme qui s’est fait tout seul à la faveur de la Révolution, une icône individualiste et romantique. Il annonce la modernité. La branche des Bourbons était pourrie. Napoléon a réconcilié les Français avec l’Eglise (Concordat de 1801), il a apaisé les tensions religieuses en Vendée (amnistie en déc. 1799). Il n’y avait plus rien à attendre des Bourbons (excepté Louis XVIII) ou des Orléans comme il n’y à rien à attendre des divers prétendants actuels, y compris les Bonapartes.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès