• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

tchakpoum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/02/2020
  • Modérateur depuis le 10/12/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 794 439
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 2 votes
    Tchakpoum 20 février 2020 15:27

    Le débat est difficile tellement l’affaire Griveaux soulève de sujets. Il y en a un qui n’a pas été soulevé, au nom de "la vie privée qui ne nous concerne pas" : s’il y a, ou non, une question morale.

    .
    Après tout, on ne se promène pas avec les organe génitaux à l’air, c’est même un attentat aux bonnes moeurs. Que des stars de cinéma, ou people fassent du sexe dans tous les sens, d’une certaine manière, c’est leur raison d’être. Un politique, lui, est un représentant du peuple qui le paye pour ça : on lui demande donc compétence et exemplarité. Si c’est trop dur pour lui, il peut chercher du taf et du fric par lui-même et il fait ce qu’il veut.

    .
    Si on prend le schéma prolétaire/bourgeois, ou France périphérique/bobo, pour moderniser un peu, on sait que les univers de valeurs ne sont pas les mêmes, selon les travaux de Bourdieu, y compris en matière de pratiques sexuelles.

    La classe argentée aimerait bien en profiter pour multiplier des expériences de vie, y compris sexuelles : la valeur cardinale est la liberté. Celle plus fragile, est plus sensible à l’égalité, la protection, la justice. Et en matière sexuelle à la fidélité.
    On peut supposer qu’il n’y a guère question morale à la sextape de Griveaux, pour la classe aisée, hormis un problème psychologique à affronter avec sa femme et ses enfants. Mais que cela en est une pour les prolétaires/périphériques, ou la stabilité et la fidélité du couple a plus d’importance pour la vie de la famille et des enfants, puisque les capacités financières peuvent beaucoup moins y suppléer.
    .
    C’est en regardant cette sortie ratée de Shiappa, où deux féminismes s’affrontent, que je me fais cette réflexion. https://www.youtube.com/watch?v=p5qRO5J6lKk



  • vote
    Tchakpoum 17 février 2020 15:04

    @V_Parlier

    Les Russes appellent ça le piège à miel.
    C’est aussi une technique de rachat d’entreprise : plumer le pigeon soit en l’attendrissant, soit en le pourrissant avec des photos de ses ébats sexuels.

    Le nartiste réfugié politique en raison de l’oppression de la méchante Russie était en fuite car inculpé pour fait de violence (tabassage) et agressions sexuelle. Il n’y a pas que Griveaux qui est un con. 
    Il a aussi un passé scabreux : https://twitter.com/KersimonIsa/status/1228620357386539008

    Concernant la bagarre du réveillon, Piotr Pavlenski a été invité par Juan Branco, et s’est terminée avec deux blessés à coups de couteau par le Russe.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-griveaux-l-activiste-russe-piotr-pavlenski-arrete-ce-samedi-a-paris-15-02-2020-8260425.php
    .
    C’est le point aveugle de Juan Branco. Il est utile à l’accompagnement des Gilets jaunes qui ont maintenant "Crépuscule" pour livre de chevet. Mais il ne s’est pas débarrassé de sa tendance antifa des révolutionnaires en carton pâte qui pensent changer la société détruisant des abri-bus et en pillant des magasins. La lumière de Branco qui défend Assange va maintenant être assombrie celui qui défend Pavlensky.
    Et ce n’était pas l’ADN des Gilet Jaunes. Il est bien normal de savourer le plaisir de voir exploser un macronien en plein vol, mais frayer avec des Piotr Pavlenski les dessert.

    Même si cela n’empêche pas de rigoler un peu :
    https://secretnews.fr/2020/02/16/piotr-pavlenski-video-marlene-schiappa-testicules/



  • 1 vote
    Tchakpoum 16 février 2020 14:13

    @Buk100 & Stupeur

    Au delà du péplum qui se laisse facilement lire, "Spartacus" contient la métaphore de la Tour de Babel, qui est aussi celle de la vie de Koestler, ses engagements et déceptions successifs concernant les idéologies du XXème siècle. C’est son livre souche, d’une certaine manière.

    *
    Le Zéro et l’Infini, qui a impressionné Orwell, présente le conflit de la fin et des moyens. Le roman décrit un procès, durant les purges staliniennes, qui vise à ce que l’inculpé explique lui-même qu’il a tort et pourquoi, alors que, et justement parce-que, il adhère pleinement à l’idéologie de la société.

    *

    Son essai "Le Yogi et le commissaire" présente tout le spectre des actions humaines visant à améliorer le sort des humains : du mystique qui prône de changer soi-même pour changer le monde, au rationaliste (ou matérialiste) qui prône de changer le réel pour changer l’homme.

    *

    2 ouvrages fondamentaux, présentant un résultat de l’ensemble de ses réflexions : "Le Cheval dans la locomotive" et "Janus". Koester est le créateur du concept du holisme, une école de pensée et d’explication de tous les comportements naturels et humains : l’emboitement des unités fonctionnelles, ou leurs conflits, du fait la dynamique des milieux intérieur et extérieur inhérente à toute organisation. Le holisme a par exemple fortement contribué à éclaircir et nourrir le concept d’écosystème, de Tansley.

    *

    "Martin Eden", c’est bien aussi, à compléter avec "La Vallée de la Lune".

    Mais j’en ai déjà pas mal rajouté.



  • vote
    Tchakpum 13 février 2020 13:39

    @TotoRhino

    J’ai vu une vidéo (dont j’ai perdu le lien), où on les voit chanter au côtés des GL : "On est là, on est là..."

    https://twitter.com/LabasOfficiel/status/1227329534036496384

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris



Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité