• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Voter Après la Monnaie

Voter Après la Monnaie

Collectif de citoyens ayant compris que l'utilisation de la monnaie nous mène dans le mur :
le mur écologique (pollutions continuelles), le mur du travail (répartition impossible), le mur de la démocratie (qui n'existe pas réellement dans un système où il faut de la monnaie pour se faire entendre). www.voter-a-m.fr

Tableau de bord

  • Premier article le 16/04/2012
  • Modérateur depuis le 06/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 977 483
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 4 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 18 juillet 2020 12:23

    @BlueMan

    Démontrez comment vous pouvez mettre "de l’argent de côté" sans l’avoir pris à un autre et à la communauté en général.

    .

    Inutile de parler "gauchisme" et maladie mentale pour finir en délire de totalitaire dangereux et violent.
    Apprenez la psychologie et voyez la violence de vos propos.



  • vote
    Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 18 juillet 2020 12:20

    @pegase

    Si vous échangez, alors vous n’êtes plus dans un système postmonétaire.

    Postmonétaire = ni monnaie ni troc ni échange.

    Inutile donc de vous référer à un passé préhistorique pour faire croire à la supériorité de votre pensée.



  • vote
    Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 18 juillet 2020 12:17

    @Le fou de T’chou

    Ce qui est difficile dans l’interprétation des mots, c’est qu’il faut se replonger à l’époque, dans la culture de l’époque, au moment où ils ont été formés pour comprendre.
    Je pense que votre définition se tient, mais que vous avez débordé sur "patrimoine", "propriété" et "unité de production" parce que c’est votre culture qui vous le fait faire.

    Cette approche met en relation avec l’extérieur, "pour le commerce", comme vous le précisez ensuite par "L’oikonomía est donc le lieu où la valeur d’échange exerce son emprise sur les individus."

    Or dans une "maison", il n’y a aucun rapport monétaire. Il n’y a même pas de relation d’échange, c’est plus éloigné encore, de type "réciprocité". Il y a les besoins des individus et les ressources à disposition (sur un territoire autour si vous voulez).
    Vos parents ne vous font pas payer les relations qu’ils ont avec vous et eux non-plus.

    Je crois donc que si on s’en tient au mot précis sans y attacher autre chose, oikonomía est ce qui définit la relation entre besoin et ressources.
    Rien d’autre. (maison = lieu de vie, foyer).
    Libre à nous d’y greffer notre culture ensuite.

    Pour l’écologie, vous y avez mis également la notion de pouvoir, mais "l’étude du milieu", s’il met en lumière les rapports de force qu’il peut y avoir, ne se limite pas à ça. C’est plus un interaction, même si on peut dire que "un animal prend le pouvoir sur une plante s’il la mange", mais vous conviendrez que là aussi, le débordement des mots fait perdre leur valeur fondatrice.
    Non ?

    Si l’écologie politique est "corrompue" à de nombreux moment, c’est tout simplement qu’elle est soumise au système monétaire qui crée des rapports de force liés aux intérêts monétaires, qui déforment "la réalité" et "l’intelligence" (connaissance correcte des causes et des effets).



  • vote
    Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 18 juillet 2020 12:02

    @alanhorus 

    ça vous amuse ?



  • vote
    Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 18 juillet 2020 00:02

    @Le fou de T’chou
    Merci pour toute cette vision.
    La survie fait qu’on a peur de manquer en étant simplement cueilleur/chasseur, car le "temps" est changeant.
    Et on a beau matérialiser physiquement ou spirituellement un ou des dieux pour maîtriser ce "temps aléatoire et si nocif pour la survie", ça ne suffit pas et il faut à un moment, "capter les animaux" et "gérer les récoltes".
    Mais comme vous l’avez dit, la course continue et il faut "gérer" tout cela, en commençant par "répartir" la nourriture qui devient "salaire  bol de céréales", puis on compte les unités en "salaire blé", puis on trouve un support plus pratique, puis on optimise de plus en plus, toujours dans ce but de "mieux assurer notre survie".
    Sauf que cette course mène au monde actuel, et qu’il faut maintenant franchir le pas "ultime" (relatif) de faire société sans chantage, par l’abondance sereine, par la mise à disposition des connaissances et des techniques, sans aucune contrepartie parce que "si l’autre va bien, alors on ira tous bien".

    Comprendre la psychologie humaine, ses mécaniques de violence, d’amour, de lassitude, etc.

    Et pour ce qui est du "rêve" dont vous avez parlé plus haut il me semble, n’hésitez pas à faire connaître :

    https://fr.calameo.com/books/006181803535df2f8a8d7

    Au plaisir.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris



Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité