• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Éric Guéguen

sur La fin de la démocratie ? ... et la naissance d'un nouveau philosophe ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Éric Guéguen Éric Guéguen 21 mai 2015 16:50

@Mr.Kout
 

C’est marrant, à chaque fois que je vous lis je suis en train de faire un truc qui me permet de rebondir. Là je suis en train d’écouter une vidéo de Charles Robin (dont je conseille l’écoute au passage). Il répond à une question qui lui est posée : comme contrer cette dictature ("néo-libérale" ou autres joyeusetés) qui n’a même pas besoin de coercition pour s’imposer ? Et sur ce point, sa réponse, consistant à dire que le "système" profite d’un épuisement des individus, ne me satisfait pas.

 

Je vous soumets donc la mienne, mais, comme je le disais, je rebondissais sur ce point en l’écoutant, tout en vous lisant (les grands esprits...). Pour ma part, je dirais que ce que nous appelons "totalitarisme" est un mode d’asservissement "total" et exogène. J’entends par là qu’il vient de l’extérieur et s’abat sur les consciences. Nous, ce que nous vivons et subissons, ça me semble être autre chose, davantage une aliénation, certes totale, mais endogène au sens où, d’une part on ne peut nommer le tyran (Hitler, Staline ou autres) et où d’autre part nous sommes en présence d’un système socio-économique (et pas politique) qui profite à fond de notre propension à la versatilité, aux caprices, à l’égotisme et à la facilité (rien de tel, bien au contraire, dans le totalitarisme). C’est une dictature molle, qui fait fond sur nos comportements primesautiers. Je ne dirais pas que le tyran est en chacun pour ne pas me prendre des tomates... mais pas loin quand même.

 

Il ne faut pas oublier que ce "totalitarisme" nous offre un confort inouï... en contrepartie de la totale marchandisation du monde. Et que cette marchandisation, sa meilleure arme... c’est l’empire du droit !! Vous preniez la future GPA pour exemple, mais celle-ci se fonde sur la profusion des droits individuels, sur le référencement permanent à l’individu-roi, délié de toute norme commune et asservissante. La clope au bec des femmes, vendue comme "instrument de l’émancipation" dans les années 20 était du même tonneau. Eh oui, la marchandisation, l’emprise du marché se joue tout simplement de la société libérale au plan des mœurs, et pour contrer l’ennemi de l’intérieur, Mr Kout, il va falloir se lever de bonne heure !!

 

En conclusion, je dirais que le monde qu’on se prépare lentement ressemble davantage à celui de Huxley qu’à celui d’Orwell.

Voyez-vous, à votre tour, ma façon de "ne pas voir" ? smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès