• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de apero

sur Soral, vite ! – Épisode 2 : "Candidats en "on" : piège à cons !"


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

apero 6 février 2017 17:05

@Hieronymus
La "dissidence" n’existe pas et n’a jamais existé, pour la simple raison que tous ces gens n’ont rien en commun, à part la marginalité politique et médiatique. Virer les types au pouvoir et les lobbys ok, mais on fait quoi après, "on vire les arabes à coups de pied au cul" (comme propose conversano) ou on fait un "front de la foi" (à la soral) entre catholiques et musulmans "bien compris" ? Ces positions sont totalement incompatibles, donc il n’y avait de toute façon aucune raison pour que soral et conversano travaillent ensemble.

Soral reste aujourd’hui ce qu’il a toujours été depuis au moins 15 ans : un agitateur politique qui frappe en dessous de la ceinture quand il le juge nécessaire (guillon, chauprade, dombasle, conversano...) et tant mieux. Cette histoire de parti politique (RN) est vouée à l’échec, car ER est bloqué dans son minuscule combat communautaire qui est à 1000km de la vie des gens normaux qui se foutent totalement des obsessions de soral sur le "lobby".


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès