• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de medialter

sur Laurent Obertone sur la domestication de l'homme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

medialter medialter 30 mai 16:36

@Qiroreur
"J’ai le sentiment que tu sur-interprètes les expériences de psychologie sociale"

*

J’ai suffisamment bourlingué dans des milieux professionnels très variés pour avoir cette vision assez réaliste de la fourberie humaine. Rien que l’asservissement consenti crève les yeux, la dernière élection présidentielle montre que l’on peut faire faire à une foule ce que l’on veut, quand bien même cette foule gesticulerait et hurlerait sa rage et son désespoir

*

 "Considères-tu l’humanité comme damnée par défaut"

*

Oui, je crois dur comme fer aux théories gnostiques ou cathares qui voient l’intervention d’un démiurge dans la création de l’homme. Certains vont jusqu’à penser que l’intervention du démiurge s’étendrait jusqu’à la Nature. Je n’ai pas d’idée arrêtée là-dessus, bien que l’idée, à la Kubrick, de l’intervention d’une intelligence supérieure, qui maîtriserait la génération spontanée sur une planète qui servirait de laboratoire, à la place de Darwin, me plaît assez. Mais ça reste spéculatif et stérile. En revanche une humanité maudite me semble conforme aux faits, non seulement en raison de constats de psychologie sociale, mais aussi en raison de la direction apocalyptique où elle se dirige, direction totalement factuelle

*

"des imprévus qui font que le banc de poissons change subitement de direction, des sortes de mutations aléatoires des caractères"

*

D’accord là-dessus, et ça rejoint mon paragraphe précédent : ces imprévus ne sont pas du fait de l’humanité, qui les subit. On peut appeler ça les modalités d’époques. L’humanité n’est pas maître de son destin. C’est pour ça que j’ai une grande attirance envers le chamanisme, qui propose de s’extraire de cet esclavage éternel


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès