• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Djam

sur Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 2 décembre 2017 13:43

@bonalors
Fou ou psychopathe c’est quasi la même pathologie.

Hitler n’était ni fou ni psychopathe, tout bêtement très névrosé, obsessionnel et probablement phobique par moment. Comme l’a très bien démontré Hannah Arrendt, le comportement mauvais (le mal) est d’une banalité confondante, seulement voilà, les donneurs de leçons, ceux qui cherchent partout l’ennemi utile et qui l’aide à surgir voire à la fabriquer, sont atteint des mêmes maux.

les "cerveaux malades", ce sont bien eux et ils ne peuvent que fabriquer des clones d’eux-mêmes...car on ne lutte, en vérité, jamais que contre soi-même, ses propres démons refoulés, histoire d’apparaître bon et sain...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès