• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Djam

sur Thinkerview : Périco Légasse, malbouffe et mondialisation ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 15 décembre 2017 20:56

Toujours plaisant d’écouter Périco Lagasse, il est un peu le successeur de JP Coffe qui avait en plus un bagou assez drôle et marquant.
Pour autant, il faut aussi regarder la réalité en face et cette réalité c’est que la plupart des gens qui vivent ici n’attachent pas vraiment d’intérêt à la notion de qualité alimentaire. C’est une question de société. La majorité des individus de ce monde occidental est capable de vous citer 10 noms de starlettes anglo-américaines (plus facilement d’ailleurs que des françaises, ce qui indique déjà clairement le lessivage médiatique général) ou de vous expliquer avec moult détails précis comment fonctionne un smartphone, mais ignorent quasiment tout de l’alimentation et du fonctionnement de leur propre organisme.

C’est ainsi. Les masses se remplissent et ne pensent à rien d’autre qu’au prochain achat de choses ou à la séance de ciné. C’est le politique qui devrait les éveiller vraiment mais rien ne sera fait sérieusement puisque les politiques deviennent politiciens parce que les fabricants de malbouffe (entre autres) les financent et attendent service en retour.

C’est en cela que les peuples n’ont en vérité que ce qu’ils méritent. Personne ne les oblige à penser et vivre comme des porcs (titre du livre du regretté Gilles Châtelet), eux-seuls décident d’être ainsi. Lagasse est le conseiller de ceux qui pensent autrement, qui ont un peu plus d’exigence en terme de conscience personnelle... les autres, la majorité se sont avachis d’eux-mêmes. Tant pis.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès