• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Djam

sur " L'Eglise dans la tourmente de Roberto de Mattei " par Franck ABED


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 14 février 2018 11:50

Il est douteux d’affirmer (comme le fait le commentateur dans la vidéo) que l’église catholique est celle du Christ.

Il apparait de plus en plus évident que l’homme qu’on appelle Jésus Christ n’avait vraisemblablement pas l’ambition de lancer une nouvelle religion mondiale. A l’époque on ne pensait certainement pas en ces termes mondialistes même si la Rome impériale de l’époque rêvait d’expansion illimitée. Yeshoua (Jésus) envisageait probablement d’offrir à ses compatriotes usés à juste titre par les occupants romains de quoi entretenir leur espoirs et leurs forces vives.

On en fini pas de gloser sur l’homme appelé Christ mais on ne sait pas grand chose en réalité. 90 % de ce que l’on entend affirmer un peu partout viennent des nombreux rédacteurs (apôtres) qui rédigèrent leurs mémoires qui, comme toutes les mémoires, sont subjectives et interprétatives car elles servent toujours à renforcer des idéologies stratégiques du moment.

En revanche, le message dit "du Christ" demeure l’un des plus pertinents pour n’importe quel humain qui a compris l’urgence d’une vie de sagesse. Ce message conseille largement à tout humain de : pardonner, faire la paix, partager, vivre frugalement, ne jamais utiliser autrui à des fins personnelles, ne pas employer l’usure, conserver une part sacrée dans sa vie comme dans la société elle-même, aimer son prochain...

Quoi de plus humaniste que ce message ? Et pourtant... les divers obédiences religieuses de l’époque (judaïsme multiformes qui s’entre-déchirait déjà) n’appréciaient pas du tout qu’un tel message prenne de l’ampleur... il allait bien évidemment gêner les affaires, le lucre, le profit et tout ce qui va avec un goût du libéralisme commercial déjà pratiqué en ces temps-là. (cf. l’épisode des "marchands du Temple" est emblématique de leurs inquiétudes de marchands). Il fallu donc diaboliser ce prophète de la frugalité et du partage et comme souvent, la technique consista faire faire le sale boulot par l’occupant de l’époque : l’armée romaine. La tactique est toujours très prisée de nos jours...

L’invention du catholicisme n’a en réalité pas grand chose à voir avec le christianisme. L’empereur Constantin, habile stratège, dont le règne était fragilisé par des agitations sérieuses de la société romaine, savait ceci : La puissance d’un empire exige une spiritualité unique pour se tenir solidement debout. Un certain "christianisme" fit l’affaire. Cela accoucha ensuite d’un Vatican et tout son falbala. Très vite, cette institution s’auto proclama "église de St pierre" porte parole du Christ. Facile... le prophète n’était plus là pour dénoncer cette imposture.

L’église dite de St Pierre fut également très vite infiltrée par ce qu’on appelle les marranes (https://fr.wikipedia.org/wiki/Marranisme). Le procédé est vieux comme le monde, il consiste à introduire dans un groupe des "ennemis" masqués parce que convertis en façade. Cela permet d’opérer une dénaturation du mouvement par l’intérieur. L’infiltration est aujourd’hui encore l’arme préférée des empires envers ses vassaux.

L’église catholique ne représente pas du tout le christianisme originel. Malheureusement, la majorité des cathos ignorent largement l’histoire complexe de leur religion. On peut ne jamais suivre des messes ni mettre ses pieds dans une église et être un authentique chrétien au sens pratique du message originel.

C’est pourquoi, même en subissant ces attaques inouïes qui la détruisent depuis plus d’un siècle, le catholicisme devient l’ombre de lui-même, il n’est plus qu’un bla bla qui fait ricaner tous ses ennemis. Mais le christianisme authentique survit réellement, il attend son heure pour remonter à la surface du monde... après le chaos que certains mettent en place d’une façon palpable partout.

Les francs maçons et leur Droits de l’Homme n’ont fait qu’emprunter le message généreux du Christ, ça leur donne bonne conscience. La sainte laïcité est devenue leur nouvelle religion. Elle consiste à faire croire qu’une multitude de religions différentes peuvent cohabiter sur un seul territoire défini à condition qu’elles soient pratiquées en privé. Mais...

...comme aucune civilisation ne perdure sans un terreau spirituel (relire l’histoire de l’effondrement de toutes les civilisations pour en saisir la pertinence), la république laïque à la française fera long feu. Les effondrement par pans successifs en cours en sont les évidentes preuves. Le talon d’Achille des républiques laïques se manifeste par ce "trou" spirituel unifié et assumé. Aucune grande civilisation n’a duré sans sa fondation spirituelle forte, admise, observée et noble. Les "valeurs républicaines" ne sont que des pansements de surface et elles ne permettront jamais l’établissement d’une grande civilisation moderne. Notre régime républicain sera considérée comme une éclipse dans la Grande Histoire de l’Humanité. On en perçoit déjà notoirement la fin...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès