• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Zatara

sur Le mouvement Vegan face à la FNSEA ou comment tuer tout débat autour de "la souffrance dans le cadre d'une production animale industrielle"


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Zatara Zatara 6 juillet 2018 21:48

@maQiavel
Il y’a aussi ceux qui passent leur temps à cracher sur le gauchisme et les gauchiasses mais qui vous expliquent que le clivage gauche droite est dépassé.

mon pauvre maQ, j’espère que tu n’est pas contrit de turpitudes dans ta vie, mais ça expliquerait ce genre de post tout flasque du bulbe (et il ne s’agit pas de transpiration).... Aussi, laisses moi t’expliquer (puisque ça s’adresse à moi mais comme tu n’as plus les corones)... Au passage, tu adresses ce post à Belenos qui lui même t’as expliqué en quoi ce clivage est dépassé (pour le bruit des bulles de poisson rouges, tu préfères blup blup ou bloup bloup ?)

Au delà de la sensibilité de chacun, de sa capacité et de son envie à réfléchir sur les différents thèmes politiques, de sa capacité à se sortir ou à dépasser le stade du conditionnement sociale (famille, amis) pour se forger tant que faire se peut sa propre pensée politique —ça enlève déjà 50% de gens—, il faut détacher ce qui ressort de la réflexion pure de ce qui est de l’idéologie pré maché sur 2 plans :

Le premier est merdiatico-politique. De ce côté là, Valls et Flamby ont enterré la vieille gauche typiquement fr. Ce qui n’empêche pas les français de rendre grâce au saint socialisme (contre ces dinosaures partouzeurs de droite) par des voies impénétrables (ou pas...) et détournée : le golem pseudo socialiste et jupiterien actuel.

Le deuxième est de l’ordre de l’idéologie franchouillarde (son paradigme, son style de vie, sa culture, le caractère de sa population enracinée)

Je vais faire bref : lorsque je dis que ce clivage est dépassé, c’est sur le plan des faits. L’idéologie mitterandienne et ses vielles carnes ne subsistent que comme faire valoir, à l’occasion (aaah, le pouvoir de la nostalgie — la capacité du cerveau à ne garder en mémoire que les choses positives—). Mais il n’en reste plus rien. Si ce n’est quelques fondamentaux administratifs d’un tout autre temps.

Maintenant pourquoi continuer à cracher sur le gauchisme... Mais mon petit, c’est bien simple... Il n’y a que les français pour garder cette nostalgie d’une gauche mitterandienne vivace dans leurs esprits (du moins une grosse partie d’entre eux)... surtout qu’elle subsiste comme étalon sociale, ou comme dogme si tu préfères... Si la qualité politique fr atteint des sommets de crétinerie que dire du niveau politique du peuple français...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès