• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Zatara

sur Barrau physicien écolo : pas de combat pour la survie de la planète, sans un combat social également ! Seule solution évidente : le partage


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Zatara Zatara 13 mai 13:32

j’ai pas vu la vidéo, j’ai plus le temps pour les érudits merdiatiques...

alors, juste sur les passages soulignés par notre érudit agoravoxien préféré :

Écoutez Aurelien Barrau :

" il faut changer de modèle économique : il faut décréter un salaire mini et un autre maxi pour assurer une "sérénité sociale" !

Changer les salaires ne changera strictement rien sur le plan écologique, tout au plus sur le plan économique. Sans épiloguer sur le fait que notre problème est d’ordre planétaire et impose une solution du même calibre, se répandre sur le macroéconomique n’est par conséquent d’aucune utilité. Cependant, il me parait évident que cette logique (changement de modèle économique) est un truisme une fois qu’on a fait le tour des conséquences actuelles.

"c’est extrêmement simple, on ne peut pas continuer sur une trajectoire de croissance, en termes d’utilisation des ressources naturelles... il n’existe qu’une seule solution qu’un enfant de 4 ans trouverait : c’est le partage..."

De quel partage s’agit il ? S’il s’agit de partager les ressources, c’est non. Et c’est très simple à comprendre : le partage ne permet pas de revenir sur les conséquences écologiques et économiques du transport des marchandises depuis l’autre bout du monde. C’est un très beau terme, mais c’est aussi flou que débile une fois qu’on rentre dans le détail... Heureusement que c’est un érudit d’après Mao, hein.... On est pas très loin de Aymeric Cayron vu le niveau sur le sujet...

Attention ici, je ne dis pas que les échanges sont à proscrire, je dis que le coût écologique doit devenir tellement important pour les transporteurs (à juste titre) que l’économie locale va devenir largement plus compétitive (sans même parler ici de sens en sortant de l’arnaque du libre-échangisme, et de la main mise des multinationales (et des états qui se cachent derrières)...

Ne jamais oublier, qu’au bout du bout, sans revenir sur la compétition faussé en matière de protection (code du travail, protection social), c’est bien grâce au pétrole qu’on peut mettre 30 travailleurs chinois contre 1 français à mi-temps (ou 10 roumains —ça, c’est pour les européistes convaincus—)....

"l’aspect social est capital dans cette révolution : pas de combat pour la survie de la planète, sans un combat social également... la décroissance**, ce n’est pas que je sois pour... c’est un fait, on ne ne peut pas faire autrement  !"

le terme "décroissance", c’est soit pour les écolos qui veulent en faire une religion dont ils seraient les évèques, soit pour les ""érudits"" optimistes (pseudo écolo) qui pensent que ça peut se contrôler... pour les autres, ça va être un joli bordel foutrement sécuritaire... Tout est vouer à s’écrouler d’ici 20/30 ans en occident (pour 95 % de nous autres), seuls ceux qui seront sortis du "jeu" et à préparer l’après, et ce de manière collective, passeront sans trop broncher cette vague scélérate...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès