• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Joe Chip

sur La NASA peut-elle ramener L'HOMME sur la LUNE en 2024 ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Joe Chip Joe Chip 9 juillet 11:56

En 1969, une simple caméra TV portable pesait près de 70kg et avait une consommation électrique inadaptée pour l’usage spatial. La caméra installée sur les premières missions Appolo pesait moins de 4kg et consommait près de 100 fois moins d’électricité qu’une caméra normale, produisant des images en noir et blanc à basse résolution. Sur les missions suivantes, la NASA installa des caméra expérimentales.
Apollo 11 disposait d’une caméra couleur au standard TV mais n’avait pas l’antenne à spectre large nécessaire pour transmettre les images sur Terre. Pour les missions ultérieures, on utilisa une antenne dépliable posée sur la surface lunaire. 
Ensuite il y avait l’épineux problème de la transmission des images sur Terre. A l’époque c’est un procédé rustique : les images sont envoyées en format analogique brut sur un canal étroit, ce signal devant ensuite être traité pour compenser l’effet doppler engendré par les mouvements relatifs de la Terre et de la lune. Puis la vidéo doit être convertie pour la diffusion, ce qui se faisait à l’époque en filmant directement avec une caméra TV les images projetées sur un moniteur spécifique, opération qui devait être effectuée en direct et en simultané pour envoyer les images vers les réseaux du monde entier. Tout cela était si complexe sur le plan technique que la NASA remporta l’année suivante un Emmy award (oscar de la télévision) !  
Il existe bien sûr des images haute résolution des missions lunaires mais celles-ci n’ont jamais été diffusées en direct pour des raisons techniques évidentes et furent ramenées sur Terre sur leur support analogique. Ces images ont été prises au moyen de caméra 70mm de très haute qualité. La technologie vidéo à l’époque n’en était encore à ses débuts, c’est pourquoi il y a une telle différence de qualité entre les bandes vidéos et les images enregistrées sur film. Même dans les années 80-90, les diffusions vidéos sont de piètre qualité par rapport aux images enregistrées sur film, regardez par exemple la différence de qualité pendant les coupes du monde de football entre le flux vidéo utilisé pour les retransmissions TV et les images en 35mm utilisées pour les reportages... 
Donc il faut vraiment être un imbécile ou un complotiste pour croire que la NASA aurait pu à l’époque transmettre en direct des flux vidéo HD ou enregistrer des km de films dans le cadre d’une mission scientifique avec de fortes contraintes technologiques...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès