• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de maQiavel

sur La Liberté d'expression en France - Jean Bricmont


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

maQiavel maQiavel 19 septembre 19:53

@Laconicus

Pour le PCC l’argument est réversible : il reste encore en son sein des nostalgiques maoïstes qui s’opposent à l’économie de marché telle qu’elle existe en Chine et qui aimeraient revenir à la politique économique de Mao, mais ce sont des marginaux qui ne sont pas écouté, simplement parce que l’abolition de la propriété privée n’est pas un sujet de débat aujourd’hui.

Et puis de manière générale, il faut se souvenir qu’un parti/mouvement politique est une secte dédiée à l’action politique, il y’a une ligne et une hiérarchie à respecter. On peut aimer ou ne pas aimer ce type de structure ( personnellement ce n’est pas mon truc mais peu importe), est-il que des marginaux ayant des positions hétérodoxes remettant en question en permanence ce qui est constitutif de son identité ( donc à l’instant t), la feraient perdre en efficacité alors même que l’organisation produit un effort continu pour mobiliser des adhérents et pour convertir des non adhérents. Un membre de génération identitaire qui souhaiterait débattre du caractère vertueux du multiculturalisme sera perçu comme un perturbateur au sein du groupe puisqu’il s’est constitué précisément contre cela, vouloir lancer des débats stériles n’entrainerait que de la procrastination alors même que la structure cherche à mobiliser les énergies pour mener des actions concrètes. Sinon, les différentes mouvances injecteraient constamment des perturbateurs chez leurs adversaires pour les paralyser.

Dans les mouvances politiques, il y’a des sujets qui ne font pas débat puisque la position du groupe est déjà tranchée ( à l’instant t j’entends), je ne comprends la logique qui consiste à vouloir dénoncer le manque de débats internes sur ces sujets, c’est un peu comme dénoncer le fait qu’un parti politique soit un parti politique et regretter que ce ne soit pas une structure de libre pensée rassemblant des gens avec des idées très différentes, n’ayant d’autre identité que la disposition d’en débattre. Ben non, un parti politique ce n’est pas ça, et si on veut pouvoir discuter de tout et pouvoir tout remettre en question, il vaut mieux ne pas y adhérer et heureusement, on a encore le droit de ne pas être membre d’un tel mouvement. Mais alors, si on a cette position, il serait plus pertinent de dénoncer l’existence des partis /mouvements politiques en tant que telle plutôt que le manque de liberté d’expression en leur sein, et venant de Jean Bricmont qui lui même soutient un parti, cette position ne tiendrait pas debout.

« un parti politique se nommant "parti communiste" alors qu’il pratique le capitalisme est un parti mal nommé ».

------> Mon opinion est que  l’esprit humain a une capacité extraordinaire à interpréter, à réinterpréter et à en tirer du sens. Je ne serais jamais étonné par le fait que les membres d’un parti communiste trouve du sens à ce que leur parti pratique le capitalisme, et nul besoin d’être menteur, il suffit d’avoir foi en ses propres interprétations et réinterprétations qui font le liant entre communisme et capitalisme.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès