• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Conférençovore

sur Natacha Polony affirme : le tueur au couteau a fait "l'apologie du terrorisme" après l'attentat de Charlie Hebdo en 2015 !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Conférençovore 9 octobre 11:43

@microf En Autriche, je ne sais pas, mais en Fr la souchitude est plutôt une circonstance aggravante.

Par exemple :
 Esteban (pas de casier) se fait agresser, se défend en mettant un coup de poing à son assaillant dont la tête tombe accidentellement sur un poteau : 11 ans ferme avec circonstance aggravante d’usage d’arme même si un seul expert sur 6 confirme et 4 sur 6 infirment.

 Jawad (casier long comme le bras) met un coup de hachoir à un gamin de 16 ans pour une histoire de portable : 7 ans.

Évidemment, toute ressemblance avec des affaires réelles serait purement fortuite.

Ce qui fait la différence entre un fait de terrorisme :
 La motivation : idéologique, politique, religieuse = terrorisme ; crapuleuse, passionnelle, autre = droit commun ; acte de folie = irresponsabilité pénale

 Les cibles en rapport avec la motivation : une ou des personnes d’un groupe spécifique (sauf pour les souchiens bien entendu) : cela peut être un groupe ethnique, religieux, institution

 Le profil du ou des assaillants, fréquentations, idéologie défendue publiquement ou non, revendication ou non de l’acte, etc. qui constituent un faisceau

En principe, la race ou la pointure des chaussures de l’assaillant n’est pas prise en compte... enfin sur le papier au moins et avec une justice supposée non-politisée. Mais vérifie auprès de ton avocat. smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès