• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de guepe

sur Comment j'ai soigné mon cancer : le témoignage de Thomas C. Durand


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Guepe maçonne guepe 13 janvier 22:23

@yoananda2

Double aveugle, ça veut juste dire que ni le patient, ni le médecin ou l’équipe médicale, ne connaissent ce qu’ils reçoivent ou administrent. On peut faire ça avec un placebo ou avec un médicament, ça ne change pas la méthode.

Je comprends pas trop ta question sur le taux de mortalité. Ca dépends , on trouve des taux de survie sans ou avec traitement. Mais la survie varie avec la période donnée. Et ça varie de toute façon avec des différents types de cancers.

Un cancer du poumon ou du pancréas n’a pas le meme taux de survie à 5 ans que celui de la prostate ou de la thyroide, avec ou sans traitement.

Pas trop le temps là, mais il y a des pistes sur un réactivation immunologique du système immunitaire chez les patients qui présentent des rémissions spontanées.
Car ces rémissions interviennent très souvent après un fort épisode infectieux. On sait que des infections peuvent provoquer des maladies auto immunes quand les antigènes bactériens ont une structure similaire à certaines cellules de l’organisme ( infections à streptocoque et rhumatisme articulaire aigu par ex.). Certaines personnes soupçonnent un mécanisme semblable mais diriger contre les cellules cancéreuses.
Mais bon, les rémissions spontanées, c’est rarement observé , on parle d’un patient cancéreux sur 10 000.
Dans certains cancers comme celui de la prostate, on fait juste une simple surveillance tant que la taille de la tumeur n’excèdent pas une certaine taille. Et ce que voit, c’est que jamais la tumeur ne régresse. Et elles augmentent toujours de taille, mais si , dans le cas du cancer de la prostate, elles augmentent très lentement pour beaucoup de personnes.

Les cellules cancéreuses sont des championnes de la sélection naturelle, ce sont des cellules capables de passer les systèmes de controles immunitaire, de se multiplier sans limite et de capter les ressources de l’organisme à leur profit.

Ce ne sont pas des cellules malades ou en manquent d’énergie, c’est tout le contraire !

Si j’ai le temps dans la semaine, j’essayerais de retrouver ces études.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès