• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de tobor

sur OCEANE... un monde en trans(e)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

tobor tobor 4 février 2020 22:46

@Laconicus
"Ouais, elle "semblait", mais vous n’êtes pas dans sa tête ni dans son corps, alors comment savoir ? "

Seriez-vous plus que moi dans sa tête ou dans son corps ?

"Pour en arriver là, il a bien fallu que le problème prenne une importance immense dans sa vie, on est pas dans un petit caprice, là !"

Quand on monte sur scène seul/e pour faire rire une salle, on a une certaine confiance en soi et un désir de se montrer. Les extraits de son show nous la montre enjouée, assumant pleinement son choix homosexuel et même une simili-fonction d’ambassadrice. De même dans son interview, elle se présente comme épanouie, tant et si bien qu’elle veut faire profiter toutes et tous de ses expériences. À ce moment là, la question "trans" ne semblait pas être sur la table.

Les raisons qui poussent les individus là-dedans sont diverses et il y a même des "caprices", la pure question de genre revient (et je me répète) essentiellement aux "inter-sexes". À part ça, hormis le fait que c’est la porte d’entrée aux subsides pour les artistes entrant dans cette thématique et qu’à force d’idéaliser les trans dans les médias et les écoles, ça fini par séduire :
On trouve le désir de fuite de ce qu’on était auparavant, le désir d’une toute autre vie.
Il y a l’appartenance, même sublimée, à une sorte de communauté d’êtres-du-futur.
Il peut aussi s’agir d’un désir de sortir du lot avec un projet transgressif, pour dire merde aux parents ou pour vivre quelque-chose d’important et d’extraordinaire.
Il peut s’agir de séduction pure, comme une lesbienne qui s’amourache d’hétéros qu’elle en a marre de pas pouvoir se faire.
Le fantasme de se retrouver dans la douche des mecs après le sport, d’enfin savoir comment se comportent les mecs entre-eux, sans présence féminine. 

... et j’en passe !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès