• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Djam

sur Dany-Robert Dufour : Une histoire souterraine du capitalisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 14 février 09:31

Le "baise ton prochain" est omniprésent dans le monde aliénatoire total des multinationales. On y trouve les nouveaux embauchés parés de diplômes de spécialités bidons, nouveaux esclaves en costard "made in China", la tête pleine d’ambition c.à.d. voulant gagner un max de pognon et soumis au management importé par les anglo-américains un peu partout.

Ce type de management n’est rien d’autre qu’une saloperie qui, derrière un sabir habilement concocté (formules creuses, emplois systématique de mots anglais obscurs, tournures d’expressions perverses, invention de "valeurs" sans fondement) manipulent les esprits fragiles influençables comme jamais.

La perversion est la caractéristique de l’époque dite post-moderne. Degré poussé au maximum de la déjà douteuse modernité, la perversion est l’enfant monstrueux de l’efficiency, terme anglais masquant le diktat des "objectifs", ces derniers n’étant rien d’autre que le productivisme sans fin au service de la rente d’une poignée de types qui, eux, ne foutent strictement rien hormis surveiller la courbe de leurs marges spéculatives.

"Baise ton prochain" est en effet la loi d’airain d’une mentalité qui se présent proprette mais dont le fonctionnement est : utilise autrui à des fins d’intérêt strictement personnel. L’art de la manipulation nous vient des méthodes de management et de commerce élaborées du côté de l’école dite de Palo Alto. Siège de toutes les méthodes d’exploitation des esclaves salariés sous couvert de (sans rier) "bien être au travail" et autres "formations opérationnelles".

Dany Robert DUFOUR n’en est pas à son premier livre captivant sur les méthodes et conséquences de l’aliénation globale de l’humain. Son "Divin marché" et sa "Cité perverse" étaient déjà deux ouvrages très pertinents que je conseille à ceux qui veulent passer du réflexe "j’ai une opinion " à "je commence à saisir le sujet".


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès