• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Laconicus

sur Bêtise du gauchisme, du progressisme et de l'immigrationnisme : comment stopper les agressions sexuelles en Finlande ? Paul Joseph Watson


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Laconicus Laconicus 7 avril 14:01

@yoananda2
"je n’ai jamais vu le féminisme porté par des femmes féminines."

La principale revendication des fausses "féministes" que sont les néo-féministes est le droit de n’être pas féminine. Plutôt que d’admettre qu’elles souffrent et qu’elles doivent être soignées afin de parvenir à se réconcilier avec leur propre nature et avec la grande Nature, elles préfèrent imaginer que c’est la société qui doit se conformer à leur morbidité. Leur sinistre projet est d’étendre au monde entier leur pathologie personnelle, comme un aveugle dément rêvant d’anéantir la lumière. Elle s’acharnent donc rageusement et désespérément à construire, contre leur propre nature et contre la Nature, une société d’où la féminité serait exclue. Comme c’est impossible, elles sont malheureuses, méchantes et laides  ce que tout le monde peut constater. 

Contrairement à une idée fausse très courante, les néo-féministes ne sont pas en guerre contre la virilité, mais avant tout en guerre contre la féminité. Elles haïssent viscéralement le principe féminin, son mystère, sa magie, sa grâce. Elles ne comprennent pas qu’il existe un pouvoir féminin, très différent du pouvoir masculin, d’où l’impression qu’elles donnent d’entrer en concurrence avec le pouvoir masculin, de vouloir castrer les hommes, de désirer une société unisexe où elles auraient une chance d’être aussi viriles que les hommes. C’est évidemment un effort désespéré car malgré tous les dénis, toutes les distorsions et toutes les falsifications imaginables, jamais la nature féminine ne pourra être aussi virile que la nature masculine. Le néo-féminisme n’a donc rien d’autre à proposer aux femmes que d’être des sous-hommes. Aucune femme saine ne sera attirée par ce modèle monstrueux. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès