• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Djam

sur DOCU : "Effondrement ? Sauve qui peut le monde" (avec Pablo Servigne, Yves Cochet, Piero San Giorgio)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 16 mai 2020 11:39

@ Donatien

"A l’heure où le monde entier fait face à une crise sanitaire"

Donc, vous avalez le récit médiatique global comme vérité définitive ?

La "crise sanitaire" est avant celle des infrastructures du monde tel qu’il nous a été imposé sur des décennies (la modernité et le progrès en mode mondialisé) et le virus n’a strictement aucune caractéristique d’exceptionnelle malgré le bla bla des médias dont c’est le boulot de relayer les doctrines de gouvernance dont l’objectif est bien de forcer les masses a accepter in fine un "gouvernement mondial" avec son ministère de santé globale etc..

Nous baignons depuis deux mois dans ce que les américains appellent un "storytelling", en bon français, un conte pour esprits infantilisés. Raconter à l’aide d’images, de chiffres, de statistiques (rarement revérifiés par le vulgum pecus) de façon à créer peur et confusion.

Le coronavirus est le nom donné à tous les virus de grippe y compris pour les rhumes ! Renommé "covid19" pour lui conférer un aspect techno à connotation exceptionnelle, celui dont on nous rebat les oreilles depuis des mois est apparu "mortellement alarmant" uniquement parce que sur ce coup les instances de santé (OMS en tête, organisme privé il faut le rappeler) ont décidé de balancer des chiffres toutes les heures à jet continu.

Si l’on vous balançait de la même manière les chiffres des morts par grippe saisonnière, cancer, accident cardio vasculaire, diabète, accidents de la route, consommation abusive de médicaments en mode auto médication mais aussi dans le milieu hospitalier... vous auriez des chiffres et des statistiques bien plus alarmants que ce covid19.

Pour comprendre ce qui se trame réellement avec cette hystérie, il faut :

1/ jeter sa télé, sa radio et les journaux papier

2/ se (re)mettre à lire beaucoup d’essais (matière médicale, historique, sociologique, politique et géo politique voire méta politique, anthropologie, philosophie...) pour pouvoir analyser et penser par soi-même.

3/ cesser d’avoir la trouille de mourir

4/ être conscient de ses propres croyances intériorisées de longue date.

Les survivalistes (dont je ne suis pas, je le souligne) ne sont pour autant pas plus dans le délire que les citadins qui se soumettent systématiquement à tous les récits débiles du système qui nous exploite depuis des décennies par la confusion et la haine horizontale... ce qui permet d’empêcher celle en verticale, vers le système en haut.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès