• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Conférençovore

sur 8 févr. 2021 - Le professeur Didier Lemaire sous protection policière à Trappes : une ville à la dérive ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Conférençovore Conférençovore 9 février 09:41

"On sait très bien que c’est une extrême minorité..." ressasse Bercoff, comme tous les autres.

Justement, non. Ce n’est plus une extrême minorité. Le non-dits est là : Trappes a près de 400 fichés S, sans compter tous ceux qui passent sous les radars. On a bien une partie de la pop qui aspire à vivre (et vit tout court) sous un autre régime qu’est celui de la loi islamique. Minimiser cela est passer à côté du sujet. Peut-être que la médiatisation soudaine de ce prof sert un agenda mais comme d’hab... et alors ? Est-ce que cela supprime le pb de fond pour autant ?

Quant aux juifs qui se sont barrés, pourquoi ne pas dire qu’ils ont fait exactement la même chose que "d’autres" ? Pourquoi ce silence permanent sur ces "autres" qui sont les autochtones qui ont également fuit ces zones où ils ne veulent et peuvent plus vivre si ce n’est en acceptant le nouvel ordre qui y s’est implanté avec l’immigration de masse et de peuplement afro-maghrébine ? Est-on à ce point si peu importants pour que l’intégralité des médias taisent ce phénomène de white flight ? Ce phénomène n’est-il pas suffisamment éloquent en lui-même pour expliquer l’échec des politiques migratoires (absurdes) depuis un demi siècle sans qu’il faille systématiquement user de l’exemple de l’exode juif tout aussi massif ?

Anouar a le cul entre deux chaises. Alors il nous recase l’explication des jeunes Maghrébins qui se faisaient refouler des boites, nous explique que la police ferait mieux d’arrêter les gens qui menacent, mais ne se pose jamais la question du pourquoi : Pourquoi ce type de menaces n’émanent-elles QUE d’une communauté et pas les autres ? Pourquoi un patron d’établissement de nuit en vient à refouler certains clients et pas d’autres ? Pourquoi les gens normaux, musulmans dits modérés inclus, se barrent de ces zones quitte à payer un loyer non-modéré, payer pour que leurs enfants ne se retrouvent pas dans les classes de ces établissements où une partie de la jeunesse trouve normal de décapiter leur prof pour un propos ?

De là à supposer que si Anouar ne le fait pas c’est parce qu’il fait partie de cette communauté lui-même, il n’y a qu’un pas. Pour avoir écouté plusieurs de ses interventions, à titre personnel, la question est réglée.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès