• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de alanhorus

sur Thérèse Hargot, sexologue, dénonce les « dégâts gigantesques » du porno sur la sexualité des jeunes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

alanhorus alanhorus 12 février 10:59

Intéressant, elle oublie de dire que la pornographie est un signe de perversion narcissique.

https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-2012-1-page-5.htm

Avec Freud, un siècle plus tard, et une fois assumée l’absence de Dieu, la perversion, comme structure psychique, est intégrée à l’ordre du désir. Sade met en scène une discipline de la jouissance, Freud invente une science du sexe et du désir. Le premier porte à son incandescence le discours pornographique, l’autre tourne en ridicule le discours puritain. Tous deux contribuent ainsi à une désacralisation – voire à une laïcisation – de la perversion, de ses œuvres, de ses actes. Mais que devient la perversion dans un monde où elle ne défie plus ni Dieu, ni la monarchie, ni l’ordre du bien et du mal, ni même la norme ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès