• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Tchakpoum

sur Chroniques de la 3ème Guerre Mondiale - Jean Robin et Piero San Giorgio - février 2021


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Tchakpoum Tchakpoum 23 février 08:32

@Tchakpoum

Pour compléter mon premier commentaire, la « 3ème guerre mondiale » présentée par Jean Robin, est tout aussi bien commencée depuis 1945. La Mitte avait dit sa « découverte » de la guerre à mort, permanente, sans morts apparents, conduite par « l’Amérique ». C’étaient ses instants de vérité d’une belle crevure avant de crever lui-même.

Ce qui est certain, c’est que nous rentrons dans une époque des états autoritaires. L’Italie a formé son gouvernement, conduit par Mario Draghi venu de la banque centrale européenne, qui rassemble Luigi Di Maio, du mouvement anti-système 5 Etoiles, et Matteo Salvini de la Ligue du Nord, souverainiste d’extrême droite. Nos voisins qui ont brûlé les drapeaux UEpéens pendant leur confinement en sortent avec la gueule de bois. https://www.youtube.com/watch?v=_kwag-5gqW0

La dernière fois, c’est le courant autoritaire des années 30 qui a distribué différents régimes politiques en Europe. A l’époque où l’on pensait qu’une idéologie pouvait former l’Homme Nouveau et toute une société, les figures ont pris, selon les endroits, du communisme, du fascisme, du nazisme, du franquisme, des esquisses du socialisme populaire en Europe centrale.

Aujourd’hui, ces états autoritaires qui viennent ne sont pas habités par une idéologie, ni aucun messianisme. Eric Verhaeghe avait expliqué à FranceSoir que les chinois supportent leur régime autoritaire car il améliore leur niveau de vie, apporte des résultats. En otanie, les habitants voient les démocraties devenir autoritaires et les régimes dégrader leurs conditions d’existences.

Quelle que soit l’origine du virus, le crash test a montré que l’économie chinoise est solide (2% de croissance en 2019, les chinois se déplacent, bossent et vont en boite de nuit), alors que les économies otaniennes sont défaillantes, sans solution pour les habitants confinés. Il est facile d’imaginer que l’oligarchie (financière et industrielle) a fait la comparaison. Et c’est le sens du plan de « démolition contrôlée » (merci PS Giorgio pour l’expression) préparé par Karl Schwab : sauver les multinationales avec un capitalisme autoritaire. Et le pays qui sait faire ce job, c’est la Chine.

Les états profonds de l’otanie perdent leur temps à maintenir l’imperium étatsunien. Ce n’est qu’un autoritarisme de protection d’un système qui ne donne plus rien. Le leadership US n’a plus de raison d’être, il ne leur reste que le chantage financier (le dollar) et la force destructrice (les bases américaines). Les économies nationales, qui sont la raison d’être d’un Etat, ont disparu. Peut-être que l’Allemagne, régente de l’UE, a encore sa carte à jouer (un jour un mariage avec la grande Russie ?). En France, il y a 400 000 agriculteurs et 480 000 policiers&gendarmes, que peut-on bien faire avec ça ? Et pour les multinationales les petites mains et cerveaux faciles et pas chers sont disponibles partout dans le monde.

L’UE est zombifiée, les US comme un château de sable qui prend l’eau, la Chine est en pleine forme. So, what ?

J’ai presque préféré leur petite conversation, à la fin.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès