• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Pierre Régnier

sur Le grand remplacement - Renaud Camus chez Bercoff (Sud Radio)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Régnier 6 mai 16:14

Sur l’utilisation d’un mot, Bercoff se trompe. Il aimerait que Camus parle de déni plutôt que de nouveau négationnisme.

Mais c’est Camus qui a raison. Quand la négation d’une flagrante réalité est systématique, persistante, cultivée, il s’agit bien d’un négationnisme.

Même si, évidemment, la négation du remplacement de population n’est pas odieuse comme celle qui nie l’extermination des juifs par les nazis, il faut l’employer pour pouvoir affronter sérieusement la terrible régression spirituelle (la régression de l’esprit) dans le pays.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès