• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Conférençovore

sur Zemmour : il y va (tribune libre)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Conférençovore Conférençovore 12 mai 10:33

@Norman Bates
"si le Touitou a 5KF de toutous abonnés et bien placés ça suffit pour faire de cet illuminé de HP un type avec de l’influence..."

Norman, non pas toi, l’autre, en à 11 millions. Et lui, il parle directement à nos gosses. Il les formate dès le plus jeune âge. Bien sûr tout cela n’est pas une action consciente de sa part comme peut le faire le rav (rav qui nous rend service, crois-moi... ce mec joue contre son camp et je connais des juifs qui enragent de voir ce genre d’énergumènes, de même qu’il existe des musulmans lucides qui pestent à juste titre de savoir que des imams populaires peuvent expliquer "qu’écouter de la musique transforme en porcs" ). Dans le cas de Norman et les autres, c’est du léger, par petites touches, mais c’est du très massif. Certes, c’est un business pour eux, et pas grand chose de plus mais ça inffuse. Le rav, lui, n’est connu que de qq orthodoxes qui le suivent et de la "d’ici-danse" qui scrute ses sorties de piste. 

".virer des criminels étrangers, oui mais tous...une application à la carte, ciblée, n’a aucun sens..."

Ah mais je n’ai jamais parler de cibler qui que ce soit moi. "Etranger" signifie non-Français (donc un Australien, Russe, Albanais, Algérien, Israélien, etc). De même que supprimer la nationalité française à certains binats criminels comme le propose NDA s’appliquerait à tous sans exception. De même que supprimer le droit du sol comme il le propose également s’appliquerait à tous. Il n’a jamais été question de "cibler" qui que ce soit. Ca c’est que laissent entendre nos ennemis et leurs idiots utiles, ce qui fait bcp de monde malheureusement... Un peu moins ces dernières années ceci dit, face à certaines réalités qu’il devient impossible de nier et aussi parce que, au risque d’être immodeste, il est évident que... nous avons raison. D’ailleurs je ne te cache pas que c’est avec délectation que j’observe la réaction d’un mecqu’allah totalement en panique face au constat que nos idées (qui sont assez simples finalement et sur lesquelles nous devrions logiquement tous nous entendre), percent enfin après des années des décennies de diabolisation. C’est anecdotique car l’objectif finalement est lui aussi simple (ramener un peu de paix civile, de justice, de lien, de capital social dans une société en voie d’éclatement) mais malgré les tentatives de caricatures, nous sommes en train de gagner la bataille des idées. Personne (et surtout pas nous, autochtones des classes populaires, moy ou sup) n’a intérêt à un conflit. Personne n’a intérêt aussi à continuer de supporter un Etat hostile qui nous contrôle et prive de nos libertés (dont celle de nous défendre, liberté dont peu de gens parlent mais qui est pourtant la première de toutes). Voilà aussi pourquoi il est absurde de penser que nous cèderions à une sorte d’injonction à la guerre des civilisations en se focalisant "sur un ennemi intérieur fantasmé" comme dit l’autre buse d’islamo-collabo déjà nommé et dont l’unique intérêt est que rien ne bouge. 

"Tu as raison sur cet "inconscient collectif d’humaniste"...mais...d’où qu’il vient.. ? qui l’a inoculé dans notre inconscient.. ? dans quel but.. ? ...si ce n’est pour annihiler certains réflexes de révolte dont "ils" pourraient être la cible..."

C’est une vaste question mais contrairement à ce que tu penses, non, pas de là où tu penses. Il vient initialement de l’universalisme français, fruit principalement du christianisme mais aussi d’une tradition philosophique et d’un besoin de s’en affranchir puis d’idéaux humanistes qui sont, entre autres, sortis des loges au 18ième et de ce que l’on nomme souvent abusivement le judéo-christianisme. L’histoire des idées est complexe. En réécrire l’histoire en se focalisant sur certains acteurs récents (et on pense aux mêmes qui, il est vrai, sont souvent d’une même obédience) conduit souvent à des erreurs d’analyses. L’humanisme, à la base, est une idée noble (le communisme aussi) mais elle est devenue toxique à partir du moment où nous avons postulé qu’elle était universellement admise, qu’elle allait de soi partout alors qu’elle est, en réalité, et encore aujourd’hui, une exception. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès