• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de sls0

sur Inondations, incendies, pourquoi ? un homme et bucheron vivant au contact de la nature nous avertit


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sls0 sls0 18 août 16:01

Ca fait plus d’un siècle que l’on emploie les formules d’Albert Caquot un des plus grands ingénieurs français.

Ca fait plus d’un siècle que l’on sait modéliser le ruissellement et l’assainissement.

C’est en connaissance de cause que l’on bétonne et que l’on fait une agriculture à risque.

Bien sûr c’est la faute de l’autre, si son entrée de garage et en dalles végétalisées on peut se permettre de le dire car son coefficient de ruisellement est de 0,6 à comparer au 0,95 du béton ou de l’asphalte.

Le coefficient de ruissellement ou Cr c’est le rapport entre l’eau qui s’écoule et l’eau tombée.

Le 0,4 de différence c’est l’eau qui s’est infiltrée.

Le coefficient d’infiltration c’est le nombre de mm d’eau qui s’infiltre par heure. Là on peut parler de culture. La pluie qui tombe a une énergie, si elle tombe sur des végétaux, cette énergie est dissipée. Si elle tombe sur de la terre nue, il y a le la batance, l’énergie des gouttes désagrège les mottes et disperse les grains de terre qui se transforment en une couche étanche. Le coefficient d’infiltration passe de 60 à 1mm/h. C’est la culture du maïs et de la betterave qui sont les cultures à risques.

Ensuite il y a la vitesse d’écoulement, l’état de surface, la pente, la distance de parcours influent sur la vitesse. Qui dit vitesse dit érosion est arrivée massive de l’eau. Là ça à voir avec le remembrement qui à fait du dégât et la culture intensive. Un sol alimenté avec des engrais perd ses matières organiques qui sont un paramètre important pour l’infiltation.

Ben voilà, tout ça on connait depuis plus d’un siècle et on en tient pas compte. 

De mémoire, avec l’urbanisation, la région de Tunis est passée de 14% à 75% de bâti en 50 ans, on comprend que les orages font plus de dégâts que par le passé.

Contrairement à ce que dit le monsieur dans la vidéo, le changement climatique intervient, des pluies plus denses saturent en eau les sols et il n’y a plus d’infiltrations.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès