• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de TchakTchak

sur Révolte des agriculteurs aux Pays-Bas


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

TchakTchak 8 juillet 07:59

Oui, c’est un vrai Macronito, ce Mark Rutte. On retrouve le même mode d’emploi : débrider la mauvaise flicaille du pays, pour terroriser les manifestants et généraliser l’ensauvagement et faire savoir aux habitants qu’ils ne sont pas capables de se gouverner par eux-mêmes.

 

Je ne résiste pas au souvenir… : https://twitter.com/CuendetV/status/1485565637661540353

 

il est à peu près clair que des chefs d’Etats se disputent la place de premier de classe à l’avancement du programme du WEF : Macron, Justin Trudeau, Mark Rutte, Olaf Sholtz (qui n’est pas du tout du même bois que Merkel), Jacinda Adern, Malcom Turnbull, Mario Draghi, Pustula Von der Pfizer. Boris johnson joue sur plusieurs tableaux (Commonwealth oblige), toute façon il est en train de partir. Ne pas oublier le petit chéri, Zelensky, qui a déjà planifié la reconstruction de l’Ukraine à 750 milliards de dollars, sous les applaudissements des pays de l’UE qui attendent ses instructions pour signer leurs chèques. Depuis le covid, les pays les plus riches de l’UE débloquent le plus de dettes possibles, sans doute pour accélérer des faillites profondes d’Etats de type grecque. Avec en plus la pénurie énergétique que les gouvernements ont décidée. Viendra alors le moment où ces chefs d’Etat s’organiseront avec l’oligarchie, pour leur refiler tous les actifs au motif de devoir renflouer les dettes et sauver les pays, comme les hôpitaux publics, en France, en cours de démolition volontaire. On passerait alors à la monnaie numérique, puisque l’oligarchie disposerait alors des actifs pour la garantir et ce serait bon, complètement verrouillé.

 

Reste à voir qui aura ce gouvernement mondial : Washington reprend du poil de la bête et resserre encore la main de fer sur l’UE avec la guerre. La ratification en cours de l’adhésion de la Suède et de la Finlande, avec l’Ukraine, de fait, ou ce qu’il en restera : ce sont des belles prises. Sans compter la guerre d’influence dans le Pacifique, avec la crise attisée après l’accord de sécurité et coopération entre les iles Salomon et la Chine. L’Australie et la Nouvelle Zélande agissent en tête de pont du Commonwealth, et bien sûr, le grand frère Washingtonien est tout content de venir aider avec ses gros bras. Macron est aussi à la rescousse pour appeler à la défense des zones maritimes des territoires français.

L’oligarchie, elle, avec sa logique apatride, aurait au contraire besoin de coopérer avec la Chine, d’autant plus qu’un équivalent du crédit social chinois est son but.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès