• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Quand les dominants font leur cinéma

Quand les dominants font leur cinéma

 La terrifiante histoire d'une bourgeoisie décérébrée

Inspiré d'une histoire vraie.

Tags : Politique Cinéma Prospective et futur Loisirs Polémique




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Le Glaude Le Glaude 24 janvier 17:52

    .
    .

    Le FAUX-écologiste Léonardo Di Caprio prit la main dans le sac à mensonges !

    .
    .

    Le célèbre ambassadeur du changement climatique Leonardo Di Caprio accusé d’être un “éco-hypocrite” alors qu’il passe ses vacances sur un yacht au réservoir de carburant de 523 000 litres !

    .
    .

    Leonardo DiCaprio est accusé d’être un “éco-hypocrite” alors qu’il passe ses vacances sur un yacht de 110 millions de livres sterling.

    .

    Le célèbre ambassadeur du changement climatique Leonardo DiCaprio a été accusé d’hypocrisie après avoir été photographié en train de se détendre sur un super yacht pendant ses vacances à Saint-Barthélemy.

    .

    Le Vava II dispose de six bureaux, avec un héliport sur le plus haut, et coûte la somme faramineuse de 250 000 £ pour remplir ses réservoirs de carburant.

    .

    Aux côtés de sa petite amie de 24 ans, Camila Morrone, Leonardo, 47 ans, passe ses vacances près de l’île de Saint-Barthélemy, le “terrain de jeu des milliardaires”, dans les Caraïbes, depuis le réveillon du Nouvel An.

    .

    Le couple a été vu ensemble sur le superyacht Vava II – le plus grand yacht fabriqué en Grande-Bretagne – avec des amis, l’énorme yacht étant la propriété du milliardaire pharmaceutique suisse Ernesto Bertarelli, 46 ans.

    .

    Le fabricant du yacht a déclaré qu’il pouvait accueillir 30 membres d’équipage et 22 invités et que, rempli de 523 000 litres de carburant, il pouvait parcourir plus de 5 000 miles nautiques.

    .

    On estime que le superyacht produit 238 kg de dioxyde de carbone par mille, soit la même quantité qu’une voiture britannique moyenne émettrait sur une période de deux mois.

    .
    .
    https://www.fdesouche.com/2022/01/10/lacteur-leonardo-dicaprio-accuse-detre-un-eco-hypocrite-alors-quil-passe-ses-vacances-sur-un-yacht-qualifie-dirrespectueux-de-lenvironnement/

    .
     ;


    • 1 vote
      Samson Samson 24 janvier 23:35

      Belle démystification et très belle mise en perspective des rapports des classes issues de la mondialisation !

      Chapeau bas ! smiley


      • 1 vote
        Toutatis 25 janvier 07:48

        Je n’ai pas vu ce film. Mais j’ai lu une autre critique, de Dmitry Orlov

        https://lesakerfrancophone.fr/deni-cosmique-il-ny-a-personne

        Ceux qui ont vu le film pourront me dire laquelle est la plus pertinente.


        • vote
          Samson Samson 25 janvier 22:29

          @Toutatis
          Une interprétation n’exclut pas l’autre, et les deux m’apparaissent, chacune suivant sa propre perspective, pertinentes.

          Et si certains associent la comète à la catastrophe climatique dont les médias devraient très bientôt soit dès la fin "officielle" de la pandémie nous rebattre les oreilles, on peut tout aussi bien l’associer à certains aspects de l’actuelle "pandémie", ou tout au moins de sa gestion.

          L’absence de "happy end", pourtant de rigueur pour toute production hollywoodienne qui se respecte, en dit en tout cas très long sur l’actuel état d’esprit de nos "élites", et par là sur l’état avancé d’effondrement de l’Occident et de sa Pensée Unique !

          Impressionnant de s’aviser de la vitesse à laquelle, en seulement un peu plus de 40 ans, l’idéologie néo-libérale a réussi à à peu près tout détruire de ce qui constituait la modernité : vrai que l’émergence il y a 20 ans d’internet, puis de ses réseaux sociaux et des objets connectés (smartphones, ...) a exponentiellement amplifié le mouvement et ajouté à la confusion des esprits contemporains !


        • 1 vote
          Darthmousse Darthmousse 25 janvier 12:28

          Don’t look up. Ainsi les médias nous disent que c’est une analogie du réchauffement climatique.

          Pourquoi pas. Mais seulement ?

          Ne peut-on pas y voir une analogie de la crise sanitaire ? Ou bien on ne regarde pas de ce côté...

          "Don’t look up", le film qui dénonce ce qu’on fait pour ne pas regarder, serait si facile à trouver l’analogie de ce dont on détourne le regard avec malice.

          Et les médias qui précieusement œuvrent dans le film à ne pas voir, nous disent ce qu’ils faut y voir après avoir vu le film. Euh...

          Le Covid : La gestion de la crise sanitaire, son usage du big data pour pondre des chiffres, la censure des objecteurs vaccinaux. Les médécins de plateaux télé...

          Subtilité d’inversion de lecture du film : Des paranoiaques hypocondriaques nous aont annoncé une apocalypse qui n’a jamais existée.


          • vote
            simplesanstete 25 janvier 17:39

            Ah Hollywood .....le cinéma juif tout court comme dit Dieudonné , sac de noeuds garanti.....sa meilleur synthése, sacré ventose retourne à tes révisions.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès