• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > 1940 : L’invasion de la France : ce que l’école ne vous dit pas
#47 des Tendances

1940 : L’invasion de la France : ce que l’école ne vous dit pas

Cette vidéo explique en détail l’invasion de la France, les stratégies utilisées et des raisons de la défaite française de 1940.

Tags : France Armée Allemagne Histoire Guerre Armes




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • vote
    mat-hac mat-hac 29 juin 18:19

    Quand j’ai vu le film avec un soldat italien pris pour un crétin en Grèce pendant la deuxième guerre, je me suis dit qu’on nous avait menti.

    Effectivement les italiens furent vaincus par le Français dans les Alpes.

    Saleté de Churchill !


    • 1 vote
      rita rita 30 juin 08:21

      La défaite Française due aux incompétences des dirigeants, le colonel De Gaulle depuis des années avait donné aux politiciens une demande pour former l’armée aux blindés, jamais écouté et les blindés allemands ont utiliser la tactique de De Gaulle pour envahir la France, une réussite complète !

      Sont toujours aussi con nos dirigeants ça c’est une constante !


      • 1 vote
        Et Hop ! 1er juillet 11:26

        @rita

        Ce qui a fait l’efficacité des divisions blindées allemandes, c’était l’appuis tactique de l’aviation et les communications radios très autonomes.

        Il n’était question ni de l’un ni de l’autre dans le livre de De Gaulle qui, comme son titre l’indique, préconnisait surtout la fin de la conscription pour revenir à une armée d’engagés qui aurait été 10 x plus petite.

        Dans la seconde édition de son livre faite à Alger en 1943, De Gaulle a remanié son texte et rajouté qu’il fallait utiliser l’aviation.

        De Gaulle n’a jamais été fichu de remporter une simple bataille contre l’Armée allemande, en 1916 il s’est rendu et il a terminé sa guerre comme prisonnier, en 1940 il s’est replié à Montcornet avec de lourdes pertes et sans arrêter la progresion allemande.


      • 4 votes
        Joe Chip Joe Chip 30 juin 15:00

        La principale raison de la défaite française en 40, c’est le suivisme-attentisme des élites politiques françaises de l’entre-deux-guerres qui n’osent plus bouger le petit doigt sans s’enquérir de l’opinion des alliés britanniques et américains. Toute décision difficile à prendre est mesurée à cette aune : "Comment vont réagir les Anglais ?" "Seront-nous soutenus par les Américains", etc. Les attaques spéculatives contre le franc durant les années 20 et la peur de l’inflation tétanisent nos dirigeants. L’armée française accuse du retard dans la mécanisation car elle est tributaire des importations de pétrole presque intégralement contrôlées par l’Empire Britannique. Les Allemands avaient pu contourner la difficulté en développant l’essence synthétique à partir de la transformation de la houille, les Français sont contraints de tenir compte du bon vouloir des alliés anglais qui ont été convaincus par Keynes que l’Allemagne avait été trop désavantagée par le traité de Versailles au profit de la France. Ces mêmes Anglais qui s’opposeront presque jusqu’au bout aux initiatives de rapprochement avec l’URSS.

        Tout cela permet de comprendre l’attitude intransigeante de De Gaulle qui fera du rétablissement de l’indépendance française une idée fixe : non pour la gloriole ou par "antiaméricanisme", mais parce qu’il avait été très bien placé pour voir à quels point les alliés se moquaient des intérêts français (à l’exception de Churchill qui était francophile).


        • vote
          Buk100 30 juin 16:16

          @Joe Chip

          "L’armée française accuse du retard dans la mécanisation car elle est tributaire des importations de pétrole presque intégralement contrôlées par l’Empire Britannique." 

          C’est ptêt à nuancer : je lis que de 1930 à 1938, le pétrole importé en Europe occidentale (60 % étaient destinés à la G-B et à la France) provenait de :

          -25 % : USA (compagnies US)
          -25 %: Amérique latine, principalement le Mexique (idem)
          -15 % : URSS
          -15 % : Roumanie (apparemment,Compagnie françaises des Pétroles, futur Total ; à vérifier)
          -15% : Asie : principalement Iran (BP) et Indonésie (Shell, Pays-Bas)

          (Source Histoire, économie et société, 1992, 11ᵉ année, n°3. Stratégies industrielles sous l’occupation)

          Le retard dans la mécanisation s’explique aussi en partie par la stratégie défensive établie dès les années 20 par Pétain, Gamelin, Daladier, Weygand, etc,... On a ptêt plus investi dans le béton armé et les tourelles à canon que dans la mécanisation ?


        • vote
          Joe Chip Joe Chip 30 juin 17:45

          @Buk100

          Relisez ce que j’ai écrit, je ne parle pas des sources de production, mais des importations qui passaient à 90% par des points d’accès contrôlés de facto par la marine anglaise... or, les réserves de l’armée française à l’époque devaient être de deux ou trois mois maximum, impossible donc d’envisager une guerre longue contre l’Allemagne sans le soutien de l’Angleterre, raison pour laquelle les Allemands ont développé l’essence synthétique afin de sécuriser leur approvisionnement. 

          Précision une "source" n’est pas des chiffres que vous allez trouver au hasard d’une recherche sur google et ça ne sert à rien sans citer les références (page, adresse...) où l’on peut trouver ces chiffres.


        • vote
          Et Hop ! 1er juillet 11:13

          @Joe Chip : La principale raison de la défaite française en 40, c’est le suivisme-attentisme des élites politiques françaises de l’entre-deux-guerres qui n’osent plus bouger le petit doigt sans s’enquérir de l’opinion des alliés britanniques et américains. Toute décision difficile à prendre est mesurée à cette aune : "Comment vont réagir les Anglais ?"

          Le gouvernement français a accepté de se joindre à la déclaration de guerre de l’Angleterre contre l’Allemagne après vote du Parlement, sans obtenir de vote du Parlement français comme l’exige la Constitution de la IIIe République, parce qu’il savait qu’une majorité écrasante voterait contre et que 90 % des Français étaient farouchement opposé à une guerre contre l’Allemagne.

          Ce refus de la guerre était justifié :
          1°) En 1938, on n’était seulement 20 ans après la fin de la guerre de 14 qui avait tué 64 % des garçons de 18 à 28 ans, toutes les familles françaises étaient pleines d’orphelins, de veuves, et de soldats gravement mutilés : gazés, amputés, aveugle, gueules cassées, fous...
          2°) Traverser l’Allemagne pour secourir la Pologne attaquée en même temps par l’URSS et par l’Allemagne était complètement impossible.

          La déclaration de guerre par le gouvernement a été un crime contre la Constitution, un coup d’État militaire, à partir de ce moment le gouvernement devenait illégal.

          En 1939, l’armée de terre anglaise était beaucoup beaucoup plus petite et moins bien équipée que l’armée française, elle a trahi l’Alliance en 1940 en prenant la fuite pour rembarquer à Dunquerke après accord secret avec Hitler, elle a trahi à nouveau en attaquant notre marine à Pearl Harbour et en attaquant nos colonies au Liban et en Afrique noire.
          Le débarquement américain en Afrique du nord a été préparé par les USA en relation avec le gouvernement de Vichy.


        • vote
          Et Hop ! 1er juillet 11:16

          Edit : en attaquant notre marine à Mers El Kebir (qui était pire que Pearl Harbour)


        • vote
          Buk100 1er juillet 11:22

          @Joe Chip

          Juste ! Bon, pour une fois que quelqu’un cite des sources hors vidéos, on va tenter de faire ça bien. smiley Page 216 https://books.google.be/books?id=AFtUFnaVvnEC&pg=PA216&lpg=PA216&dq=urss+annees+30+exportation+petrole+ver+la+france&source=bl&ots=PqHmVqhgCh&sig=ACfU3U2Pm4qSbP4YysiMjTIr6RjjLmsWAg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjFj7HC2avqAhUQnhQKHZJWBr8Q6AEwAnoECAgQAQ#v=onepage&q=urss%20annees%2030%20exportation%20petrole%20ver%20la%20france&f=false

          Quels points de passage contrôlaient les Britanniques ? Le canal de Suez, certainement (pétrole arabe, indonésien et iranien). Concernant les autres sources d’approvisionnement, j’imagine mal les Britanniques bloquer le pétrole russe à Gibraltar ou le pétrole d’Am. du Nord dans l’Atlantique. (je me trompe peut-être)

          Les Allemands avaient les mêmes soucis d’approvisionnement dans les années 30. Ce qui ne les a pas empêchés de mécaniser leur armée. Et ce qui les a incités dès 39 à passer à l’offensive, par des attaques courtes et fulgurantes, pour se fournir en pétrole.

          Bref, je voulais dire que la mécanisation a certainement joué un grand rôle dans la défaite de 40, mais que le déficit français en la matière n’est peut-être pas dû principalement à l’approvisionnement en pétrole. La doctrine militaire a joué un grand rôle dans ce domaine : quel intérêt y a t-il à mécaniser si on envisage contre toute évidence une guerre de position défensive ?


        • vote
          Joe Chip Joe Chip 1er juillet 13:05

          @Buk100

          Non mais moi je veux bien argumenter pour le plaisir d’argumenter mais plus de la moitié des approvisionnements en pétrole passaient à l’époque par le canal de suez. L’idée selon laquelle la France aurait pu compenser durant les années 30 et 40 en important du pétrole russe (soviétique) et américain (même problème ici qu’avec l’Angleterre) est tout simplement absurde, ça ne marche pas comme ça. Les transactions pétrolières à l’époque étaient libellées en livre sterling et en dollar et la CPF avait un tonnage relativement faible par rapport aux flottes pétrolières britanniques et américaines dominant le marché (le document donne les tonnages). Cette société alors essentiellement privée était en réalité corsetée par les majors anglo-saxons :

          https://books.google.fr/books?id=XIxYDwAAQBAJ&pg=PT150&lpg=PT150&dq=CPF+COMPAGNIE+PÉTROLIÈRE+FRANCAISE&source=bl&ots=stSKD7byVC&sig=ACfU3U20nyJ1f5X_JqdEvoRa9SG6Od8O6Q&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiTls3k8KvqAhWT3YUKHVcYDvQQ6AEwAHoECAkQAQ#v=onepage&q=CPF%20COMPAGNIE%20PÉTROLIÈRE%20FRANCAISE&f=false

          Quand on dit "bloquer" ou contrôler des accès, il ne faut pas évidemment pas imaginer la Royal Navy en train de bloquer des ports, c’est un jeu de rapport de force entre Etats où certains Etats subissent des contraintes qui sont imposées par des Etats plus dominateurs, comme on le voit aujourd’hui avec les USA qui parviennent à interdire certains marchés à des sociétés européens en exerçant des menaces juridiques et en faisant payer des amendes colossales sous peine de ne plus pouvoir accéder au marché américain. 
          De toute façon, la mécanisation de l’armée n’était pas inexistante, loin de là, elle était simplement insuffisante dans certains secteurs (aviation et soutien infanterie). A l’inverse les historiens ont montré que la "supériorité mécanique écrasante" de l’armée allemande est un mythe partiel au même titre que celui de l’infériorité de l’armée française en 40. Les chars français par exemple étaient techniquement supérieurs aux chars allemands plus rustiques, mais mal utilisés et approvisionnés. Idem sur le rôle joué par la supposée "doctrine défensive" et "l’incompétence des militaires" que les historiens tendent aujourd’hui à relativiser. 
          La ligne Maginot a rempli son office, les Allemands ont dû la contourner. Du reste, si la France privilégie la défense, c’est parce que les Américains ont unilatéralement 
          rompu et sans contrepartie la garantie d’intervention en cas d’attaque de l’Allemagne que la France avait obtenu pour compenser sa renonciation à la création d’un Etat tampon en Rhénanie. Compte tenu des destructions infligées durant la première guerre mondiale, il fallait donc bien envisager la sanctuarisation du territoire, d’autant plus qu’à cette période la France avait renoncé à la guerre offensive contre l’Allemagne, encore une fois sous la pression politique des alliés. Quant au pétrole, je n’ai jamais dit que les problèmes d’approvisionnement expliquaient schématiquement la défaite, c’est plutôt une conséquence de la modification des rapports de force entre "alliés" et du fait que l’Angleterre, durant les années 20 et les années 30, a objectivement souhaité le renforcement de l’Allemagne au détriment de la France. Seul Churchill, totalement isolé, dénonçait le caractère funeste de cette politique. 
           
          Comme l’historien Jean Lopez l’a montré, tout ces éléments principalement issus de la propagande allemande (mythe de la blitzkrieg) et repris par Vichy, ont servi à alimenter une thèse, celle de l’inéluctabilité de la défaite en 1940. Les conditions matérielles (notamment démographiques) ne jouaient clairement pas en faveur de la France. Mais ni la doctrine défensive ni la supériorité militaire allemande ne peuvent expliquer cette défaite, dont les causes profondes sont politiques et notamment liées aux relations de la France avec ses alliés et à la politique des concessions unilatérales qui a prévalu entre le milieu des années 20 et jusqu’à la fin des années 30. En renonçant sans contrepartie à toutes les clauses de protection prévues par le traité de Versailles, la France s’est progressivement rendue vulnérable. Le retard relatif pris ensuite dans le réarmement et la mécanisation ont accentué cette vulnérabilité mais n’en sont pas la cause directe. C’est l’analyse que De Gaulle faisait et cela explique le leitmotiv quasi obsessionnel de sa politique d’indépendance de la France, quitte à aller parfois jusqu’à la rupture avec ses alliés.

          Des décisions politiques audacieuses et énergique prises au début des années 30, et probablement encore en 1935/36, auraient sans doute pu neutraliser l’Allemagne dans sa politique expansionniste. A partir de 1938, il est déjà trop tard. Ce n’est vraiment qu’au début de l’année 39 que les Anglais acceptent enfin de reconnaître qu’Hitler et l’Allemagne nazie sont la menace principale, mais à ce stade, la France n’a pratiquement plus de marge de manoeuvre.


        • vote
          pegase pegase 1er juillet 15:52

          @Joe Chip
          -
          Mon père impute la défaite française au manque d’équipement radio des chars, on en était toujours au drapeau pour communiquer, alors que l’armée allemande disposait d’équipement radio ...

          C’est vrais qu’un char sans radio smiley


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juillet 16:01

          @pegase
          "C’est vrais qu’un char sans radio"

          Put... ! Ils devaient se faire chier, les Français, à partir faire la guerre sans même pouvoir écouter "Rires et chansons". Et puis quand il s’agit de passer à l’action, un peu de musique entraînante est toujours bienvenue ! 
          https://www.youtube.com/watch?v=nZ_zNUmr8fM


        • vote
          pegase pegase 1er juillet 16:41

          @Qaspard Delanuit
          -
          Très drôle ...

          Imaginez la scène "fais gaffe, là sur ta gauche il y a un Tigre qui va te faire la peau" à traduire avec des gesticulations drapeau à la main ...

          et le nazi SS les yeux injectés de sang dans son char "Französisch links, Ampel !" bien à l’abri dans son char, le micro à la main ...

          Un peu facile non ?


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juillet 16:47

          @pegase

          Ouais, si les Allemands n’étaient pas des tricheurs, ils auraient refusé d’utiliser leur radio, pour que les batailles soient équitables et que les meilleurs gagnent. Mais au lieu de ça, non, ils ont mesquinement profité de l’avantage. C’est petit, tout ça. A leur place j’aurais honte. 


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er juillet 16:50

          @pegase

          "Imaginez la scène "fais gaffe, là sur ta gauche il y a un Tigre qui va te faire la peau" à traduire avec des gesticulations drapeau à la main ..."

          J’imagine. Et ça devait être encore plus compliqué de raconter la fin du téléfilm de France 3 de la veille avec des petits drapeaux. 

        • vote
          pegase pegase 2 juillet 16:48

          @Qaspard Delanuit
          -
          là il y a quelques scènes bien réalistes inédites dans l’histoire du cinéma, même si dans l’ensemble ce film est encore loin de la réalité ...

          https://wwv.films-en-streaming.org/films/fury


        • vote
          pegase pegase 2 juillet 18:37

          @Qaspard Delanuit
          -
          D’ailleurs il n’y avait encore pas de Tigres en 40 ...
          https://www.youtube.com/watch?v=Csv1wXOr5tY


        • vote
          alanhorus alanhorus 30 juin 15:58

          Vraiment ? Et vous croyez ça ? Vous pensez que ces chars allemands ont traversé la Belgique, contournant par le nord la ligne Maginot, franchissant collines et rivières et le tout en moins de cinq jours ?

          https://bistrobarblog.blogspot.com/2019/10/la-bataille-de-france-selon-miles.html

          https://bistrobarblog.blogspot.com/2019/10/la-bataille-de-france-selon-miles_15.html

          https://bistrobarblog.blogspot.com/2019/10/la-bataille-de-france-selon-miles_16.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès