• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > C. G. JUNG et la puissance des rêves
#69 des Tendances

C. G. JUNG et la puissance des rêves

Fondateur de la psychologie analytique, C.G. Jung consacra sa vie à l'exploration du psychisme humain. En redécouvrant la puissance des mythes et des symboles, il révéla les besoins profonds de l’âme humaine. Dépassant les époques et les frontières, son œuvre met en évidence la dimension universelle de l’homme que chacun peut éveiller à travers une quête intérieure.

Le rêve est pour Jung la "voie royale" menant à l'inconscient. Jung professe le plus grand respect à l'égard du songe et de son message. Ils révèlent notre identité profonde tout en s'exprimant dans un langage symbolique qui nous déroute parfois mais possède sa propre logique. Comprendre la signification des rêves, c'est mieux se connaitre et découvrir des aspects cachés de soi-même.

Tags : Philosophie Egypte Grèce Psychologie




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    christophe nicolas christophe nicolas 4 juin 21:07

    "La puissance des rêves"... 

    Le titre me fait penser au mouvement perpétuel...

    https://www.youtube.com/watch?v=2JvwBPPcR8k

    https://www.besslerwheel.com/ideas.html

    Mouvement perpétuel dont l’initiateur inventeur Johann Bessler disait

    Selon lui, le mécanisme principal de sa roue est basé sur des poids, qui doivent être bien placés pour ne jamais obtenir un équilibre, ce qui permet le mouvement continu de la roue. Les observations et actes notariés de l’époque rapportent qu’aucune source d’énergie extérieure n’a été décelée. Avant, pendant et après les démonstrations de la roue de Bessler, toutes les salles ont été contrôlées. Aucun contact de la roue avec une source d’énergie extérieure n’a été constaté. Les professeurs de mathématique et physique participant à la démonstration, notamment M. s’ Gravesande, ont apposé leurs signatures sur les documents.

    Et dont les casques à pointe de la science disent dans la foulée :

    Aujourd’hui, on sait que le fonctionnement de la roue de Bessler serait en totale contradiction avec les lois de la physique et violerait le principe de conservation de l’énergie. Plus généralement, le concept sur lequel s’appuie la roue, le « déséquilibre permanent », est en contradiction avec la définition même d’équilibre. En physique, un point d’équilibre stable est un point d’énergie minimum — un dispositif cyclique en admet nécessairement au moins un.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Bessler

    Remarquez que la démarche de wikipédia est psychologiquement instable car critiquer ce qu’on admet comme une observation est tout sauf de la science. Si Wikipédia veut planter Johann Bessler, alors il lui faut affirmer que toute l’histoire est une invention à base de faux témoignages ce qu’ils ne font pas.... :)

    On en conclut donc qu’un casque à pointe est un puissant inventivement impuissant... :)

     




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès