• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Eloge littéraire d’Anders Breivik : Faut-il bannir Richard Millet (...)

Eloge littéraire d’Anders Breivik : Faut-il bannir Richard Millet ?

L’écrivain Richard Millet publie Eloge littéraire d’Anders Breivik, le tueur d’Utoya... et subit les foudres de l’intelligentsia, comme Robert Ménard avant lui, avec son petit opuscule Vive Le Pen. Dans les deux cas, personne ou presque n’a lu l’ouvrage, mais c’est le titre qui choque et vaut à l’écrivain un début de lynchage. On réclame son exclusion de la maison Gallimard.

 

Richard Millet est reconnu comme l’un des plus grands écrivains français actuels, il est éditeur de renom, et face à des journalistes de i>Télé (qui ne sont pas sans rappeler la parodie de Yann et Ophélie sur Télé Bien), le décalage est flagrant entre un penseur solitaire qui essaie de dire quelque chose de difficile, et deux inquisiteurs, qui ne cessent de rappeler leur grande bonté à lui DONNER LA PAROLE, et dont la fonction de pensée a été remplacée par celle de l’indignation. L’indignation permanente, ou le meilleur moyen jamais inventé pour conformer les esprits.

 

Richard Millet condamne évidemment la tuerie d’Oslo, qualifie Breivik de monstrueux et de peu intéressant, mais se dit fasciné par l’acte, maléfique et parfait, qu’il a exécuté, de la même manière qu’on pouvait trouver une beauté noire dans la destruction des Twin Towers le 11 septembre 2001. Ce qu’il a à dire est peut-être dérangeant, et alors ? Va-t-on demain ne laisser la parole qu’à Winnie l’ourson, Maya l’abeille, Dora l’exploratrice, Mimi Cracra, et, bien sûr, les Bisounours ? Millet s’étonne du changement de population dans le métro parisien... Faut-il le brûler vif pour cela ?

 

Dans la famille des Indignés permanents, je demande : Tahar Ben Jelloun, au micro de la merveilleuse Pascale Clark...

 

... et Laure Adler.

 

C’est ce qu’on appelle le totalitarisme des bons sentiments. Avec des bons sentiments, on ne pense pas, on acquiesce - à tout.

Tags : Livres - Littérature Scandale Attentats Racisme Liberté d’expression




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • 19 votes
    DIVA DIVA 31 août 2012 02:10

    video 1 : Un idiot bête interrogé par des imbéciles définitifs !
    video 2 : Assurément un nouveau sacre de l’absence totale de liberté d’expression en France !
    vidéo 3 : Laure Adler qui en appelle à un potentiel esprit gestapiste de Gallimard pour évincer l’idiot bête ... tironzan, tironzan ... !


    • 15 votes
      franck2012* 31 août 2012 08:57

      Bonjour le niveau des débats littéraire dans ce pays !

      .
      Breivik un malade mental défendu par un kamikase de l’édition devant la critique du nouveau Reich millénaire sioniste !
      .
       Elle commence bien la rentrée ... smiley ...


    • 11 votes
      samagora95 samagora95 31 août 2012 09:12

      Non pas  malade mental mais terroriste responsable de ses actes ! SVP


    • 8 votes
      Christian Navis Christian Navis 31 août 2012 14:15

      La première chose à garder à l’esprit est que Millet est un membre influent de la prétendue intelligentzia à la française, faiseur et défaiseur de réputations et de gros tirages.
      Il n’est donc pas invraisemblable que sa démarche s’inscrive dans une pure provocation d’esthète.
      Une pratique qu’il n’a pas inventée, pour attirer l’attention et vendre sa soupe en choquant les bien-pensants panurgiques.

      Mais au delà, on peut quand même s’interroger sur le fond de sa pensée.
      Une provoc’ aussi superficielle et/ou cynique qu’elle paraisse est rarement tout à fait innocente ni sans arrière-pensées.

      Et ce pourrait être alors un évènement culturel marquant si, par ce biais, un bobo profitait de son impact médiatique pour faire comprendre aux Zélites que le viol de l’Europe, le bâillon imposé à ses peuples d’origine au nom d’un mondialo-multicultarisme fantasmatique, et le prosélytisme intrusif d’une religion importée, pourraient bien conduire à une épouvantable guerre civile. En comparaison de laquelle l’ex-Yougoslavie passerait pour une querelle de voisinage un peu brutale.
      Et dont les délires criminels de Breivik ne seraient que les prolégomènes.


    • 2 votes
      requete Riquette (xxx.xxx.xxx) 0 vote 31 août 2012 14:17

      les bien pensants qui considèrent que la provocation et l’incitation a la haine doivent avoir des limites

      rejoignent
      les partisans du choc des civilisations qui eux, 
      ne veulent pas que soit trop vite, ni trop brutalement exposé le moteur de leur idéologie
      parce qu’ils pensent qu’ils pourront la faire acceptée de façon diffuse
      l’air de rien, en parlant de tout autre chose
      Laure Adler, lorsqu’elle parle de n’importe quel sujet fait un éloge à Anders Breivik
      Mais en fait, on s’en fout.

    • vote
      gordon71 gordon71 1er septembre 2012 11:49

      l’argument essentiel et le plus consistant des Pascal Claques et autres Saints Laïques, Tahar, Adler etc.


      VRP en émotions diverses et indignations à deux balles


    • vote
      Socarate 1er septembre 2012 12:48

      Comment peut on être contre le fait de dissoudre ce genre de débile arriéré totalement lobotomisé  !

      C’est vrai que ça semble etre un Idiot nostalgique des envahissements des barbares nordiques au Vè siècle dans l’Europe romaine interrogé par deux demeurés au cerveau remplacé par un prompteur mais aux situation radicales et préoccupantes , des méthodes radicales !


    • 13 votes
      QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 04:16

      Cela n a rien a voir avec menard qui faisait l éloge d un parti politique, qui a ma connaissance n a tué personne. 


      Il y a quand des limites a la liberté d expression, l éloge d un meurtier en est une.
      Moi non plus, je n ai pas lu l ouvrage, mais le titre " Eloge littéraire d’Anders Breivik " n a rien d ironique, il cheche juste a choquer et faire parler de lui.

      On devine la pensée de l auteur qui sous entendrait que si le multiculturalisme forcé continue, inévitablement d autres accidents de ce genre auront lieu comme autant de foyers de résistance.

      Breivik et millet son en quelque sorte les pires énnemis de ce mouvement identitaire européen assimilant les critiques du multiculturalisme a des tueurs, tout comme alquaida est le pire énnemi de l islam assimilant l islam a des poseurs de bombes.



      • 12 votes
        Schweizer.ch 31 août 2012 07:46

        "...l éloge d un meurtier..."

        Gérard Millet a écrit un "Eloge littéraire d’Anders Breivik", et non pas un "Eloge humain d’Anders Breivik", mais il est trop intelligent pour n’avoir pas su, a priori, que le politiquement correct et la Pensée unique liraient "Eloge d’Anders Breivik". Et naturellement, le politiquement correct et la Pensée unique sont tombés dans ce piège grossier. Ca marche à tous les coups.

        Vous êtes en excellente - c’est vraiment une façon de parler - compagnie, Davideduardo.


      • 6 votes
        QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 09:18

        @  Schweize


        L’éloge (masculin du latin elogium, avec l’influence du grec  ???????) est un genre littéraire hérité de l’Antiquité, où il est très présent, qui consiste à vanter les mérites d’un individu ou d’une institution.

        Vous pouvez jouer sur les mots, le titre est tres clair.

        Je suis le premier a fustiger la pensée unique quand elle abuse dans la manipulation et la sophistique, mais il ne faut pas etre manichéen et une fois n est pas coutume de me rallier a l avis de ces médias.
        Cette pensée unique , qui au fond est l idéologie dominante des massmédias, peut souvent etre contre l interet de la majorité du peuple, mais peut refleter parfois ses idées.




        je condamnerais de la meme maniere une apologie de merah


        Vous qui vous etes de droite ou d extremedroite devriez d autant plus condamner ces apologies de crimes qui sont le reflet de l inversement des valeurs que l on observe dans nos sociétés : les delinquants et les criminels sont dorenavant montrés comme des héros comme dans les films hollywoodiens.

      • 3 votes
        QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 09:22

        si vous parlez de ce livre, il aurait été plus fin pour millet d utiliser un titre dans ce style, un peu moins accrocheur que "eloge...", si son seul but était seulement de parler du multiculturalisme.


      • 12 votes
        gordon71 gordon71 31 août 2012 10:29

        ce qu’il faut absolument :

         c’est faire peur jouer sur l’émotion, détourner l’attention du contenu

        et éviter l’essentiel :

        "ce qui est reproché à Richard Millet est bien plus fondamental. Ce qui est reproché à Richard Millet, c’est d’avoir osé, d’oser ouvrir le débat, ce débat tant redouté, inéluctablement biaisé, sur le multiculturalisme, la cohabitation récente entre des communautés, culturellement et religieusement, diverses et, au-delà, l’impact de ce nouvel état de fait sur les valeurs – traditionnelles ou pas - sur lesquelles est fondé le modèle dit occidental prévalant, jusque-là, en Europe et en France.

        Ce qui est reproché à Richard Millet, c’est d’exposer les remises en cause et menaces susceptibles de bouleverser un équilibre séculaire qui a façonné l’Occident dans lequel nous vivons, quelles que soient nos convictions."

        http://www.jolpress.com/article/richard-millet-eloge-litteraire-anders-breivik-livre-extrait-gallimard-multiculturalisme-raciste-immigration-scandale-812996.html


      • 5 votes
        QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 10:42

        Il n y a pas besoin de tuer 77 personnes pour ouvrir un débat , ni faire l éloge de celui qui les a tué.


      • 5 votes
        maQiavel machiavel1983 31 août 2012 11:14

        Il y a quand des limites a la liberté d expression,

        R / Dans ce cas qu’ on arrête hypocritement d’ appelle ça " liberté d’ expression" mais" intervalle d’ expression " , l’ expression au delà des dits intervalles étant interdite.

        Personnellement je suis aussi pour des intervalles mais au delà de ceux ci je n’ y met que la calomnie . Pour le reste on doit pouvoir dire ce qu’ on veut , enfin ce n’ est que mon avis.


      • 12 votes
        Schweizer.ch 31 août 2012 11:47

        "Il n y a pas besoin de tuer 77 personnes pour ouvrir un débat..."

        Vous-même, vous l’avez vu s’ouvrir où, le débat sur l’immigrations alterculturelle, sur le multiculturalisme et sur la tiers mondisation de l’Europe occidentale ?

        Alors, peut-être était-il indispensable de faire l’"Eloge littéraire de Breivik" pour que beaucoup de gens commencent à comprendre qu’il y a un problème, et que ce n’est pas en glapissant "Raciste ! Raciste !" qu’on répondra aux gens qui en viennent de plus en plus à considérer l’invasion migratoire comme un viol, pour reprendre le mot de Victor Hugo.


      • 3 votes
        jakback jakback 31 août 2012 13:53

        Les ouvrages ou les propos faisant les louanges de Florence Rey, d’Action Direct, Goldman pierre, Brigades Rouges, bref tout ce que la gauche et les communistes ont encensés, ne gêne personne dans les médias, liseron de la démocratie.


      • vote
        QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 20:32

        Dans ce cas qu’ on arrête hypocritement d’ appelle ça " liberté d’ expression" mais" intervalle d’ expression " , l’ expression au delà des dits intervalles étant interdite.


        Oui notre liberté d expression est comprise dans un intervalle régis par la morale, les coutumes et les lois naturelles ou républicaines, tout comme notre liberté de mouvement est comprise dans l intervalle spacial qu est la planete terre.
        Ces limites a la liberté d expression sont évidente et admise par tous, on ne dira pas que l on veut tuer son prochain, ni faire du proselytisme pour légaliser la pédophilie, ni pour le viol....

        Reste a savoir comment "punir" ces écart de liberté d expression. Une peine judiciaire n est , je pense , pas la solution, j obterais pour une forme d ostracisme (comme chez les atheniens).

      • 3 votes
        TZ TZ 31 août 2012 22:46

        Amusant tous ces gens qui défendent "Richard Millet contre l’intelligentsia"...
        .
        Millet est un pur produit de l’intelligentsia, que vous condamnez ! C’est même souvent lui qui fait la pluie et le beau temps en la matière.
        .
        Agoravox se remplit chaque jour un peu plus de lemmings.


      • vote
        QaviQeQuarQo davideduardo 1er septembre 2012 07:19

        oui, certe la liberté d expression devrait etre plus large qu elle l est actuellement .

        On devrait pouvoir parler de sujet comme l islam, le fascisme israelien, le multiculturalisme en tribune libre avec des pro et des détracteurs, comme les paroles de millet chez taddei (meme si je n aprouve pas du tout, ses theses).
        Mais la c est trop, faire l éloge d un tueur de masse, et d autant plus que ca en devient contre productif, cela va conforter l opinion public pour la censure de l extreme droite, assimilant tout les zemmour et companie a des breivik.

      • 7 votes
        samagora95 samagora95 31 août 2012 09:44

        La vraie cause n’est pas l’immigration (elle a toujours existé en réalité) mais plutôt la notion de guerre de civilisation imaginée et auto-réalisée par les néo-con Américains.


        Chaqu’un est libre de pratiquer la religions et de se vêtir comme il le souhaite, c’est à l’état de veiller au respect de la laïcité, et de créer des lois sévères contre toute violation de ce principe, une personne qui vous forcerez à faire le ramadan, à aller à l’église ou à porter la kippa, même si ce sont vos parents ou frère et soeur, devra être condamnée très sévèrement.

        Les délires sur la religion musulman ne sont que fantasme exacerbés par les médias (dirigés par les tenant de la guerre de civilisation) et entretenu par de faux attentats terroristes attribués à de faux musulmans ?

      • 5 votes
        QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 10:12

        "la proximité culturelle favorisant grandement l’intégration des nouveaux arrivants."


        1-les portugais étaient mal axceptés dans les années 60-70, avant eux les italiens et les españols, avant eux les bretons a paris....
        les portugais ont été adaptés au final car moins éloignés culturellement que ce que furent les nouveaux arrivants.

        2-l intégration se fait par le plein emploi.
        si demain des milliers d españols debarquent a paris a la recherche d emploi dans une region saturé de chomage, ils y aura de meme, des problemes d integration, de delinquance et de rejet de la part de la population parisienne.

      • 8 votes
        samagora95 samagora95 31 août 2012 10:40

        Les immigrés extra-européens ne sont pas des extraterrestres, vous pouvez leur parler, ils marchent sur leur deux jambes, ont deux bras, deux yeux, deux oreilles, une bouche,  un nez etc.. pour la grande majorité, parlent parfaitement la langue de leur pays d’accueil. 


        Qu’est ce qui vous gène au fond ?

        C’est exactement ce que j’appelle fantasme, vous imaginez les musulmans originaire Maghrébine comme des être du moyen-âge, cette vision est fausse.

        Les quelques incivilités et comportement violent peuvent s’expliquer par l’éducation, de plus ils sont minoritaires, c’est la loupe des média qui vous les fond voir plus important qu’ils le sont réellement.

        Les roms par exemples sont d’origine Européen et chrétiens pour la plupart ! Vous voyez bien que l’incivilité et l’insécurité ne sont pas seulement dû aux maghrébins , qui selon vous serez quasiment de l’ordre du générique, mais bien à des conditions de vie et à l’éducation.

      • 11 votes
        maQiavel machiavel1983 31 août 2012 11:08

        Je pense moi que l’ immigration massive provoque des tensions.

        Certes l’ immigration a toujours existé mais lorsqu’ elle est naturelle et non forcé par des dirigeants , là il y’ a moins de problème. 
        Je ne pense pas que ce soit une question d’ emploi ou d’ éducation mais de culture. En effet l’ immigration massive crée une société avec des personnes aux meurs et coutumes différentes parlant une langue différente et crée in fine un communautarisme et des tensions entre les dites communautés même sans théorie du choc des civilisations et ce peu importe la couleur de peau des immigrés.
        Comme on l’ a fait remarquer avec les Italiens ou les espagnols venus sur le sol français , il y’ a eu des problèmes tout comme il y’ en a aussi dans les pays d’ Afrique sub-saharienne ( il faut savoir que l’ immigration sub-saharienne est avant tout localisé en Afrique sub-saharienne ).
        Les tensions viennent avant tout du multiculturalisme ( plusieurs cultures différentes cohabitant dans un espace restreint ) mais elle sont transitoire car ce choc artificiellement provoqué aboutit vers un métissage culturel qui n’ est que la destruction des différentes culture pour ne laisser que l’ ilote déraciné consommateur électeur. C’ est précisément ce qui est voulu par les classes dirigeantes . 

      • 1 vote
        Walid Haïdar 2 septembre 2012 23:46

        "Concernant Breivik, il aurait voulu stopper l’essor que connaissent les partis nationalistes en Europe il ne s’y serait pas pris autrement."


        Sous-entendu, Breivik a décidé, pour aider le multiculturalisme, de tuer 77 personnes qui étaient plutôt pour, et de passer 20 ans en prison. En effet, on y avait pas pensé.

        Quelle profondeur dans votre analyse de cet événement, quelle originalité dans l’approche, vraiment, ça fait rêver. Vous voulez pas me prêter un peu de votre cerveau, que je goûte au nectar de la clairvoyance ?

      • 17 votes
        gordon71 gordon71 31 août 2012 09:17

        inadmissible en effet cet auteur insulte la bienséance ne respecte aucune règle en vigueur dans l’édition moderne et de progrès dans ses ouvrages

        aucune référence et contrition envers le calvaire juif de la SGM

        aucune insulte envers la religion chrétienne

        en particulier nulle trace de scatologie

        aucune trace des thèmes réellement importants en vigueur

        pas de promotion de l’homosexualité ni du sado masochisme

        pas de pleurnicherie sur le SIDA, ni sur les drames des sans papiers

        pas de compassion pour "l’environnement et le réchauffement climatique"

        pas de récit de partouze, ni de pratiques sexuelles innovantes

        avec autant de tares et de manquements à la morale moderne

        on voit vraiment pas ce que ce Monsieur a encore à faire dans le paysage littéraire actuel


        • 8 votes
          gordon71 gordon71 31 août 2012 09:32

          éventuellement pour ceux qui voudraient connaître le nouveau crime contre l’humanité commis par ce être abject :

          (âmes sensibles, coupez l’ordinateur , le courant, la clim et débranchez ce qui vous sert de cerveau) :

          « L’immigré est aujourd’hui une figure autrement considérable que l’écrivain. Les belles âmes ont travesti en question éthique ce qui relève de l’économique ou du politique ; d’où le déclassement de l’écrivain, son statut de survivant, de mort vivant, même, de personnage principal d’un conte millénaire dont l’histoire reste cependant à faire, ce récit étant peut-être tout ce qui nous échoit . » p. 35

           "l’opprobre", Richard Millet


        • 1 vote
          TZ TZ 31 août 2012 22:50

          Merci, Gordon, pour ce bric-à-brac de bazar qui semble bien résumer votre pensée.
          .
          Vos quelques votes positifs laissent à penser que vos collègues du BHV vous suivent dans vos propos...


        • 1 vote
          gordon71 gordon71 1er septembre 2012 23:13

          oui très juste "bric à bac de bazar ".....


          qui assure le fond de roulement des sujets dominants dans les médias mainstream 

          y compris AVOX 

        • 3 votes
          elfableo 31 août 2012 09:30

          c’est pas le premier connard qui écrit un livre , ça vous étonne ?


          • 18 votes
            gordon71 gordon71 31 août 2012 09:38

            et surtout pas le dernier connard a en parler sans l’avoir lu

             smiley


          • 12 votes
            gordon71 gordon71 31 août 2012 09:49

            Extraits de Eloge littéraire d’Anders Breivik de Richard Millet :

            "On pourrait être tenté de voir dans Breivik un héros malthusien doublé d’un praticien du massacre de masse. Ce serait dénaturer ses actes. Ils s’inscrivent sur un fond terriblement sombre qu’il importe de rappeler. Cet été-là, qui a vu la catastrophe nucléaire de Fukushima et la politique ridiculisée sur le plan international par l’affaire DSK, terroriste socialo-priapique, pendant non dialectisé de l’érotomane démocrate-chrétien Berlusconi, et puis, le lendemain du massacre d’Utoya, la mort d’Amy Winehouse, laquelle a en quelque sorte volé la vedette à Breivik, cet été-là, donc, est surtout le moment paroxystique d’une crise financière qui est née en 2008 et qui est en train de mettre l’Europe à genoux.

            Que cette crise financière marque aussi la faillite d’une civilisation, seuls les imbéciles ne veulent pas le voir. Breivik est, certes, le signe désespéré, et désespérant, de la sous-estimation par l’Europe des ravages du multiculturalisme ; il signale aussi la défaite du spirituel au profit de l’argent. La crise financière est celle du sens, de la valeur, donc de la littérature. Breivik, d’une façon naïve, loin d’incarner le Mal, s’est fait le truchement sacrificiel du mal qui ronge nos sociétés tombées dans une horizontalité acéphale et trompeuse."


          • 5 votes
            elfableo 31 août 2012 09:54

            sauf que j’ai pas besoin de lire un livre d’un mec fasciné par ce massacre .... pour savoir que c’est un truc de connard , ou de gros con ( les 2 étant liés évidemment ) .


            c’est pas le 1er à être fasciné par un taré .... Hitler a encore de beaux jours devant lui !


          • 5 votes
            QaviQeQuarQo davideduardo 31 août 2012 10:02

            non ce n est pas dénaturer ses actes que de dire que c est un praticien de massacre de masse.


            (70 adolescents tués froidement , je le rappelle)

          • 10 votes
            gordon71 gordon71 31 août 2012 10:50


            sauf que j’ai pas besoin de lire un livre d’un mec fasciné par ce massacre .... pour savoir que c’est un truc de connard , ou de gros con ( les 2 étant liés évidemment ) .


            ni besoin de réfléchir pour répéter les mantras du penser en rond, et les indignations grandioses de l’immense Tahar Ben Jelloun

             smiley


          • 2 votes
            TZ TZ 31 août 2012 22:53

            Ceux qui intellectualisent à outrance les crimes et la souffrance sont en effet mûrs pour les idéologies extrêmes.
            .
            Le XXème siècle est là pour le prouver.


          • 7 votes
            gordon71 gordon71 31 août 2012 23:47
            Ceux qui intellectualisent à outrance....
             

            en ce qui vous concerne, le risque d’intellectualiser à outrance semble effectivement assez minime

             smiley



          • 9 votes
            toug toug 31 août 2012 09:53

            hahah... C’est bon, vu qu’il est blanc et chrétien et qu’il a tué des vils gauchistes futurs franc maçon satanistes pédophiles alors tout les débilos d’extrême droite de fachoravox viennent défendre sa liberté d’expression avec leur deux petites neurones qui pataugent dans de l’ethnocentrisme, du racisme et de la haine bien grasse... Prévisible... Mais drôle quand même autant de bêtise...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès