• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Génération X, Grippe asiatique et Port du masque : toute une « world culture (...)

Génération X, Grippe asiatique et Port du masque : toute une « world culture »

Observons ce qui se passe politiquement sous l'angle culturel. Nous verrons qu'il s'agit d'une « world culture » par mondialisation courante.

Mais jouons une seconde au jeu des découpages générationnels marketings : la plupart des lecteurs d'AgoraVox – de ce qu'il m'a été donné de lire – sont des Baby-boomers et des Xennials (de la Génération X) auxquels il faut inclure la « génération Salut les Copains » … Il y a néanmoins des Millenials (de la Génération Y) et probablement des ressortissants de la Génération Z ou K (dont les aînés ont 25 ans déjà ! – in progress : la génération Alpha).

De la génération X, proche de la génération Y par son année de naissance (1977), Monsieur notre bon président Emmanuel Macron est aux commandes. Qu'est-ce que cela peut bien signifier, en termes culturels ? Information dont aucun ingénieur social/écologue culturel/communicant ne saurait évidemment se priver … car tout ceci sert les influenceurs qui nous influencent !

À noter que tout n'est pas maîtrisable dans le processus, et qu'on est forcément l'enfant de son époque, d'une manière ou d'une autre. Ce qui est dire que, depuis le XXème siècle, la civilisation nord-atlantique pratique l'auto-hypnose médiatiquement, à elle-même se fasciner en masturbation civilisationnelle. « Souriez, vous êtes filmé ! »

 

 

En 1990, notre bien aimable Emmanuel Ier avait 13 ans. Le Club Dorothée existait depuis trois ans déjà et pour le reste, à la télévision (notamment sur TF1), pour passer le temps (la Génération X est la première à avoir passé beaucoup de temps devant les programmes de divertissement aussi jeune), on pouvait voir ce type de contenus :

 



Sans parler des Hollywood nights, pour les resquilleurs ...

Autant de dégaines assez typiques de la macronie, sans aucun doute hypnotisée par ce que la télévision diffusait à cette époque.

Nos gouvernants actuels ont été enthousiasmés, dès 10 ans, par les frasques et absurdités de l'animation socioculturelle du Club Dorothée, qui imprégna leurs états d'âme (tout comme la Génération Y des Millenials d'ailleurs).

 

Mais, ce qui existait depuis 1984, c'étaient les Tortues Ninja, dont le grand jeune président de la Vème République s'est récemment inspiré (de Schredder, le méchant antagoniste) :

 

 

À partir de là évidemment, on commence à se demander à quelle poésie ou plutôt à quel nihilisme, s'adonnent nos « gouvernances » néanmoins territorialisées … et l'on ne peut s'empêcher – quand on a ces références – au fameux morceau de rap du groupe IAM, qui rebâtit les ondes radiophoniques ainsi que des premières chaînes analogiques de clips musicaux par écrans cathodiques, de la fin des années '90 :

 

Hélas, hélas, trois fois hélas, tout ceci est pure facilité haineuse par les temps qui courent, car monsieur le président n'est que Charité bourgeoise : c'est donc un homme d’Église, un homme de Bien ...

... dont on voit bien qu'il est « ouvert d'esprit » et très open (world) space, puisqu'avec son récent masque il en appelle à la japanimation – au manga des Tortues Ninja – qui elle-même renvoie à la culture marseillaise des banlieues « samouraïes » originaires de la civilisation islamique, banlieues elles-mêmes inspirées par l'étasunien Star Wars (saga-mère du genre japonais des final fantasies, et saga d'ailleurs spirituellement chrétienne).

Tout ceci est simplement de world culture …

 







Autant de contenus aisément suggérés en abondance, actuellement, par YouTube, d'ailleurs, non sans raison publicitaire envers les Générations X un peu, et notamment Y, Z et Alpha !

On le voit, la culture du jeu vidéo en fait évidemment partie, aussi, il suffit de voir la chaîne du YouTuber Millenial (Génération Y) le Joueur du Grenier, qui fait des millions de vues. Toute une époque machronique ! … adorable président-nounet, qui se donne de vrais airs de papounet super-héroïque – en mode Oncle Sam/Captain America (First Avenger) :

De quoi plaire à nos ados de la génération Alpha aussi, auxquels on présente désormais du Scott Pilgrim 

 

… à caractère néoconservateur nord-atlantique, mais français, il ne faut pas se le cacher :

 

C'est dire tout le malaise de ces générations, par manque de figure paternelle en contexte de crise de l'autorité et de la virilité allant s'aggravant, sans quoi Manu-c'est-pas-bien-de-parler-comme-ça-à-« ton »-président n'aurait pas tant cru avoir besoin de remettre la « verticalité » au goût du jour à travers le Congrès et la pompe monarchique de « la République », ainsi qu'employer des méthodes d'Ancien Régime, entre cahiers de doléances (« le Grand Débat ») et violences policières (autoritarisme bien réel, doublé de mensonges fatalement).

Lui et son ethnie élitiste n'ont aucune conscience de ce que c'est que la force digne de ce nom (bien qu'ils s'en donnent le genre comics & mangas version Iron Man) je veux dire de la force qui sait se maîtriser (au contraire, ils bouillonnent à l'intérieur comme des enfants énervés).

À partir de là évidemment, on ne vous répétera jamais assez – chers parents – que vous avez la responsabilité des contenus médiatiques auxquels s'exposent vos enfants, car ces contenus les « éduquent » (ou abrutissent) et les « forment » (ou déforment) pour le meilleur et pour le pire … sans parler de vos « informations » qui, comme leur nom l'indique, vous in-forment, c'est-à-dire vous forment en dedans (forment vos façons de penser par conditionnements, voire endoctrinements, et cela rien qu'en passant sous silence tant d'éléments, et ne présentant la vérité que sous des angles tronqués – notoirement tronqués d'évaluations populaires …).

On peut bien dire, que nous vivons actuellement dans un état d'esprit digne du dessin animé Phantom 2040, années '90 juvénilement au pouvoir ! néanmoins en retard d'un train sur les maux de l'industrialisme (parce que financée par les vieux de la vieille industrialiste).

 


Un héros écologiste luttant contre la mégacorporation,
ici en anglais, mais qui passait sur France 3

Avouons que, dans un tel contexte de world culture, cette grippe asiatique est tout à fait à sa place (puisque nous vivons une asiatisation-retour, après nord-atlantisation de l'Asie au plan technologique).

Mais ce qui est vraiment à sa place (car en Suède, c'est vraiment autre chose) c'est la gestion française de cette grippe asiatique : DE GRANDS ENFANTS NOUS INFANTILISENT !

 

Génération X, encore un effort pour te mondialiser ! Ceci dit sans haine, évidemment … car si l'on veut, le pire, dans cette histoire plus ou moins mondialisée depuis le territoire français, c'est qu'on en éprouve comme le désir morbide, esthétique et fasciné, de Terminator à Au-delà du réel, en passant par Retour vers le futur et Black Mirror.

Quel plus grand frisson que ce dégoût si attrayant ? Un frisson d'horreur agréable, parce que nous jouissons étrangement en dilettantes de ces insécurités affectives et pas qu'affectives, par temps industrialistes.

C'est d'inquiétante familarité ...

 

 

 

____________________________________

Tags : France Politique Etats-Unis Société Cinéma Santé Education Enfance Télévision Médias Culture Bande dessinée Banlieue Mondialisation Japon Marseille Covid-19




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    rita rita 20 mai 08:56

    Macron est sa posture révèle ses ambiguïtés permanentes d’un stress profond du à un manque de raison ?

    Ses égarements ne sont que le reflet de n’avoir pas su grandir avec son âge ?

    Un éternel ado à qui il manque quelques neurones pour paraitre adulte !


    • 1 vote
      Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 mai 23:51

      Je faisais état d’une potentielle ambiance de génération, plus pour le halo que pour le ciblage concret. Si c’est une des raisons de la gouvernance, ce ne saurait être la seule. Mais enfin, oui, il y a envie d’être stylés comme dans une de ces références culturelles, consciente ou non, pour moi c’est évident, et de toute évidence ça n’aide pas particulièrement. Pas seulement chez Monsieur Macron, mais chez Madame Schiappa, au hasard, ainsi que toute la députation.


    • 1 vote
      Djam Djam 21 mai 15:36

      @ Mervis

      Il n’était pas inutile, en effet, de rappeler le "bain culturel" dans lequel ces générations-là ont baigné.

      Et chaque génération perd ainsi progressivement l’autonomie de sa pensée pour adopter toute la merde propagée par les écrans omniprésents... jusque dans la poche de tous les zombies ((tout âge et tout sexe confondu) d’aujourd’hui qui, dans les transports en commun ne tiennent plus de livre (exigeant quant à leur contenu) mais un écran où défilent... des "séries" américaines ou des jeux de compulsion !

      Ce programme, je l’ai déjà rappelé plusieurs fois sur AV, a un nom : le tyttitainment (https://fr.wikipedia.org/wiki/Tittytainment)

      A partir de l’année où la France s’est équipée (!) de téléviseurs qui ont été installés dans les foyers, s’en était terminé de la pensée autonome, de l’exigence qualitative et du sens critique.Et le pire, en payant pour recevoir la merde pixelisée !!

      L’American way of life, cet autre propagande de sous-culture destinée aux masses zombifiées, s’est répandu dans tout le pays et à commencé son travail de sape. Les années 60 ont distillé partout la croyance en un "nouveau monde moderne" (le progressisme dévastateur commençait son lent pourrissement des esprits) justifié — sans rire par la "liberté" et "l’émancipation", les deux termes attrape connards qui allaient éclater les sociétés du Savoir Vivre et des Savoirs Faire... remplacés par les barbarismes anglais comme "l’efficience" et la "performance".

      En clair : une sous culture de masse qui préparait ce qui se déploie sous nos yeux aujourd’hui : la fabrique des crétins, la disparition de l’intelligence, la consommation de "produits culturels" abrutissants, la pornographie comme modèle relationnel et, plus grave, la reptation pour tous sous les coups de la gouvernance par la peur et par l’ingénierie sociale.

      Macron est du même tonneau que Sarko et Hollande pourrait être leur grand frère : trois mecs dénués de morale, animés par le cynisme et dont la puissance est égale à la dimension de leurs couilles... c’est-à-dire "efficaces" pour lever des pseudo artistes utiles pour le décorum (Julie Gayet, Carla Bruni et... Brigitte qui joue les portes manteaux Vuitton au regard du monde).

      Lorsqu’une société n’a plus de Héros authentiques elle en fabrique des en toc. Les dernières générations ont donc comme références des cerveaux-pois-chiche (les footballeurs, chanteur sans texte...), des acteurs inintelligents (Tom Cruise, Jean Dujardin...) et des technocrates de l’abstraction (les pseudos PDGs de groupes transnationaux présentés comme des... capitaines d’industrie !).


      • 1 vote
        Mervis Nocteau Mervis Nocteau 22 mai 15:06

        Tout à fait d’accord, merci pour votre commentaire. J’ajouterais, en dehors des héros, la nécessité de répandre les Humanités, et donc leur actuel perte de valeur, alors que dans les années 70 encore on recrutait des lettrés pour leur faculté diagnostique de synthèse, par exemple dans les ressources humaines. Une époque qui était encore un peu moins soumise aux impératifs quantitatifs purs, qui de toutes façons, on le voit, n’aident pas à faire de la croissance, puisque rien ne grimpe actuellement, malgré nos frénésies, le covid n’est qu’un aléa dans cette stagflation.


      • 1 vote
        Mervis Nocteau Mervis Nocteau 22 mai 15:07

        C’est Joseph Schumpeter, qui a raison sur le capitalisme.


      • 1 vote
        Djam Djam 23 mai 10:54

        @Mervis Nocteau

        Tout juste !
        Il y a d’ailleurs quelque chose d’assez étrange dans dans l’obsession de notre époque à tenter de sauver sa peau par la "croissance" (?).
        Pour moi, une croissance permanente c’est malsain et même mortel à terme, cela s’appelle une cancérisation à métastases...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès