• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Hildegard de Bingen, la guérisseuse

Hildegard de Bingen, la guérisseuse

Sainte Hildegarde de Bingen, cette étonnante femme du moyen Âge, fondatrice de monastères, naturaliste, guérisseuse, musicienne, écrivain, peintre et visionnaire. Hildegarde Von Bingen fait partie des penseurs les plus célèbres et les plus important de l’Europe médiévale. C'est en 1147, qu'elle fonde son propre couvent à Ruppertsberg. Femme reconnue et respectée d'Hildegarde possédait la hardiesse et l'intelligence composant sa propre théologie féminine qui néanmoins respecte les puissances divines masculines aussi bien que féminines. Femmes engagées aussi bien spirituellement que politiquement elle devint enseignant auprès des soeurs de son couvent.

Tags : Santé Histoire




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 3 votes
    ezechiel 9 mai 12:01

    La musique spirituelle de Hildegarde Von Bingen fait partie des chef-d’oeuvres de la musique occidentale.
    https://www.youtube.com/watch?v=Nb4i4hCctbU


    • vote
      Belenos Belenos 9 mai 12:13

      @ezechiel
       Ca manque quand même d’un poil de swing. 


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 9 mai 18:58

      Cette analyse ressemble à un bikini. Elle montre tout mais cache l’essentiel. Au lieu d’une froide étude historique, l’auteur pourrait y ajouter en quoi l’apport spirituel d’Hildegarde Von Bingen est important. Sinon on ne parle que de la surface des choses et pas du fond.


    • 5 votes
      cathy cathy 9 mai 13:10

      Pourquoi classer cette vidéo dans science occulte ? Occulte veut dire cacher.

      Le haut "moyen-âge" était encore une période de paix pour les femmes qui bénéficiaient encore de la culture celte et goth avant le durcissement et la main mise totale de l’église catholique sur l’Europe. Se sont les femmes qui s’occupaient de l’herboristerie, donc de la médecine jusqu’à l’inquisition. 

      • 1 vote
        ezechiel 9 mai 13:37

        @cathy "Le haut "moyen-âge" était encore une période de paix pour les femmes qui bénéficiaient encore de la culture celte et goth avant le durcissement et la main mise totale de l’église catholique sur l’Europe."

        C’est exactement l’inverse, c’était une période de paix pour les femmes, tant que le moyen-âge restait catholique.
        Votre vision réductrice de l’influence du Christianisme sur la condition féminine occulte que Marie, mère de Jésus, est une sainte vénérée par l’Église, et que dans la Bible, les femmes sont les premiers témoins de la Résurrection du Christ.
        Le Christianisme a apporté une avancée majeure, celle de la place de la femme dans la société, en abolissant la polygamie, en la rendant l’égale de l’homme, par l’union sacrée, l’institutionnalisation du mariage entre UN homme et UNE femme, et l’abolition du statut de soumission de la femme du droit romain après la chute de l’empire (Vème siècle).

        On néglige trop souvent l’apport des femmes au développement du Christianisme.
        La grande majorité des édifices religieux chrétiens, cathédrales, basiliques, églises, glorifient la femme, (Notre-Dame et les Saintes), visitez les chapelles, une quantité innombrables rendent hommages à des religieuses.(Clotilde, Geneviève, Agnès, Lucie, Marthe, Sophie, la Sainte Vierge,etc...)
        cathédrale Sainte-Cécile d’Albi.

        Le Royaume de France doit quasiment sa naissance à des femmes, Clotilde, qui aura une grande influence sur la conversion de Clovis au Christianisme (lire les chroniqueurs de l’époque, Grégoire de Tours entre autres), et en fera son premier souverain, sous la bannière chrétienne, et Sainte Geneviève, premier maire de Paris au Vème siècle, qui influencera l’Église pour soutenir Clovis.

        Le Royaume de Russie doit sa naissance en grande partie à Olga de Kiev, qui développera le christianisme (première chrétienne baptisée du Royaume) par la demande auprès du Pape de missionnaires, pour évangéliser le pays, début de la naissance du Christianisme en Ukraine et en Russie.

        Cette émancipation chrétienne offre la possibilité aux femmes de montrer leurs talents dans tous les domaines.
        De grandes abbayes seront dirigées par des femmes, comme celle de Fontevraud.
        Le plus ancien traité d’éducation pour enfants connu dans le Royaume de France a été rédigé par une femme, Dhuoda, au IX Siècle (841-843), "Manuel pour mon fils", un traité écrit en latin pour éduquer l’enfant, l’aider à se construire spirituellement par le message du Christ, et à acquérir une personnalité propre, ce qui donne déjà un aperçu de la place de la femme à cette époque.
        Au moyen-âge, on trouve un grand nombre de femmes copistes (recopie de manuscrits et de missives, on relève beaucoup de colophons féminins), et elles pratiquaient la poésie, la médecine, la philosophie, la littérature, la rhétorique, comme Christine de Pisan.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Christine_de_Pisan
        http://www.amazon.fr/La-Femme-au-temps-cath%C3%A9drales/dp/2253030341
        Elles disposent du droit de vote dans les assemblées, dans les actes notariés du Moyen-âge, les femmes sont propriétaires, signent des contrats sans nécessité d’une autorité masculine, possèdent et maintiennent des commerces et travaillent (médecin, apothicaire, teinturière, maîtresse d’école, copiste, miniaturiste,...)
        On retrouve même des femmes seigneur de domaine !

        Des femmes auront une grande puissance ou régneront sur le royaume de France, comme Aliénor d’Aquitaine, Blanche de Castille, Anne de Bretagne, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis, ou auront une grande influence, comme Jeanne d’Arc, qui dirigera l’armée française contre les anglais et rétablira le roi de France Charles VII sur son trône, ou encore Catherine de Sienne, docteur de l’Église catholique, qui influencera grandement les décisions du Pape.
        De même dans toute l’Europe chrétienne, on peut citer Elisabeth 1er, qui dirige l’Angleterre au XVIème siècle et fonde l’Empire britannique durant ses plus de 40 années de règne, Marie-Thérese d’Autriche archiduchesse d’Autriche, reine de Hongrie, de Bohème et de Croatie, l’impératrice Catherine II de Russie, qui avaient toutes les pleins pouvoirs.

        En rejetant progressivement l’influence du Christianisme (dans les universités laïques en particulier où les femmes n’ont pas le droit d’exercer), en faveur de la Monarchie centralisée qui se fait plus puissante et influencera le pouvoir papal, et les doctrines socialistes progressistes naissantes (protestantisme, franc-maçonnerie), le statut de la femme régressera progressivement et considérablement, (on peut citer par exemple l’arrêt Lemaître au Parlement laïc de Paris en 1593, qui exclut les femmes de la transmission héréditaire de la couronne, renouant ainsi avec la loi salique),
        http://www.herodote.net/almanach-ID-1249.php
        http://www.histoirefabriquee.com/histoire-du-droit-de-vote-des-femmes/
        Surtout après la révolution française, le coup de grâce sera porté notamment avec la fermeture des clubs et sociétés de femmes, puis par la mise en place du code civil napoléonien (basé sur le droit romain) où la femme aura un statut de mineure, tous ses droits antérieurs lui seront retirés, elle sera totalement dépendante et soumise à son mari :
        "qu’est ce que la femme ", "un être de second rang si elle n’est pas mariée, un être mineur et incapable si elle est mariée."
        http://www.thucydide.com/realisations/comprendre/femmes/femmes4.htm

        Ce statut de la femme ne cessera de s’aggraver par la suite avec l’avènement des doctrines athées issues du marxisme à partir du milieu du XIX Siècle (communisme, léninisme, trotskisme, socialisme, national-socialisme, stalinisme, maoïsme, castrisme, etc...). Ce n’est qu’au XX siècle qu’elle commencera à recouvrer progressivement ses droits. Elle n’accédera de nouveau au droit de vote qu’en...1945 !!


      • 2 votes
        cathy cathy 9 mai 19:49

        @ezechiel
        Le christianisme est arrivé très tard en Europe. Il y a une première avancée au 1er siècle avec le christianisme introduit par les grecs et ensuite un net recule avec le catholicisme romain, cela a été une période très dure pour les femmes et les hommes. Le protestantisme sera une nouvelle période de liberté pour peu de temps.


      • 1 vote
        ezechiel 9 mai 20:41

        @cathy "Le christianisme est arrivé très tard en Europe."

        A l’époque de Hildegarde Von Bingen, fervente catholique, ça faisait déjà cinq siècles que l’Europe était christianisée.

        --------------------------
        "Le protestantisme sera une nouvelle période de liberté pour peu de temps."

        Le protestantisme marque le début des idéologies humanistes libérales, qui vont progressivement détruire la liberté des femmes et revenir au droit romain, la force physique naturelle de l’homme justifiant sa domination pleine et entière sur la femme, ce que récusait le Christ, le devoir de tout homme étant d’aider et élever le plus faible.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès