• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Historytelling. Quel début pour l’histoire de France ?

Historytelling. Quel début pour l’histoire de France ?

Dans « Historytelling », l'émission de Médiapart qui propose une alternative au récit national, les Détricoteuses Laurence De Cock et Mathilde Larrère interrogent le « début » possible d’une Histoire de France. Elles proposent de ne plus la faire commencer avec les Gaulois il y a 2000 ans, mais avec les hommes préhistoriques qui venaient d'Afrique, ce qui nous permettrait de dire que "nos ancêtres sont des métis" et que nous sommes "les héritières et les héritiers" de migrants. Les deux historiennes suggèrent de modifier en ce sens les manuels scolaires.

Tags : France Histoire Enseignement Migrants




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • vote
    personne 1er février 10:20

    La formule alternative de "l’histoire de France" pour les enfants donnée dans la vidéo est : "Depuis plusieurs dizaines de millénaires les humains se déplacent et s’installent à travers le monde, et nous sommes les héritières et les héritiers de ces brassages et de ces sociétés du passé."


    Les termes de métis et migrants ne sont pas cités dans cette vidéos, à juste titre, car leur usage relève du monde politique, monolithique, mimétique, éphémère, intéressé et électoraliste. Les mots ont un sens que les politiques se plaisent à dévoyer.

    le terme de France est né du politique avec la création de frontières que ne connaissaient pas les population nomades.

    La peau noire protège du rayonnement solaire, une silhouette élancée facilite la thermolyse dans un climat chaud. Si ce dernier est froid, la surface corporelle doit être réduite au minimum. ... La couleur de la peau et la silhouette typique d’une éthnie, sont en rapport avec le génome. "Rolph Shäppi - La femme est le propre de l’homme : De l’éthologie animale à la nature de l’homme" La citation de l’auteur fait référence aux travaux de Jared Diamond.

    La notion de métissage renvoie à l’irruption dans nos sociétés de l’hétérogène, et permet de rendre compte de l’existence d’une pluralité de populations et de traditions culturelles qui s’interpénètrent en contradiction avec le sentiment d’unité forgé lors de la lente constitution d’une nation comme la France. Jean-Luc Bonniol - Paradoxes du métissage.


    • vote
      Et Hop ! 1er février 10:35

      @personne : Les nomades font chaque année ensemble un périple saisonnier qui passe par des points fixes, ce ne sont pas des migrants qui quittent leur pays sans perspective de retour, et souvent se dispersent.


    • vote
      Rodrigue Rodrigue 1er février 10:43

      @personne
      3’58 : "Nos ancêtres, c’est des métis".

      Le terme "métis" est donc bien cité dans la vidéo.


    • vote
      ged252 2 février 19:31

      @personne

      La femme est le propre de l’homme

      .

      Erreur de grammaire ....

      .

      La femme est la propriété de l’homme... smiley


    • vote
      Et Hop ! 1er février 10:42

      "Depuis plusieurs dizaines de millénaires les humains se déplacent et s’installent à travers le monde, et nous sommes les héritières et les héritiers de ces brassages et de ces sociétés du passé."


      C’est complètement faux, les peuples étaient tous endogames, une alliance avec un étranger était complètement impensable, sauf dans les cas de viols ou de capture. Il suffit de regarder les peuples africains avant 1950 : les ethnies ne se mélangeaient jamais.

      • 1 vote
        Joe Chip Joe Chip 1er février 11:30

        @Et Hop !

        Oui, des études scientifiques portant sur l’ADN ont montré qu’il n’existait pour ainsi dire aucune différence entre le brassage originel de la population "française" au VII ème siècle et celle de la fin du XIXème siècle. Mais comme la génétique est un tabou absolu en France... 

        Par ailleurs les flux migratoires auxquels elles font référence se déroulaient la plupart du temps à l’échelle de milliers d’années, les groupes humains nomades ne se déplaçant que de quelques dizaines de kilomètres à l’échelle d’une existence. Et on parle bien entendu à chaque fois de petits groupes qui avaient tendance à s’éviter mutuellement pour éviter de se concurrencer. Il y avait parfois des affrontements pour obtenir un meilleur accès aux ressources durant les périodes de refroidissement, mais ceux-ci étaient l’exception et non la règle. Il y a eu aussi de nombreux cas d’assimilation.  

        Quand ces groupes sont devenus plus importants, la concurrence est devenue inévitable et on est entré peu à peu dans l’histoire moderne (guerres, invasions).


      • vote
        personne 1er février 11:54

        @Joe Chip

        L’ADN du chimpanzé est plus proche de l’homme moderne qu’il ne l’est des autres hominidés. (environ 98% de L’ADN ). Un peu de lecture : "Le troisième chimpanzé"


      • vote
        personne 1er février 12:00

        @Et Hop !

        Vous parlez d’endogamie sociale, culturelle ou géographique ?

        A l’origine l’évolution s’est faite par la sélection naturelle et sexuelle. C’est le biotope qui a déterminé les différentes morphologies observées. Les plus fragiles mourraient, et l’accouplement se faisait selon des critères physiques.


      • 1 vote
        Le Celte le celte 1er février 11:33

        Hébé ?

        Quelle daube !...Historytelling !? Je précise aussi, comme il n’est pas dit dans cette mascarade visuelle, que les métissages se sont très souvent fait par imposition (guerres, invasions, famines... etc...) et rarement dans l’allégresse.


        • 1 vote
          personne 1er février 12:18

          @le celte

          Vous avez raison cette vidéo est stupide. Il y a 250 ans on parlait de métissage s’agissant des animaux. Ce terme a été utilisé ensuite pour désigné les peuplades colonisées au nom de Dieu. 

          Un scientifique ne parlera jamais de métissage (et encore moins de race) mais de croisement. L’apparition de l’homme sur l’échelle du temps génomique représente quelques secondes ou quelues minutes, pas plus 

          La migration actuelle n’est pas naturelle mais elle est le fruit de décisions des politiques et derrière eux des multinationales, ou plutôt des transnationales.


        • vote
          Le Celte le celte 2 février 08:05

          @personne

          Oui, le terme métissage est généralement utilisé pour parler de croisement entre animaux de races différentes, on est loin de ça, n’est-ce pas ? smiley


        • vote
          Le Celte le celte 1er février 11:36

          J’abandonne le copier coller !


          Je voulais juste préciser que le métissage ne s’est pas fait dans l’allégresse.

          • 5 votes
            medialter medialter 1er février 12:08

            J’aime bien la logique toute partiale de l’auteure : elle hurle au loup au premier conspirationisme venu, mais n’a pas peur de tendre à amalgamer le métissage d’aujourd’hui qui s’opère sur une ou deux générations et qui est d’origine politique avec un métissage qui s’est opéré sur des centaines de générations et qui est d’origine naturelle. Car c’est bien l’origine de la manoeuvre, justifier le politique par l’anthropologie, et l’officialiser en l’intégrant dans les programmes normatifs de l’E.N. Tout ça en n’ayant même pas les couilles d’afficher clairement sa propre opinion, mais en se planquant derrière 2 historiennes, dont la première est connue pour ses contributions chez ... Nathan smiley Non mais quelle farce smiley


            • vote
              personne 1er février 12:26

              @medialter

              Vous synthétisez ma pensée. Il devient impérieux que la masse s’entretue au regard de l’évolution du contexte boursier.


            • vote
              Zatara Zatara 1er février 13:32

              @medialter
              HS : tu te rappel de la discussion sur les possibilités de créer des web indépendants (P2P etc...) ? une version étatique déjà :

              http://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-la-russie-developpe-son-propre-internet


            • vote
              medialter medialter 1er février 16:22

              @Zatara
              Oui, il y a une vraie révolution silencieuse en ce moment. Personne n’en parle, mais des P2P privés se mettent en place, souvent avec nécessité de parainnage. Pour la crypto, aussi, le top du P2P en matière monétaire, de grands groupes et certains pays se mettent au minage. Les banques et les assurances s’y penchent, on n’en est qu’au début


            • vote
              pegase pegase 1er février 20:08

              @Zatara

              HS : tu te rappel de la discussion sur les possibilités de créer des web indépendants (P2P etc...) ? une version étatique déjà :


              Tant qu’il utilise les câbles des télécoms c’est mort ...

              Dans tout les cas si vous parvenez à créer un réseau permettant de communiquer réellement de manière anonyme, demain vous avez les FS qui défoncent votre porte ...


            • 3 votes
              medialter medialter 1er février 22:02

              @pegase

              "Tant qu’il utilise les câbles des télécoms c’est mort ... Dans tout les cas si vous parvenez à créer un réseau permettant de communiquer réellement de manière anonyme, demain vous avez les FS qui défoncent votre porte"

              *

              Tu ferais bien d’arrêter de faire le corvidé qui jacasse à tout-va, chaque fois que tu l’ouvres, tu parles pour ne rien dire ou pour sortir une connerie. Une très grosse partie du P2P circule en toute légalité, c’est juste de l’information décentralisée, anonyme bien sûr puisque ça a été créé pour ça. Ca, c’est la base, pour le reste, je t’expliquerai dans une autre vie, quand t’auras passé le stade de la tuyauterie


            • 4 votes
              Norman Bates Norman Bates 1er février 23:16

              @medialter

              Monsieur ! je suis outré ! je signale à votre abus, à votre attention, pardon, que vous contrevenez de manière grave et réitérée au règlement intérieur de la charte de bonne conduite du forum dont nous devons l’existence au sire Pegaz...

              Pour (devoir de) mémoire, le tutoiement est proscrit...son usage crée une familiarité qui confine à la vulgarité, en infraction caractérisée avec la courtoisie imposée par le digne et noble vouvoiement...nous sommes entre gens de bien, pas des charretiers, que diantre... 
              L’usage de qualificatifs comme "corvidé" n’est pas très urbain...si j’osais, je dirais que c’est caca...cette infraction peut valoir censure, bannissement à vie et exil à Guantanamo...il en va de même avec l’expression abominable "stade de la tuyauterie", sournoise allusion à des déficiences intellectuelles dont l’interlocuteur est affublé...c’est traumatisant.. ! si j’ose prendre cet exemple, on a vu des petites chattes apeurées passer la nuit à chier dans leur caisse pour moins que ça...

              Enfin, il est inadmissible d’apporter la contradiction au sire Pegaz, voila encore une violation abjecte du règlement intérieur de la charte de bonne conduite...

              Je vous recommande violemment, monsieur, de vous conformer à la dignité et la bienveillance inhérentes à ce forum...chuuut... !


            • 1 vote
              pegase pegase 1er février 19:28

              En principe, la plupart des historiens s’accordent pour dire que c’est depuis la bataille de Bouvines (1214) que l’on peut parler de nation "France", et donc de ses habitants les français ...

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Bouvines

              https://www.herodote.net/27_juillet_1214-evenement-12140727.php

              https://www.upr.fr/actualite/france/il-y-a-800-ans-la-victoire-de-bouvines-gagnee-avec-le-peuple-donnait-naissance-a-la-nation-francaise


              • 4 votes
                medialter medialter 1er février 22:25

                @pegase
                Ca y est, le v’là qui nous place de l’UPR. On s’en branle de l’origine de la France, y a des dizaines d’évènements historiques qui feraient de bons candidats, chacun promu par des chapelles particulières en quête d’identité. Et si on va dans le sens de cet article bidon, on peut aussi la faire remonter aux dinosaures. En plus la France n’existe plus, c’est qu’un vulgaire duché truffé de vendus et de collabos, faut t’y faire ma poule. Et si les gaulois furent nos ancêtres, ils doivent bien se retourner dans leur tombe de voir les lopettes qui la défendent. Faudra un jour arrêter avec la France par ci, la France par là, il ne reste que des ruines et des cendres, pas de quoi se taper une branlette


              • vote
                ezechiel 1er février 23:06

                "nos ancêtres sont des métis", nous sommes "les héritières et les héritiers" de migrants."

                Nos ancêtres ne sont pas des métis. Si vous regardez Paris et les villes de Province françaises dans les années 1920, il n’y a pas d’Africains, ni Arabes, ni Noirs, ni Asiatiques, que des gens de culture chrétienne et de race blanche. Ça peut vous choquer, mais c’est un fait. L’immigration de masse est relativement récente, et date de la deuxième partie du XXème siècle (notamment avec la loi du regroupement familial des années 1970).
                Saint-Denis (film vidéo du centre-ville) n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
                Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
                Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
                Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. (une vingtaine de boucheries islamiques pour 90 000 habitants, pas une seule boucherie traditionnelle !!!), 7 ou 8 écoles coraniques enseignant l’Islam radical aux jeunes musulmans, et la grande mosquée financée par l’Arabie Saoudite dotée d’un minaret (islam radical wahhabite).
                http://islamineurope.unblog.fr/2013/09/23/video-conference-du-cheikh-saoudien-abderrahmane-al-barak-au-centre-deducation-du-palmier-cep-de-saint-denis-les-chretiens-seront-avilis-et-humilies-le-jour-de-la-resurrection/
                http://islamineurope.unblog.fr/2012/08/01/conference-du-cheikh-ghassen-khalil-mohamed-musallam-au-centre-tawhid-bastion-de-lislam-radical-a-saint-denis-les-colons-sionistes-violent-colonisent-et-occupent-les-terres-de-nos-freres-en-pa/

                A Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2011, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


                • vote
                  Le Celte le celte 2 février 07:58

                  @ezechiel

                  Je ne connais pas précisément cette filière, mais donner la production de "l’essentiel vital" aux entreprises privées de tous bords est un crime contre l’humanité. Elles auront bientôt par ce biais le droit suprême de vie ou de mort sur chaque individu.

                  Tout ça bien sûr avec l’approbation des dirigeants qui s’emploient à uniformiser la planète. Pour l’argent les religions ne sont pas un soucis et les comptables ont trouvé en l’islamisme un formidable puits de ressources humaines, car quand on se plie aveuglément à une croyance, on se soumet généralement à toute autorité qui l’avantage. La finance s’arrangera toujours pour préserver ses intérêts et savent qu’ils ne pourront plus le faire avec des mécréants complotistes, ils provoquent donc une émulsion permettant à l’huile et à l’eau de se "métisser".

                  "L’uniformité, c’est la mort. La diversité, c’est la vie." 
                  (Michel Bakounine)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès