• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La véritable histoire des Francs-Maçons et leur symbolisme

La véritable histoire des Francs-Maçons et leur symbolisme

Par Mysteria. Toutes les descriptions sur sa page YouTube, sous les vidéos :

https://www.youtube.com/c/mysteria_video/featured

BÂTISSEURS ou DOMINATEURS ? La véritable histoire des FRANCS-MAÇONS :

Les CODES SECRETS des FRANCS-MAÇONS :

Les symboles FRANCS-MAÇONS au CINÉMA et dans les SÉRIES :

LE BLOG ➜ https://mysteria.me/

TIPEEE ➜ https://bit.ly/37zm6Ry

UTIP ➜ https://bit.ly/2HaEJQ2

FACEBOOK ➜ https://bit.ly/38Le6gG

INSTRAGRAM ➜ https://bit.ly/2J6btuX

ABONNE-TOI ➜ https://bit.ly/2GwHP0p

Tags : Politique Cinéma Histoire Religions Art Franc-maçonnerie




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • 3 votes
    sls0 sls0 14 décembre 2020 20:14

    Franchement je ne me suis jamais beaucoup intéressé aux franc-maçons la preuve je n’avais fait tilt aux symboles dans les films de la troisième vidéo.

    Il n’y aurait jamais eu cette haine des franc-maçons de la part des pétainistes et ultracathos sur agoravox TV je n’aurais regardé les vidéos.

    Maintenant j’aurai plus facile à déceler les mensonges ou fantasmes des pétainistes ou ultracathos.


    • vote
      Tchakpoum 14 décembre 2020 20:56

      Oulah !

      Ce sont les compagnons qui ont construit les cathédrales et autres bâtisses. Ils ont en effet récupéré les savoirs, sciences, techniques et instruments de Mésopotamie. Ils revendiquent une filiation depuis le construction du temple de Jérusalem.

      La franc-maconnerie, créée depuis l’Ecosse, est bien plus récente.

      Après, est-ce que la franc-maçonnerie est une continuité ou une vampirisation des compagnons ? C’est oualou pour s’y retrouver et le savoir. Ce qui est sûr c’est qu’elle a pris forme avec les salons de réflexions, de littérature, le philosophie présents en Europe depuis l’époque moderne. Et elle a alimenté le siècle des lumières.

      Isaac le Chapelier, si tu m’entends...


      • 3 votes
        V_Parlier V_Parlier 15 décembre 2020 00:11

        Dans le show-bizz de Hollywood ils adorent exhiber des symboles ésotériques de toutes sortes (maçonniques ou pas) au point que c’est devenu une véritable provoc’ pour se faire remarquer ( https://youtu.be/emj-Mz9_LhI?t=21 ). Notons que pour ceux qui ont sérieusement ce genre de "pratique", le fait de montrer des signes est sensé aider à la réalisation concrète de leurs projets. (Pour faire simple on dira qu’ils considèrent que ça appelle les démons).

        NB : Pour les histoires qui se passent en Egypte il n’y a en revanche rien de surprenant. La plupart de ces symboles ont été repris de l’Egypte ancienne.


        • 2 votes
          alanhorus alanhorus 15 décembre 2020 00:36

          La franc maçonnerie est une religion.

          Charlie hebdo est un organe de la franc maçonnerie

          Macron le defend

          il est franc maçon


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2020 00:58

            @alanhorus

            Nous avons tous compris depuis longtemps que vous êtes en réalité le Grand-Maître de la loge suprême qui domine toutes les organisations maçonniques de France et que vos prétendues dénonciations sur ce forum ne sont qu’une fausse manière de prêcher le blanc pour promouvoir le noir.  smiley


          • 2 votes
            Étirév 15 décembre 2020 03:43

            À propos de la FM moderne, Joseph de Maistre, dans « Mémoire au duc de Brunswick » (1782), précise ceci : « Tout annonce que la Franc-Maçonnerie vulgaire est une branche détachée et peut-être corrompue d’une tige ancienne et respectable. ».

            « C’est bien ainsi qu’il faut envisager la question, confirme René Guénon : on a trop souvent le tort de ne penser qu’à la Maçonnerie moderne, sans réfléchir que celle-ci est simplement le produit d’une déviation. Les premiers responsables de cette déviation, à ce qu’il semble, ce sont les pasteurs protestants, Anderson et Desaguliers, qui rédigèrent les Constitutions de la Grande Loge d’Angleterre, publiées en 1723, et qui firent disparaître tous les anciens documents sur lesquels ils purent mettre la main, pour qu’on ne s’aperçût pas des innovations qu’ils introduisaient, et aussi parce que ces documents contenaient des formules qu’ils estimaient fort gênante. Ce travail de déformation, les protestants l’avaient préparé en mettant à profit les quinze années qui s’écoulèrent entre la mort de Christophe Wren, dernier Grand-Maître de la Maçonnerie ancienne (1702), et la fondation de la nouvelle Grande Loge d’Angleterre (1717). Cependant, ils laissèrent subsister le symbolisme, sans se douter que celui-ci, pour quiconque le comprenait, témoignait contre eux aussi éloquemment que les textes écrits, qu’ils n’étaient d’ailleurs pas parvenus à détruire tous. Voilà, très brièvement résumé, ce que devraient savoir tous ceux qui veulent combattre efficacement les tendances de la Maçonnerie actuelle, bien qu’il y a eu ultérieurement une autre déviation dans les pays latins, celle-ci dans un sens antireligieux, mais c’est sur la « protestantisation » de la Maçonnerie anglo-saxonne qu’il convient d’insister en premier lieu. »
            René Guénon nous fait remarquer également que dans la Franc-Maçonnerie moderne, nous trouvons l’existence d’une « Maçonnerie mixte », ou « Co-Masonry », comme elle est appelée dans les pays de langue anglaise, qui représente tout simplement une tentative de transporter, dans le domaine initiatique lui-même qui devrait encore plus que tout autre en être exempt, la conception « égalitaire » qui, se refusant à voir les différences de nature qui existent entre les êtres, en arrive à attribuer aux femmes un rôle proprement masculin, et qui est d’ailleurs manifestement à la racine de tout le (Faux) « féminisme » contemporain.
            Et Robert Ambelain d’ajouter : « Ce nouveau rite allait lancer la FM sur une nouvelle voie... qui tendrait à saper certaines valeurs qui font la dignité de l’homme, par l’athéisme, le matérialisme, le laxisme menant à l’amoralisme désagrégateur. » (La Franc-Maçonnerie oubliée)
            Rappel :
            La Franc-Maçonnerie est d’origine hébraïque (les Mystères de Jérusalem), tous les mots de passe sont des vocables hébreux, ses légendes sont tirées de l’histoire du peuple d’Israël.
            Le chapitre 13 du Livre de Samuel parle de la fin de la reine Daud (devenue le roi David après altération des textes), des dernières paroles qu’on lui attribue, et qui seraient celles-ci :
            2. « L’esprit de Hevah a parlé par moi, et sa parole a été sur ma langue.
            3. « La Déesse d’Israël a dit : Le rocher d’Israël a parlé de moi, disant : Celle qui domine sur les hommes avec justice
            4. « Est comme la lumière du matin lorsque le soleil se lève ; d’un matin qui soit sans nuages, comme la lumière du soleil qui fait germer la terre après la pluie.
            5. « Il n’en était pas ainsi de ma maison ; mais Elle m’a établi dans une alliance éternelle, bien ordonnée, et ferme en toutes choses. Elle est toute ma délivrance et tout mon plaisir, et ne fera t-elle pas fleurir ma maison ? »
            L’alliance éternelle et bien ordonnée dont parle le verset 5 fait allusion à la fondation d’une immense fraternité secrète qui a été éternelle en effet, puisqu’elle est devenue la Franc-Maçonnerie dont nous allons bientôt parler.
            La reine Daud ne fut pas seule à fonder l’Institution secrète qui devait se propager jusqu’à nous à travers la Franc-Maçonnerie.
            Elle eut deux collaboratrices : deux Reines-Mages qui, avec elle, formèrent le Triptyque sacré que les trois points de l’Ordre ont représenté depuis.
            L’une est Balkis, Reine d’Ethiopie (appelée la Reine de Saba), l’autre est une Reine de Tyr (Elissar surnommée Didon), que l’on a cachée derrière le nom d’Hiram*.
            Le rituel institué par Daud comprenait 3 degrés, imités par ceux d’apprenti, de compagnon et de maître.
            On donnait dans ces 3 étapes un enseignement graduel des Vérités que l’hostilité des hommes ne permettait pas de propager ouvertement. On les appelait alors « secrets hiératiques », c’est-à dire concernant les choses sacrées. C’est ainsi qu’on désignait la science divine, c’est-à-dire féminine. Pour la perpétuer à travers les âges, on la représentait par des symboles.
            La réception d’un homme dans l’Ordre secret était entourée de minutieuses précautions ; on exigeait de lui la plus grande sincérité, une docilité absolue, une constance à toute épreuve.
            Le premier degré
            Pendant le premier degré, on étudiait le caractère du postulant et, si on ne lui reconnaissait pas la faculté de comprendre la Vérité, on l’y laissait toute sa vie, on ne lui conférait pas les deux grades supérieurs.
            Le grade d’apprenti était donné aux hommes seulement, les femmes pouvant toujours comprendre la science féminine et particulièrement la loi de leur sexe.
            Pour montrer que c’est un grade masculin seulement, l’apprenti portait un petit tablier de peau dont la bavette était relevée, de manière à figurer le triangle masculin la pointe en haut.
            C’est à la réception de ce grade que l’on disait au récipiendaire que tout ce qu’il avait appris dans le monde profane était une science vaine et que c’est dans le Mystère qu’on allait lui donner la Lumière. Pour graver dans son esprit l’idée qu’il ne savait rien, on lui disait qu’il avait trois ans, c’est-à-dire qu’un apprenti était comme un enfant de trois ans qui avait tout à apprendre.
            Le premier symbole dont on lui expliquait la signification était, le signe de ralliement... SUITE

            * « Hiram » doit se lire de droite à gauche comme lisent les Hébreux et non de gauche à droite suivant L’usage des Européens : Hiram alors devient Maria ou plutôt Myriam. Le heth final en hébreu se prononce A. Myriam, c’est la grande femme dont le nom brille dans l’histoire du peuple d’Israël, comme une resplendissante lumière qui éclaire plus de dix siècles ; c’est elle qui est l’auteur d’un livre de science, le Sépher, qui servira à faire le premier Livre de la Bible, la Genèse, qui en sera la caricature, une « père-version ».


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2020 06:02

              @Étirév

              Après avoir cité un texte intéressant nous expliquant que la féminisation ou à tout le moins la mixité de la franc-maçonnerie est un des signes et un des facteurs de sa dégradation, vous entreprenez de nous expliquer qu’elle a été fondée par des femmes.  smiley

              "« Hiram » doit se lire de droite à gauche comme lisent les Hébreux"

              Heuuu... ? Je ne comprends pas votre raisonnement. L’hébreu se lit de droite à gauche parce qu’il s’écrit de droite à gauche ! Donc cela ne change rien au final.  smiley

              Hiram s’écrit et se lit avec les lettres suivantes de droite à gauche :
              H (Het)
              I ou Y (Yod)
              R (Rech)
              M (Mem)
              ce qui donne HIR(a)M

              En vérité (et même en étirév ou en étirant fortement les rêves) cela fait bien Hiram et non Myriam (ne parlons même pas de "Maria" qui est une forme latine).

              De plus, ce n’est pas même un anagramme puisque ce ne sont pas toutes les mêmes lettres : pas de Het (H) dans Myriam et un seul Mem (M) dans Hiram. 

              En effet, Myriam s’écrit et se lit en hébreu avec les lettres suivantes de droite à gauche :
              M (Mem)
              R (Rech)
              I ou Y (Yod)
              M (Mem final)
              Ce qui donne M(i)RY(a)M

              "Le heth final en hébreu se prononce A"

              Il n’y a pas de Het final à Myriam. 

              Je me demande d’ailleurs au passage si vous ne confondez pas le Het (H) et le Hé (E)  erreur que l’on commettre quand on pense au nom de la première femme Éva ou Hava qui s’écrit et se lit de droite à gauche H (Het) V (Vaw) E (Hé). 

              Si je commets une erreur, qu’on la corrige et je serai heureux d’être mieux instruit.  smiley

            • vote
              Gollum Gollum 15 décembre 2020 09:40

              @Étirév

              Bonne première partie de post puisque on a le point de vue de Guénon. Le reste... smiley 

              ça c’est débile : Hiram » doit se lire de droite à gauche comme lisent les Hébreux et non de gauche à droite suivant L’usage des Européens : Hiram alors devient Maria ou plutôt Myriam.

              Hiram en hébreu s’écrit Hiram point barre. Et rien d’autre. Encore vos fantasmes féministes débiles. Utiliser le fait que l’hébreu se lit de droite à gauche pour inverser le mot en français faut le faire, le summum de la manipulation sournoise.. smiley


            • vote
              Gollum Gollum 15 décembre 2020 09:44

              @Qaspard Delanuit

              Ah ben j’avais pas vu votre post on a eu la quasi même réaction..

              L’hébreu se lit de droite à gauche parce qu’il s’écrit de droite à gauche ! Donc cela ne change rien au final. 

              Exactement. C’est une entourloupe manipulatrice. Savoir si elle est consciente ou inconsciente... Je pense qu’elle est consciente car la dame nous a habitué à de tels... mensonges. Quand on a le pseudo vérité  à l’envers cela sonne comme une marque de fabrique.


            • vote
              Gollum Gollum 15 décembre 2020 09:46

              @Qaspard Delanuit

              Ah ben j’avais pas vu votre post on a eu la quasi même réaction..

              L’hébreu se lit de droite à gauche parce qu’il s’écrit de droite à gauche ! Donc cela ne change rien au final. 

              Exactement. C’est une entourloupe manipulatrice. Savoir si elle est consciente ou inconsciente... Je pense qu’elle est consciente car la dame nous a habitué à de tels... mensonges. Quand on a le pseudo vérité  à l’envers cela sonne comme une marque de fabrique.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2020 11:18

              @Gollum

              Je ne crois pas qu’Étirév soit une dame, il me fait plutôt penser à un homme idéalisant le principe féminin. Moi aussi, j’arrive à imaginer que les femmes pourraient être des druidesses pleines de sagesse, même les blondes, mais il me faut "étirer beaucoup mes rêves" pour ne pas être rappelé immédiatement à la réalité des grognasses capricieuses et des salopes manipulatrices (toutes sauf maman, bien sûr).  smiley


            • vote
              Gollum Gollum 15 décembre 2020 11:59

              @Qaspard Delanuit

              e ne crois pas qu’Étirév soit une dame, il me fait plutôt penser à un homme idéalisant le principe féminin.

              Mouais pourquoi pas ? Moi je vous plutôt une lesbienne revendicative ne supportant pas la première place masculine..

              Un homme qui idéalise le féminin n’arrive pas à une telle haine du masculin en général.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2020 12:09

              @Gollum

              Je sens plutôt une soumission fantasmée du principe masculin qu’une véritable haine du masculin, c’est pourquoi ce cas m’évoque une forme de masochisme intellectualisée  assez élégante et raffinée d’ailleurs  nous décrivant un monde rêvé de femmes parfaites dans une antique cohérence sociale et spirituelle imaginaire. Si je vois juste, il est peu probable que la personne concernée par nos exercices de divination prenne la parole pour nous éclairer à son sujet en toute simplicité, car cela nuirait à la solidité de sa construction fantasmatique élaborée.  


            • 3 votes
              Joe Chip Joe Chip 15 décembre 2020 13:01

              @Étirév

              À propos de la FM moderne, Joseph de Maistre, dans « Mémoire au duc de Brunswick » (1782), précise ceci : « Tout annonce que la Franc-Maçonnerie vulgaire est une branche détachée et peut-être corrompue d’une tige ancienne et respectable. ».


              Cette pseudo-complaisance de certains réactionnaires envers la FM servie par une réécriture toute opportuniste de l’histoire faisant la distinction entre une "branche corrompue" et une supposée "tige ancienne et respectable" de la maçonnerie s’explique tout simplement par le fait qu’il y avait énormément de catholiques dans les loges, et pas des moindres, puisqu’ils provenaient souvent du haut-du-panier de l’aristocratie dite libérale car favorable à une monarchie constitutionnelle. Et comme ils avaient argent, pouvoir et influence, et qu’on ne pouvait pas non plus se mettre tout le monde à dos en ces années troubles, il fallait bien trouver un "truc" pour remettre ces "blancs moutons" égarés sur le droit chemin sans pour autant les excommunier (ben oui la double appartenance à la FM et à l’Eglise catholique n’était plus autorisée depuis que le Pape avait "fulminé" à ce sujet dans les années 1750).
              Donc De Maistre ne fait que reprendre les fables élaborées à l’époque par l’Abbé Barruel (l’inventeur de la thèse du complot illuminati) et quelques autres pour condamner la maçonnerie comme déviance protestante et moderniste sans pour autant condamner personnellement et moralement les catholiques maçons qui se voyaient ainsi considérées comme les victimes involontaires d’un complot des judéo-protestants (accusés d’avoir dévoyé l’antique maçonnerie pure et chrétienne) et non comme des traîtres et des hérétiques en puissance smiley 


            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2020 15:00

              @Joe Chip

              "tige ancienne et respectable"
              , c’est quand même une belle expression. On se croirait dans un roman érotique chinois. 


            • 6 votes
              Djam Djam 15 décembre 2020 10:50

              La FM n’est rien d’autre que la tentative plus ou moins réussie de remplacer la religion chrétienne (et l’islam aujourd’hui) par une nouvelle religion... matérialiste.

              La plupart des loges ont été par ailleurs largement infiltrées par le judaïsme qui y vit très vite un moyen puissant pour achever le christianisme européen. 

              Beaucoup de loges ont emprunté les symboles de l’Egypte spirituelle mêlés à ceux de la kabbale juive pour construire leurs propre évangile. La laïcité est l’une de leurs armes préférées... il faut lire l’un des livres de Vincent Peillon, franc mac assumé, pour en saisir le dogme virulent et destructeur.

              Le problème est qu’une civilisation sans spiritualité transcendante ne tient pas très longtemps. La FM n’a rien de transcendant, elle est basée sur le matérialisme. 

              Bien sûr, il existe quelques loges plus discrètes (en autres celle de "Memphis Misrahim") qui continuent à porter le christianisme, mais elles ne pèsent pas lourd en regard des autres grosses obédiences qui ont leur immeubles haussmanniens luxueux un peu partout dans Paris et autres grandes capitales.

              La franc maçonnerie est aux Compagnie constructeurs de cathédrales ce que MacDo est à la gastronomie... une grossièreté indigeste et surtout prétentieuse.


              • vote
                Gollum Gollum 15 décembre 2020 18:05

                Plutôt pas mal ces vidéos.

                Le gars n’est pas un frappa-dingue comme il arrive assez souvent sur ce genre de sujet... 

                Il décrit bien la lente dégradation progressive jusqu’à aujourd’hui. Sans faire dans le sensationnel et la bêtise religieuse.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

flolenigo


Voir ses articles


Publicité





Palmarès