• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les nouveaux secrets de notre hérédité | ARTE

Les nouveaux secrets de notre hérédité | ARTE

Pourquoi une abeille devient-elle reine plutôt qu'ouvrière ? Pourquoi deux vrais jumeaux sont-ils parfois si différents ? L’alimentation, les polluants, le stress et bien d’autres facteurs liés à ce qui nous entoure peuvent modifier l’expression de nos gènes. Retour sur une révolution qui bouleverse notre conception de l'évolution et de notre propre hérédité.

Nos gènes ne commandent pas tout : ils sont sous influence. L'influence de mécanismes fascinants récemment mis au jour par des équipes scientifiques internationales. L'humanité est ainsi à l'aube d'une nouvelle discipline : l'épigénétique. Pourquoi une abeille devient-elle reine plutôt qu'ouvrière, juste en consommant de la gelée royale ? Pourquoi deux vrais jumeaux sont-ils parfois si différents ? L’alimentation, les polluants, le stress et bien d’autres facteurs liés à ce qui nous entoure peuvent modifier l’expression de nos gènes. Ces marques "épigénétiques" sont même transmissibles aux enfants, voire aux petits-enfants.

Les nouveaux secrets de notre hérédité, Documentaire de Laurence Serfaty (France, 2015, 51mn)

 





Tags : Société Biodiversité Biotechnologies Science et techno Génétique




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    Étirév 27 mai 10:21

    Nos véritables origines, nos racines, notre arbre généalogique...

    Avant de dire : Je ne crois pas cela parce que « c’est absurde », dites-vous : la tradition me donne telle idée à croire, examinons, « par la science », la valeur de cette idée, mais ne faites pas appel à la raison pour croire ou nier, attendu que la raison n’explique rien et ne juge que les apparences qui sont, presque toujours trompeuses. La raison ne nous dit pas que la terre tourne, ni que les premières formes traversées par l’homme pendant son développement à la surface terrestre, ou pendant sa vie embryonnaire, ne ressemblaient en rien à sa forme actuelle, c’est la « science » qui nous dit cela.


    • vote
      Mervis Nocteau Mervis Nocteau 27 mai 15:26

      Euh ... ce que vous dîtes est nul. L’esprit scientifique est justement raisonné. Ce qui l’est moins par contre, en plus de votre commentaire, c’est votre lien, et je ne dis pas cela par misogynie croyez-moi.


    • vote
      Gollum Gollum 27 mai 12:38

      Super intéressant. Je n’ai pu m’empêcher de penser aux observations de Anne Ancelin Schützenberger sur la transmission inter-générationnelle des traumatismes familiaux...

      Du coup cela veux dire qu’il faut plusieurs générations pour que les traumatismes liés au christianisme finissent par s’effacer.. smiley

      Une sorte d’effacement du péché originel transmis de génération en génération. smiley 

      Cela donne du corps à des notions comme mémoire des peuples, et autres notions approchantes...


      • vote
        Mervis Nocteau Mervis Nocteau 27 mai 15:29

        Oui, le christianisme se survit "mnémépigénétiquement" en nous "réincarné", au même titre que se réincarne le paganisme antérieur. Le tout est de travailler à muscler la bonne mémoire par la bonne vie pratique. Les années de jeunesse sont plus déterminantes que les suivantes, comme toujours, c’est elles que nous transmettons le plus à fécondation. Nietzsche avait raison sur le renforcement ou l’affaiblissement d’un "instinct" de génération en génération, dans une communauté.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès