• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les philosophes ne comprennent rien à la liberté

Les philosophes ne comprennent rien à la liberté

De quoi le libre-arbitre est-il le nom ? Eh bien, ce n'est peut-être pas aux philosophes qu'il faut le demander...

Tags : Philosophie Liberté d’expression




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 1 vote
    personne 22 mai 14:16

    C’est quoi ce gros débile qui vomit de la diarrhée mentale avec musique de fond à 2 sesterces ? T’es con ou quoi de publier cette merde ?


    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 mai 19:49

      @Foulques Nerra

      Ils sont fous ces Romains !


    • vote
      sls0 sls0 23 mai 09:35

      @personne
      Il parait que la philosophie rend libre. Hors il se trouve que monsieur Phi fait aimer la philosophie.
      235k abonnés en philo c’est assez exceptionnel.
      Poser une question est recevoir 11000 réponses est tout aussi exceptionnel.
      En plus c’est un logicien, bonjour pour la torture des boyaux de la tête.
      Il ne plait pas aux bas du front et aux esclaves volontaires, on ne peut pas plaire à tout le monde.


    • vote
      Joe Callagan Joe Callagan 23 mai 10:18

      @sls0

      Salut Philippe,

      Étant un esclave volontaire (sic), je ne me prononcerai pas mais par contre, que dirais-tu d’aller démonter l’article de cet escroc de Tchakpoum ?

      https://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/les-victoires-de-l-ivermectine-89617

      Tu verras, en outre, qu’il a osé utiliser une source provenant de santé-corps-esprit.com. Ignoble !!!


    • vote
      sls0 sls0 23 mai 17:20

      @Foulques Nerra
      Rien ne me met hors de moi.
      @ Joe.
      Je préfère la ballade que de passer mon temps sur agoravox, j’ai répondu.
      Je prends le nombre de morts pour 1000000 habitants, il se base sur le nombre de morts par jour, normal que ce soit différent.
      Pour parler de mortalité, je préfère le taux de mortalité.


    • 2 votes
      Clocel Clocel 22 mai 14:27

      J’ai tenu 3 minutes, je rends l’antenne, à vous Cognacq-Jay !


      • vote
        vesjem vesjem 24 mai 22:02

        @Clocel
        je ne veux pas me lancer des fleurs, mais ce philosophe aurait compris ce qu’est le "libre-arbitre" en lisant les 2 pages que je suis supposé avoir conçues et écrites sur ce sujet du "libre-arbitre" (voir mon profil)
        "supposé avoir écrites" car selon ce supposé, conscience et libre-arbitre n’existent pas


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 mai 19:48

        (Je m’adresse au gars de la vidéo)

        Monsieur,

        Je trouve le sujet très intéressant mais j’ai tenu moins de 10 minutes devant votre vidéo. Non parce que votre propos est difficile à comprendre mais parce que vous réunissez deux éléments formels qui la rendent trop pénible à suivre (et comme il y de bonnes vidéos, pourquoi perdre son temps avec de mauvaises ?)

        Ces deux éléments sont les suivants :

        1. Vous parlez trop vite (je vous conseille d’aller faire pipi AVANT de commencer l’enregistrement). 

        2. La musique de fond est non seulement complètement inutile mais surtout très dérangeante, elle empêche de suivre votre propos. Pourquoi diable rajoutez-vous cette musique d’ambiance nullasse ? Pourquoi même vouloir mettre de la musique derrière un propos philosophique ? Dans la vraie vie, vous avez déjà suivi un cours de philosophie avec un prof qui met un fond musical ?? 


        • vote
          Vulpes vulpes Vulpes vulpes 22 mai 20:04

          @Gaspard Delanuit
           

          Gaspard Delanuit : (Je m’adresse au gars de la vidéo)

           

          https://monsieurphi.com/contact/

           


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 mai 20:06

          @Vulpes vulpes

          Merci. 


        • 1 vote
          Joe Chip Joe Chip 24 mai 11:10

          @Gaspard Delanuit

          Un jour il va falloir songer à faire votre mise à jour "2.0", le "gars de la vidéo" qui fait des dizaines de milliers de vue sur youtube ne doit pas fréquenter ce recoin de la dissidentosphère pour y débattre avec les tauliers. Y faut pas croire, la plupart des gens n’ont pas vraiment envie de lire les remugles qui tiennent lieu ici d’opinions ou d’arguments, ou commenter la 110ème vidéo sur Saint Raoult en deux mois.
           
          Et le format de cette vidéo correspond au standard des "youtubeurs" (montage ultra cut, débit ultrarapide proche du "flow", ton "dynamique" et informel). Sans vouloir vous bousculer, les "jeunes" sont friands de ce type de contenu, certains doivent d’ailler la regarder tout en jouant en ligne ou en la laissant en fond sonore. 

          Allez lire d’ailleurs les commentaires positifs de la vidéo originale sur youtube.

          Je vous traiterais bien avec une touche de mépris amusé de "boomer" pour conclure cette présentation, mais il n’est pas interdit non plus d’aller voir de temps en temps ce qui se passe en dehors d’agoragogo et d’où proviennent les contenus publiés ici (le problème ne se poserait pas si les "auteurs" des articles respectaient des règles élémentaires de citation...)

          Mais moi c’est plutôt le fond qui m’interpelle. Un nombre croissant de types sans références ni qualifications évidentes (on suppose que "Monsieur Phi" est étudiant en philo) prétendent désormais apprendre ce qu’est la liberté ou présenter des oeuvres dans des formats ultracourts, le tout dans des contenus hyper formatés souvent orientés développement personnel (car le savoir en tant que tel n’est rien s’il ne m’apporte rien au sens pratique du terme).
           
          Car au-delà de l’aspect formel, c’est cette réduction de la complexité des oeuvres et des thèmes pour les faire entrer dans un format assimilable par les "jeunes" (qu’on suppose incapables de se concentrer ou de s’intéresser plus de 10 minutes) qui pose problème. Sans parler des effets de mode générés par l’agrégation des clics autour de certains auteurs (comme Nietzsche) qui deviennent alors de simples véhicules pour des messages hyper simplifiés et des résumés souvent caricaturaux de leur pensée. Le surhomme nietzschéen recyclé par exemple par la droite "masculiniste" friande de memes pour en faire une sorte de contradiction fantasmée de la "fiotte" produite par les sociétés progressistes. 

          Certains jugent cela d’un bon oeil, car c’est déjà une manière originale et inespérée de toucher un public à l’attention et aux centres d’intérêts volatiles. Mais ils n’ont pas du tout l’air de se rendre compte que les post-ados qui plébiscitent ce genre de contenu seront, pour la plupart, passés à autre chose dans quelques mois ou années, sauf pour ceux qui sont promis à devenir des adulescents refusant de décrocher du web et de sa dérision permanente. Les plus accros finiront sans doute sur un site de la dissidence du web, passant leur journée à commenter l’actu en ressassant leur amertume comme des vieilles grands-mères dépassées par tout ce qui va trop vite ou est trop complexe pour eux.

          On se demande bien enfin pourquoi ces notions essentielles comme la liberté ou "comment conduire sa vie" ne sont pas abordées en classe et surtout pourquoi payer des impôts si ces formats sont désormais préférés par la jeunesse pour "apprendre". Je sais pas, si un youtubeur anonyme peut faire mieux qu’un prof de philo ou de français, si un type avec un logiciel de montage peut produire des contenus plus intéressants ou adaptés qu’un cours d’histoire, il n’y a peut-être aucune raison de continuer à former des professeurs et financer le service public.

          On pourrait déléguer l’éduction des jeunes à youtube en signant une convention avec cet hébergeur et des partenariats avec les youtubeurs. Les ados pourraient rester dans leur piaule à visionner des vidéos de développement personnel, on leur filerait un peu de revenu universel pour qu’ils puissent éviter de faire la queue aux Restos du Coeur et histoire de bien atrophier en eux toute envie de dépassement ou de réalisation authentique de soi, de toute façon comme ils sont promis à devenir chômeurs ou grouillots... on ferait des économies ce qui permettrait de désendetter le pays.
          Et Les parents un peu ambitieux qui souhaiteraient faire bénéficier leur progéniture d’une éducation formelle et traditionnelle les enverraient dans des établissement privés et côtés formant les Übermensch appelés à diriger cette armée de post-ados végétatifs élevés par youtube tout droit sortis du film Idiocracy.


        • 1 vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 mai 19:47

          @Joe Chip

          "le format de cette vidéo correspond au standard des "youtubeurs" (montage ultra cut, débit ultrarapide proche du "flow", ton "dynamique" et informel). Sans vouloir vous bousculer, les "jeunes" sont friands de ce type de contenu, certains doivent d’ailler la regarder tout en jouant en ligne ou en la laissant en fond sonore." 

          Au cas où vous n’auriez pas compris le sens de mon message : la soumission à ce standard crétin et déjà désuet est le problème de cette vidéo. Vous croyez qu’un cours de philo avec une musique trop forte en fond musical, constituant en tant qu’ensemble un autre fond sonore pendant qu’on joue en ligne, va permettre aux "jeunes" de bien pénétrer les arcanes de la philosophie ?  smiley Non, Joe, il existe d’autres manières plus intelligentes et plus efficaces de faire des vidéos de philosophie, d’histoire, de sciences, etc. Et cela n’empêche pas d’avoir une bonne audience. Un seul exemple : https://www.youtube.com/watch?v=HVQRjluNjLE
          Il existe certes des cas où un fond musical bien choisi peut être adéquat, parfois aussi un débit de parole rapide est approprié, mais là, c’est mal calibré, il y a clairement une discordance rythmique. Bref, c’est un défaut, certes courant, mais pas la norme "des youtubeurs". J’en connais d’ailleurs plusieurs qui ont récemment abandonné cette forme trépidante, pour la laisser aux vidéos bas de gamme (chatons essayant d’attraper leur queue, chute de la belle-mère dans la piscine, etc.) 

           "il n’est pas interdit non plus d’aller voir de temps en temps ce qui se passe en dehors d’agoragogo et d’où proviennent les contenus publiés ici"

          Alors vous êtes complètement fou de donner des conseils aussi dangereux ! Et pourquoi pas assister à de véritables cours de philosophie dans une salle réelle avec de vrais gens, pendant que vous y êtes ? Non, il n’y a rien en dehors d’Agoravox : certains ont prétendu en sortir, voir ce qu’il y avait au-delà... et personne ne sait ce qu’ils sont devenus !  smiley

        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 mai 20:32

          @Joe Chip

          "Mais moi c’est plutôt le fond qui m’interpelle. Un nombre croissant de types sans références ni qualifications évidentes (on suppose que "Monsieur Phi" est étudiant en philo) prétendent désormais apprendre ce qu’est la liberté ou présenter des oeuvres dans des formats ultracourts, le tout dans des contenus hyper formatés souvent orientés développement personnel (car le savoir en tant que tel n’est rien s’il ne m’apporte rien au sens pratique du terme)."

          Il serait un peu âgé pour être encore étudiant, vous ne croyez pas ? Thibaut Giraud (dont je connais le travail de vulgarisation, même si je l’ai appelé "le gars de la vidéo") est docteur en philosophie et il a été professeur de philosophie en lycée.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Thibaut_Giraud#Jeunesse_et_formation

          "Car au-delà de l’aspect formel, c’est cette réduction de la complexité des oeuvres et des thèmes pour les faire entrer dans un format assimilable par les "jeunes" (qu’on suppose incapables de se concentrer ou de s’intéresser plus de 10 minutes) qui pose problème."

          Mais précisément, ce n’est pas "au-delà de l’aspect formel". Comme vous le dites aussitôt après, le problème est bien celui que je signale aussi : "cette réduction de la complexité des oeuvres et des thèmes pour les faire entrer dans un format assimilable par les "jeunes" (qu’on suppose incapables de se concentrer ou de s’intéresser plus de 10 minutes)". La réduction à un certain format est bien un problème formel. 

          Les vidéos sur les savoirs ne doivent pas être considérées comme une concurrence à l’enseignement classique (pas plus que les émissions télévisées ou radiophoniques éducatives n’ont remplacé l’école). Ce sont plutôt des compléments et dans certains cas des alternatives (tout le monde n’a pas toujours accès à un enseignement universitaire pour des raisons de temps, de distance, d’âge, etc.). 

          Voici par exemple deux chaînes de qualité (sur le fond Et sur la forme) :

          https://www.youtube.com/channel/UC4PasDd25MXqlXBogBw9CAg

          https://www.youtube.com/user/ScienceEtonnante

          Précision : si j’ai été sévère avec la vidéo ici présentée de Monsieur Phi, c’est parce que j’aime bien aussi sa démarche et que je pense qu’il devrait corriger certaines erreurs (qui sont en plus faciles à corriger) : qui aime bien châtie bien. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès